PDA

Voir la version complète : Hébergement du dossier médical personnel(DMP)



EverGrin
15-03-2005, 15:29
Les salons Medec et Informedica ouvrent leurs portes mardi 15 mars. L'occasion pour les professionnels de faire le point sur le dossier médical personnel (DMP).




CALENDRIER PREVISIONNEL DU


DOSSIER MEDICAL PERSONNEL


septembre 2004 : Lancement d’un appel d’offres afin de tester le dossier médical personnel en grandeur réelle
1er semestre 2005: utilisation du DMP sur des sites- pilotes
2006 : extension progressive du DMP à toute la population
Mi-2007 : généralisation à la France entière


Lors du déploiement du DMP, un dispositif d’information et d’accompagnement sera mis en place à l’attention des professionnels de santé et des assurés. Concrètement, à partir de la mi-2007, le DMP devrait favoriser la communication entre les systèmes d'information des établissements hospitaliers publics et des cliniques privées avec celui de l'assurance maladie, ceux des réseaux de santé (organisés autour d'une pathologie) et ceux des libéraux, à commencer par les médecins de ville.

Pour l'instant, la loi indique seulement que le DMP se situera physiquement chez un hébergeur internet agréé, et qu'il appartiendra au patient. Les conditions et autorisations d'accès aux données personnelles seront précisées par décret, après avis de la Cnil. Mais on sait qu'il se présentera sous la forme d'un entrepôt de données placé dans un coffre-fort électronique, et qu'il sera alimenté par l'ensemble des acteurs.
Le DMP devrait donc aider les organismes de santé à économiser des frais d'archivage (historique médical, analyses, radios, etc.), mais aussi à éviter les pertes ou détériorations de données, tout en facilitant la recherche dans les divers documents.



Les données seront centralisées et les dossiers seront hébergés en toute sécurité auprès d'un tiers, un " hébergeur de données de santé à caractère personnel ". Les hébergeurs seront désignés au terme d'un appel d'offres pour leur fiabilité, notamment pour les garanties apportées en matière de confidentialité des données. Ils devront être agréés " hébergeur de données de santé " aux termes du décret correspondant. Les patients seront ensuite libre de choisir l'hébergeur de leur choix et pourront changer d'hébergeur si ils le souhaitent.

Source:

01net (http://www.01net.com/article/270519.html)
http://www.assurancemaladie.sante.gouv.fr/actu/dmp.htm

Pouille
17-03-2005, 02:58
Ça soulève tellement de problèmes ethiques, techniques, etc cette histoire de Dossier médical personnel informatisé...je sais pas comment ils vont s'en sortir ??


Les patients seront ensuite libre de choisir l'hébergeur de leur choix et pourront changer d'hébergeur si ils le souhaitent.
Je comprends pas très bien cette pseudo "liberté" de choisir son hébergeur ?

Si techniquement il faut plusieurs hébergeurs, pour assurer un espace de stockage et une bande passante suffisante, d'accord...
Mais pourquoi le patient aurait-il à choisir son herbergeur...
N'importe quoi... Enfin à moins que je n'ai rien compris ?
Genre si je suis chauve et gros, je vais aller sur l'hébergeur des gros et chauves ?? :-P

Et il faudra des sacrées normes de sécurité au niveau des serveurs...
Imaginez ce qu'une assurance malveillante pourrais faire !!! en piratant 1 seul serveur, elle aurait accès à je-sais-pas-combien-mais-beaucoup de dossiers de malades...

Big Brother vous regarde... héhé :-D

En tout cas l'idée de base, d'une informatisation et surtout une centralisation des données, est intéressante. Mais sa réalisation, en respectant les contraintes ethiques, techniques, etc = c'est pas gagné je pense...