PDA

Voir la version complète : internat de bio



tati danielle
21-07-2005, 21:40
je voudrais savoir quels ont été les critères de choix pour ceux qui ont pris bio? pourquoi avoir pris cette spé? et est ce que au final vous êtes contents ou alors est ce que vous regrettez?
et en pratique, ça consiste en quoi?
tout le monde me démoralise qd je dis que je pourrais faire bio, s'il vous plait donnez moi des avantages à faire cette spé?
merci pour vos réponses

Groquik
21-07-2005, 22:19
Ah tiens, et bien je ne peux pas apporter de réponse, par contre je vais affiner la question ;)

En fait moi aussi j'envisage de faire bio (parmis d'autres choses), pour moi les avantages sont les suivants :

- Spécialité pointue, avec beaucoup de technique (j'adore ça les machines :D)
- Gardes certes un peu ennuyeuses (apparement), mais moins stressantes (on a pas tous envie d'avoir un ulcère à 30 ans et un infarct à 40 ;))
- Débouchés dans le public comme dans le privé et spécialisations assez ouvertes somme toute :)

Inconvénient majeur : faire bio pour moi, ça reste quand même avoir fait 6 ans de médecine, pour finir au même niveau qu'un interne en pharmacie... (comme dirait le poete : hé ben t'es con ! ouéééééééé :D )


allez dites nous tout ;)

Dobutrex
21-07-2005, 22:20
Salut Tati, je me permet de compléter tes questions : quelle est la maquette de l'internat de biologie ?

Il me semble avoir lu il y a qq années que c'était 5 semestres validants : 1 en biochimie, 1 hémato, 1 bactério/viro, 1 parasito ou 1 immuno ou 1 bio polyvalente, 1 service clinique + 3 semestres libres (soit 4 ans). Est-ce tjs ça ?

Sinon Tati je pense faire bio aussi, à Brest. Je suis 1210. Combien es-tu classé, si ce n'est pas trop indiscret ?

Qq avantages à faire bio : pas de gardes, pas d'urgences, pas de stress, des horaires super cool, un salaire élevé, bref une vie tout ce qu'il y a d'agréable. Le seul inconvénient c'est que l'on ne fait plus de clinique, mais ça peut être un avantage si l'on ne supporte plus les patients acariâtres.

zeclarr
21-07-2005, 23:07
J'ai un copain qui a fait bio après ses études de pharma et une copine qui a fait bio après médecine car elle voulait plus voir les malades (ca la déprimait).
Ils sont tous les deux très contents.
Le pharmacien a fait bio pour rester a l'hopital, utiliser des grosses machines, bosser en équipe pointue etc... plutot que d'aller faire du fric avec une officine.
La seconde, qui avait fait médecine, travaille dans un cabinet privé ou elle gagne très bien sa vie sans faire grand chose. Bcp de jours de congés, etc...

Le point noir de la biologie c'est qu'il faut te retaper des examens tous les 6 mois pendant tout ton internat. Réapprendre toute la bioch, etc...
Après c'est sur que la qualité de vie et la pénibilité du travail n'ont strictement rien à voir avec bcp d'autres spécialités médicales (pas de stress du malade que tu ne sais pas gérer, t'es payé pour appuyer sur des boutons et jouer avec des grosses machines, etc...).
C'est un choix de vie et de carrière, tout dépend de comment tu te voies plus tard. Mais c'est sur que si tu compares la qualité de vie d'un biologiste de ville à 45 ans avec celle d'un chir ou d'un urgentiste hospitalier public au meme age, c'est vite vu. L'un roule en porsche et possède 3 grosses barraques et bosse de 9h a 16h du lundi au vendredi, l'autre fini de payer son F4 et sa laguna et attend de sortir de l'hosto après avoir eu sa coro et s'etre bousillé la santé pendant plus de vingt ans...

Mais en dehors de la qualité de vie, ce qui compte aussi c'est l'intérêt personnel et professionnel. Si tu aimes les patients et la clinique, il vaut mieux pas faire bio. Si par contre ca t'intéresse bcp comme spé, autant foncer car en plus tu auras la vie plutot cool.

jeffthedude
23-07-2005, 15:07
salut moi je suis interne en bio enc our de changement pour faire de la clinique,reflechissez bien avant de vous lancer dans cette specialite..c'est vrai que ces les boules de se retrouver au meme statut que les internes en pharma et en plus c'est un peu la misere intellectuelle comme spe par rapport a d'autres spe comme la cardio et j'en passe
au bout de trois semestres de bio je craque

darkced
23-07-2005, 20:27
pour ceux qui craquent et qui sont schizo sur la perte de la dimension clinique de la médecine, il existe une issue : le DESC de pathologie infectieuse et tropicale.
de moins en moins de médecins cliniciens s'engagent dans ce DESC, du coup ils ont du mal à recruter et on peut très bien faire un clinicat en venant de biologie, il suffit de faire les deux semestres libres en médecine option maladies infectieuses et de faire un an de post-internat (ou un clinicat direct).
la parasitologie est aussi une discipline biologique qui peut être un peu clinique, et qui peut ouvrir sur le conseil aux voyageurs... et plein d'expérience à l'étranger dans l'humanitaire et la recherche...

en ce moment, il y a une grosse pénurie chez les tropicalistes, et c'est bien dommage car c'est quand même une médecine clinico-biologique passionnante dont l'exercice est MONDIAL !

vous pourrez faire ce que vous voulez, soit retourner faire du fric dans un labo privé de biologie, soit vous éclater dans l'altruisme hospitalier en france et humanitaire dans le monde, soit intelligemment passer de l'un à l'autre au cours de votre vie, faire un petit tour tropical à l'étranger quand vous en avez marre de vos 3 barraques dont vous ne savez que foutre...

edoceo
23-07-2005, 22:07
Restent aussi les consultations d'hémophilie, de Willebrand, de thrombophilie qui peuvent être assurées par les médecins biologistes...

Sans parler ensuite des consultations de biologie de la reproduction, de cytogénétique...

Il y a de nombreuses opportunités d'exercice pour l'interne en biologie qui se destine à travailler dans le public. Et chacun peut y trouver son compte : biologie de routine, recherche, consultation médicale pour certaines spécialités.

jaymz
23-07-2005, 22:37
c'est vrai que ces les boules de se retrouver au meme statut que les internes en pharma

désolé mais je comprends pas trop cette phrase .... Peut etre que je comprends ton propos de travers mais je ne vois pas de quel droit les médecines devraient etre vaniteux vis a vis des pharmas, a fortiori en bio ou les pharmas sont les meilleurs de chaque promo, mieux armés pour la spé, alors qu'en médecine la bio est (trop) souvent une voie par dépit ou planquée pour pouvoir retapper les ecn... donc pas de quoi pavoiser.


pour ceux qui craquent et qui sont schizo sur la perte de la dimension clinique de la médecine, il existe une issue : le DESC de pathologie infectieuse et tropicale.

Ah la vache j'y pensais meme plus a celui la !! J'étais resté bloqué sur le desc de médecine légale qui me permettrait de sortir du quotidien si je choisis une spé "non clinique", mais là avec le tandem bio+maladie inf on peut non seulement faire ça mais en plus faire des missions humanitaires via msf ou autre tout en conservant une qualité de vie correcte et du temps libre le reste de l'année. Et moi qui ne voyait que par la chir pour y arriver (enfin le temps libre en moins :rolleyes: )

Allez hop ! Un (gros) point de plus pour la bio! Merci darkced ...sont forts ces parisiens ;)

darkced
23-07-2005, 23:48
surtout quand ils parlent chinois et qu'ils n'ont qu'une seule envie c'est de se barrer loin de cette putain de ville qui pue, mais loin, loin... pas à Caen !

jeffthedude
24-07-2005, 00:04
quand tu verras le niveau medical des internes de pharma(du style en stage d'hemato bio:c'est quoi un lymphome??la leucemie c pas une urgence non???)
et leur degré de motivation(oula aujourd'hui j'ai lu 3 moelles je suis sorti a 15h c'est abusé) tu comprendras ce que je veux dire
d'autre part ils ne sont pas vraiment mieux armé pour faire cette specialite,ils ne comprenent rien aux staffs medicaux-bio.
Mais c'est vrai que de toute facon le quotidien d'un un interne de bio-c'est de l'hypocrisie de pretendre le contraire-c'est de faire enter pour valider les resultats et de faire repsser un tube quand les chiffres sont incoherents et ca n'importe qui^peut le faire.
c'est une des spe ou il ya le plus de droit au remords,sincerement j'etais super motive pour cette spe mais crois moi quand tu la vis de l'interieur tu te dis vraiment qu'avoir ces etudes pour ca....ton amour propre en prend un coup

jaymz
24-07-2005, 12:52
Je ne vais pas te contredire puisque tu as tes semestres d'expérience en bio alors que moi je ne me base que sur des a priori. Peut etre que j'extrapole a la bio la bonne surprise de mon stage en médecine nucléaire, spé qui est loin de se résumer à "Mon cher confrère, merci de m'avoir adressé madame machin. On dirait bien que ça fixe par là. Salut et à la prochaine"

Mais dans tous les cas il est certain que choisir une spé non clinique c'est prendre un pari. Apres c'est a chacun de se fixer son rapport bénéfice/risque perso.

Quand a l'amour propre, je pense qu'il est également assez malmené dans certaines filières chir, où apres des années a se faire pourrir par les patrons on a le droit a son "doctorat d'ouvre boite (stérile!)". Les voies du saigneur ne sont plus impénétrables, mais elles sont de plus en plus insupportables ...

Tout compte fait je ferai bien de m'interesser a la radio, comme tout le monde :D

edoceo
24-07-2005, 13:27
Mais c'est vrai que de toute facon le quotidien d'un un interne de bio-c'est de l'hypocrisie de pretendre le contraire-c'est de faire enter pour valider les resultats et de faire repsser un tube quand les chiffres sont incoherents et ca n'importe qui^peut le faire.
c'est une des spe ou il ya le plus de droit au remords,sincerement j'etais super motive pour cette spe mais crois moi quand tu la vis de l'interieur tu te dis vraiment qu'avoir ces etudes pour ca....ton amour propre en prend un coup

C'est vrai que la routine est chiante en bio (chez moi c'est F12 ;) ). Mais bon, tu peux aussi faire de la recherche. Et si tu as encore du temps libre, perfectionne toi en bio mol, en cytogénétique, en cytométrie de flux... (en hémato en particulier...)

Il y a quand même bcp d'activités qui sortent de la routine.

jeffthedude
24-07-2005, 13:46
oui c'est vrai je suis d'accord il y a certains biologistes vraiment tres forts...
en fait c plus de la science que de la medecine mais c'est clair que dans la recherche y'a des trucs interessants...
en tout cas pour pour ceux qui veulent un bonne qualite de vie je pense que c'est la meilleure spé

tati danielle
24-07-2005, 14:01
merci pour vos réponses
je sais pas pourquoi mais moi j'en tire la conclusion que ça a l'air super chiant qd même et super frustrant au final de ne pas être un vrai "docteur". :(
tout le monde dit que ça gagne super bien bio ds le privé, mais c koi "super bien"?
(parce que la porsche, la piscine et les 3 barraques, ça fait beaucoup qd même! à votre bon coeur msieurs dames lol :cool: )

jaymz
24-07-2005, 14:11
Jette un coup d'oeil ici (http://www.chirurgiens-de-france.org/DOSSIER_DOCCHIR/DOC_05_05_22_CARMF_BNC.htm)

On remarquera qu'il n'est pas necessaire de faire sa vie loin des patients pour avoir des salaires équivalents aux bios et compagnie ... à condition de passer en secteur 2.

L'argumentaire qui suit le tableau est également assez instructif, meme s'il est partisan.

Brudersworld
25-07-2005, 17:46
Salut Tati, je me permet de compléter tes questions : quelle est la maquette de l'internat de biologie ?
.

Legifrance : NOR: MENS0201472D ; Décret n° 2003-76 du 23 janvier 2003

http://www.e-carabin.net/showthread.php?t=6463

:) :) :)

jeffthedude
28-07-2005, 17:55
en fait darkced a raison je crois que l'ideal c'est de faire microbio(bacterio-viro);de travailler 8 mois en labo rpive pour la thune puis faire 4 mois d'humanitaire ca me parait etre un bon compromis

edoceo
28-07-2005, 23:20
Le contraire est même certainement possible ! ;)

trinch
28-07-2005, 23:50
aah le fameux F12, et le F3 quand tu sais pas trop.
c'est vrai un peu déprimant la bio, c'est simple le soir de mon deuxième jour au labo je me remettais à bosser l'internat... et puis après un an avec beaucoup d'efforts je m'y suis fais...ou presque.

Dobutrex
29-07-2005, 17:00
Oulà, ça va pas fort le moral chez les internes de bio on dirait ! assez désabusé de leur spé... C'est con parce que c'est ce je veux faire justement !

Alors je voulais demander à Jeff-the-dude et à Trinch pour quelles raisons ils ont choisi bio (plantage à l'internat ? intérêt intellectuel ? qualité de vie ?) et pour quelles raisons ils en reviennent ?

Je pars dans l'idée que je vais me faire sacrément chier en bio afin de ne pas trop être déçu, mais cela est motivé par la qualité de vie, l'absence de stress liés aux patients, la possibilité de faire plein de choses à côté de la médecine, et l'attrait d'un très gros salaire (bas oui on n'est pas de bois !)

Quant à edoceo et brudersworld, est-ce que vous regrettez votre choix ? Comment vivez-vous votre renoncement à la clinique ? Dans quelles passions passez vous vos temps libres ?

Enfin je voudrais posez à tous la question suivante : imaginez que vous veniez de repasser l'internat et que vous soyez major de l'internat : quel serait votre choix de spécialité et de ville à l'heure actuelle et pourquoi ?

tati danielle
29-07-2005, 18:02
j'aurais pas posé de meilleures questions. merci Pr dobutrex!

edoceo
29-07-2005, 19:31
La fin de mon 2eme semestre arrive et je ne regrette toujours pas mon choix ;)
En fait, j'arrive à trouver ma place dans cette spécialité. J'ai accès à un plateau technique sympa qui me permet à la fois de perfectionner mes connaissances concernant les examens complémentaires biologiques ainsi que leur interprétration et aussi de m'aventurer dans le domaine de la recherche biomédicale qui reste une voie indispensable pour moi pour rester en contact avec une certaine science plus ou moins fondamentale.

Bien sûr, ce serait vous mentir que vous dire que la clinique ne me manque pas...

En fait, mon désir le plus cher serait de pouvoir allier ces deux activités : clinique et biologique. Et c'est tout à fait possible à condition de se motiver, de se bouger le cul pour pouvoir assister à différentes consultations et staffs divers.

Si j'avais choisi une spé med j'aurais choisi médecine interne ou néphro, avec un DESC de patho infectieuse et tropicale. Là, je m'oriente plutôt vers la microbio avec un DESC de patho infectieuse et tropicale, ce qui me permettrait de revenir vers la clinique en m'appuyant sur les connaissances que j'aurais acquises dans la réalisation et l'interprétation d'examens complémentaires biologiques...

Mais bon, j'en suis qu'à mon 2ème semestre... Les choses peuvent encore changer...

Quoiqu'il en soit, je ne pense pas que l'appât du gain aura raison de moi !!! ;) (je parle bien sûr du privé)

Juste un petit conseil si vous avez des doutes entre spé med et bio et si vous n'êtes pas un an près, choisissez bio dans une ville dans laquelle vous pouvez exercer votre droit au remords en spé med...

Brudersworld
29-07-2005, 22:33
Quant à edoceo et brudersworld, est-ce que vous regrettez votre choix ? Comment vivez-vous votre renoncement à la clinique ? Dans quelles passions passez vous vos temps libres ?

Enfin je voudrais posez à tous la question suivante : imaginez que vous veniez de repasser l'internat et que vous soyez major de l'internat : quel serait votre choix de spécialité et de ville à l'heure actuelle et pourquoi ?


Renoncer à mon choix : JAMAIS
Renoncer à la clinique: Que du bonheur :) :) :)
Mais je ne suis pas un bon exemple (entré en P1 pour faire bio; sisi ça existe... exemple moi :) :) :) :) )
Pour les temps libres ; à toi de voir ; quand je pense aux autres internes qui triment 70-80H/semaine , ça me rend perplexe. Et je ne suis pas persuadé que la formation optimale passe par un temps de présence hospitalière aussi énorme.

Sinon pour le reste ; la biololgie médicale est une spécilalité très vaste; qui laisse de nombreuses possibilités de spécialisation ( hospitalières et libérales ) ; spé interessante ; variée ; voire expérimentale.
A condition d'aimer le labo. Ce qui n'est pas évident en médecine.

Imaginons que je sois major : depuis le début : BIOLOGIE . ......... à Nice .

Pour conclure ; j'ajouterai que si la bio med était plus connue des externes (via stages au labo ; etc) , cette spécialité serait beaucoup plus demandée que maintenant; ( même si les classements des bio de l'année dernière sont disparatres : depuis le 100e environ jusqu'au 2600 environ); il faut aussi dire que les cours de D1 de bacterio-viro-parasito ne sont pas très engageants.

edoceo
30-07-2005, 00:49
j'ajouterai que si la bio med était plus connue des externes (via stages au labo ; etc) , cette spécialité serait beaucoup plus demandée que maintenant.

Cette spécialité est complètement mise à l'écart, alors qu'en fait c'est la spécialité la plus tranversale touchant toutes les pathologies imaginables...

Contrairement aux pharmaciens, les externes en médecine ne connaissent que trop peu cette discipline médicale...

pitû
31-07-2005, 16:13
Bon je casse un peu le truc, mais j'avais une autre question sur la bio...

Moi je suis en D4, je viens de passer l'enc et je voudrais faire de la bio...pour plus voir de malades. J'ai fait 2 stages de labo en D4 ( bactério/hémato) et ça m'a bien plu, et surtout sorti de la déprime qui me suivait depuis le D2 :( :( ! Bref la clinique c'est pas pour moi!

Maintenant un problème se pose : quelle ville choisir pour l'internat?
Je suis bien classée à l'enc et je suis de paris donc a priori j'aimerais y rester mais mon copain lui voudrait faire spémed et est plus de 2000...donc il part en province.

On m'a dit que c'était mieux de faire bio à paris ( plus de choix de stage, pas obligé de courir à perpèt pour les cours, plus de moyens), qu'en pensez-vous?
La formation est-elle identique partout ? y a-t-il des villes à vraiment éviter ?

Merci !

Myrto
26-08-2005, 04:19
On m'a dit que c'était mieux de faire bio à paris ( plus de choix de stage, pas obligé de courir à perpèt pour les cours, plus de moyens), qu'en pensez-vous?
La formation est-elle identique partout ? y a-t-il des villes à vraiment éviter ?


C'est vrai qu'à Paris il y a plus de choix de stages et comme ça reste en Ile de France on est pas obligés de déménager ou de faire du camping à droite à gauche pendant son cursus (je grossis un peu le tableau tu l'auras compris...).
Mais certains internes restent faire tout leur cursus de bio sur une même ville de province et leur formation est largement aussi bonne que celle des internes parisiens.
En Ile de France, les stages les plus formateurs ne sont d'ailleurs pas toujours ceux de Paris Intra-Muros ; tu as des stages en banlieue qui valent franchement le coup, mais par la même occasion du te tapes parfois des heures de transport.
Eventuellement ya un compromis sympa, choisir Antilles-Guyane ou Océan Indien : 1 an (il me semble) en métropole et 3 au soleil...

Dobutrex
26-08-2005, 13:55
Je saisis la chance d'avoir une interne de bio sous la main pour te poser qq questions :
-après m'être renseigné à droite et à gauche et en parlant avec des internes de bio, beaucoup m'ont dit que la formation sur Paris était moins bonne que dans d'autres villes de province, et que la était assez anarchique. E SSZDZZZZZZZZZZZZZZZZW>WWWWWQ,meilleur et le pire.

Oups, petite erreur de manip. Je disais que la formation des journées de DES était assez anarchiques, et que les services alternaient entre le meilleur et le pire. Qu'en penses-tu ?
-est-ce que l'institut Pasteur est accessible aux internes, et valide-t-il des semestres ?
-Sur le site de simulation je serais 3e/12 à choisir bio à Paris, ce qui m'a bcp surpris ! (dans le bon sens je veux dire, je croyais que la bio serait plus prisée que ça) Est-ce que je peux avoir accès à de bons stages avec ce classement ou serais-je obligé d'attendre les derniers semestres ?
-Je suis très intéressé par la recherche en virologie (notemment sur le VIH), quels sont les bons services à Paris ?
Merci pour tes réponses.

Myrto
27-08-2005, 17:10
Je fais partie de l'ancien régime des bio, nos formations théoriques étaient donc faites dans l'optique de passer les DES. Par conséquent les cours étaient bien organisés même si de qualité variable. Désormais, si j'ai bien suivi, comme il n'y a plus de DES à passer, les cours ne sont plus organisés par la fac de la même façon, la formation théorique est donc sûrement aléatoire et variable selon les disciplines... A Paris, les bactério continuent d'assurer les cours je crois comme avant (ils ont même dû maintenir l'examen) ; pour les autres disciplines, les hôpitaux s'arrangent parfois entre eux, se regroupent, pour dispenser des cours aux internes. Mais je ne sais pas comment ça se passe exactement et c'est sûrement très inégal. Certains ont voulu cette réforme, ils l'ont eue... Absence d'examen = difficulté à organiser des formations théoriques et moindre motivation à les bosser... cqfd. Mais je pense que le problème est le même partout en France maintenant. Il faudrait des internes plus directement concernés par la réforme pour nous en parler.

En ce qui concerne les stages, je ne suis pas très bien classée (31/35 ou un truc du genre ; bio pharma) et je n'ai jamais eu à trop me plaindre. Il y avait toujours du bon à prendre, je n'ai jamais rencontré d'ambiance plombée, bref, je n'en regrette aucun ! Donc, si tu es 3/12, et si tu te renseignes correctement sur les stages proposés, ça ne devrait poser aucun problème. Après... il y a peut-être un capital chance ? Mais quand tu veux apprendre des choses et que tu t'intéresses, tu es rarement déçu.
Et puis maintenant avec la réforme, il y a des stages de niveau 1 (pour les 2 premières années) et des stages de niveau 2 (pour les 2 dernières), donc tu as encore moins de raisons, je pense, de t'inquiéter de devoir attendre les derniers semestres pour obtenir de bons stages.

Il n'y a pas à ma connaissance de stages à Pasteur validants proposés aux choix des internes. Cependant tu peux y faire des stages dans le cadre d'un DEA par exemple. Puis en montant un dossier il est sûrement envisageable de rendre un stage de Pasteur validant pour un semestre.
Je ne connais pas bien les services de viro car je ne me suis jamais vraiment penchée sur le sujet. Si tu veux faire de la recherche dans ce domaine, il est sûrement bon de s'orienter ensuite vers un DEA et pourquoi pas une thèse de sciences.