PDA

Voir la version complète : AGE des étudiants



Rabougri
13-10-2006, 14:56
AGE des étudiants en médecine de Poitiers
Mardi 17 Octobre
18h15
Amphi Debré

Plusieurs points seront abordés :


Faculté et administration

Retour sur les problèmes de début d’année
Comment se mobiliser et dans quel but ?
Perspectives


Etudes médicales

Enseignement de l’anglais en P2 et D1
UE, Masters et enseignements optionnels
Premier bilan des cours de module
Contrôle des Connaissances 2006/2007
Lecture Critique d’Articles 2008


Association Nationale des Etudiants en Médecine de France

Premiers résultats du questionnaire pour les D4 sur les souhaits de la répartition des postes d’internes 2007
Actualités


Questions diverses



Vous serez amenez à donner votre avis sur les différents sujets, et toutes vos questions seront les bien venues, n'hésitez pas à la poser à ce moment là.

En esperant vous voir nombreux.

Rabougri
16-10-2006, 13:39
up .

Papaouch
17-10-2006, 12:01
Mais aux vues de la grande campagne de com' (sic) qui a été faite pour cette AGE, je doute fort que lon dépasse la quaranatine de personnes de la dernière AGE.

Pas un message dans les services, trop peu de monde au courant, dommage pour le poids donné a une reflexion aussi importante...

TomTom des Beatles
17-10-2006, 12:23
Message passé sur le site web du CREM, e-carabin, à la Fac', au CREM et normalement en Bat Alpha où les externes ont cours...

Pas si mal...

BeuX
17-10-2006, 14:01
oui mais je pense que directement dans les services c'est bcp mieux...dc peut surement mieux faire....;)

Papaouch
17-10-2006, 14:17
Il me semble que si (selon nos profs) l'on est mauvais aux ECN, c'est parceque l'on ne va pas en cours, donc au niveau de l'utilité du bat alpha, je reste septique et tu sais autant que moi que les externes ne passent que rarement a la fac et d'autant plus au crem, je n'ose même pas te parler du site du crem ou tu as posté un message il y a 4 jours au milieu d'un post pour cette AGE (même pas un post spécial pour une assemblée générale EXTRAORDINAIRE) quand à e-carabin, je voudrais savoir combien de personnes y vont (je parle des externes , autres de ceux qui sont "proches" du CREM)

Les principaux intéressés par cette AGE ce sont les externes. Le moyen le plus efficace et le plus sur c'est de passer dans les services avec un petit flyer. Pour les autres promos, ce sont les passages en amphi, le reste est accéssoire.

Je tiens a préciser l'objet de mon post, je regrette que la campagne de com pour cette AGE soit aussi pauvre au risque d'avoir peu d'externes (ce n'est pas du dénigrement des P2 et D1 mais eux sont la pour s'informer et pas pour débattre!!) surtout après le piètre résultat de la dernière réunion en septembre... Tomtom, tu sais a quel point ce sujet me tiens a coeur (je t'en parlais déjà en fin aout) et cela m'énerve de voir que l'on n'est pas capable de se réunir a plus de 50 pour un sujet aussi primordial... La prochaine fois appel les vieux cons, j'aurais accepté avec plaisir de faire le tour des services si je n'avais pas appris la tenue de l'AG ce matin même...

Rabougri
17-10-2006, 16:09
Ces problèmes de com' sont dues à de multiples facteurs et il serait con de faire l'autruche en disant qu'elle a été parfaite. Si il reste un gros point à améliorer à la fac de Poitiers, c'est bien celui là.

Neanmoins, il est des impératifs de temps, d'organisation et de moyens humains (si je peux m'exprimer ainsi) qui font que ce n'est pas toujours évident de le faire correctement. Les études médicales ne sont pas la seule branche du CREM et la fac n'est pas extensible à l'infinie: il faut demander les autorisations (et ça ne va pas en se facilitant malheureusement), faire avec le tutorat (décaller des cours pour plus de 800 P1 ne se fait pas d'un coup de baguette magique), trouver un crenaux qui aille à tout le monde: externes au bat alpha loin du centre ville, D4 en conf, P2 et D1 ayant cours jusqu'à 19h... bref je sais que tout ces problèmes ont toujours existé mais s'ils avaient été résolu ça se saurait ! Et les AGE surtout en cette période ont des difficultés à se faire de la place entre le WEI (et on dira ce qu'on voudra, organiser une AGE avant aurait également été stupide) et le congrès de rentrée de l'ANEMF ce week end.

Au final, tu as raison sur ce point Papaouch:
- faire le tour des salles d'externes au CHU aurait eu plus de poids que de simples affiches au bat alpha. Mais à moi tout seul, désolé j'ai déjà du mal à joindre les 2 bouts, je vois pas comment j'aurai pû faire... Certes il y a les anciens mais ils sont pas toujours facile à trouver.

En revanche, l'excuse de personne ne va sur e-carabin et le site du crem commence à m'énerver... Depuis maintenant plus de 2 ans, la pub est faite partout: petit galien, à chaque AG, au crem, sur le site du crem et toutes les salles d'externes (ou presque) sont équipées d'ordi pour ceux qui n'ont pas internet à la maison). Les externes savent se servir de cyberlab, ils devraient arriver à aller jeter un coup d'oeil sur e-cara de temps en temps également. Aucun moyen de communication ne peut à mon sens rivaliser avec internet: intemporalité des messages, diffusion à tous sans exception et sans excuse du genre "c'est trop loin j'ai rien à y faire", espace de discussion possible.
Ce sont les mentalités qu'il faut faire évoluer. Même le conseil de fac pourtant avec une moyenne d'âge dépassant à mon avis allégrement les 48 ans communique par ce biais: de jeunes étudiants pourraient y arriver avec un tout petit peu de bonne volonté.

Les choses doivent changer mais de partout. On fera des efforts d'affichage notament pour ce qui est des commission pédagogique et conseil de fac (affichage à l'avance des ODJ pour permettre des débats et des remarques) et les AG. En espérant que ce soit du donnant donnant, et que ça ne sera pas vain...

Au fait, pour ne pas encore me faire traiter de gros con obtus et borné, je précise que je ne vise personne en particulier: j'accepte les remarques qui sont faites et je ne veux blesser ou choquer personne avec les remarques que j'ai faite. J'espère juste (grand idéaliste que je suis) que les choses vont évoluer des 2 côtés et que l'on va enfin arriver à Poitiers à faire des choses bien.

Maxoo
17-10-2006, 16:43
Je ne peux que être d'accord avec tous les deux, Rabougri et papaouch.

Juste un point, moi non plus je ne vise personne du tout du tout, sans aucun message que ce soit caché derrière ce que je vais dire ni aucune méchanceté gratuite, ce n'est pas on but, je sais que les forum ne sont pas le smeileurs moyen mis je l'ai déjà dit..

Rabougri ou n'importe quel autre, il y a tout de même des gens au crem qui pourraient vous aisder à faire de la communication, il y a un Vice président communication et un secrétaire général et d'autres encore, dont des membres actifs motivés pour aider au crem. C'est aussi un peu leur travail que d'aider les responsables de comm sur des événements comme ça.

Encore une fois, il ne faut pas se cantonner à sa commission.

Mais je ne pense pas que cela vienne de gens en particulier, mais tout simplement d'une manière de faire qui a toujours été au crem (et ailleurs tant qu'à faire), et certes il faut pas changer des choses qui marchent, mais là le problème est patent depuis des lustres, et quoi qu'on en dise, cette année aussi...il faut savoir parfois reconnaitre les problèmes, tel que rabougri vient de le faire.

Bon courage et à tout à l'heure !!

Loulou 86
17-10-2006, 19:35
De toute façon peu d'externes se sentent concernés car peu d'externes sont au courant des tenants et aboutissants des réformes, réunions,etc...
S'en est même choquant! Certains s'en foutent royalement et ne semblent pas se soucier de leur avenir...

Propos d'une néo D2 lors de l'un des premiers cours de l'année (et c'était que santé pub', pas un cours d'organe; le prof nous disait juste un mot sur les ECN):
"putain mais il nous font chier avec ces ECN!"

A partir de là... Faut pas s'étonner non plus. Il y aura toujours des personnes qui trouveront des informations "cachées" et des boulets qui ne seront pas au courant qu'on est le 14 juillet par exemple (malgré jour férié, défilés, pas de bus, drapeaux partout, etc).

Spatule
17-10-2006, 21:09
je pense que ça vaut que pour les D2 parce que les D3 sont en conf' et les D4 sont...en D4...

Au final on était bien une centaine mais 10 externes à peine...au début!perso ça me donne la gerbe de voir des gens qui se font chier pour d'autres qui sont même pas foutus de venir à une AG de 2h...

Rabougri
17-10-2006, 21:27
Merci à toutes les personnes qui sont venus! 107 personnes de comptées en début d'AG j'en rêvais meme pas :p

Désolé pour la fin de l'AG un peu accélérée, on avait vu un peu cours... On vous tiendra au courant pour tous les groupes de travail évoqués en AGE et rassurez vous ils seront fait !

De nouvelles AG seront organisées, plus courtes et plus ciblées, sur des thématiques particulières (genre la LCA) ce qui permettra d'aller plus au fond des choses.

Enfin je terminerai par une demande et une promesse:
- si vous etiez présent et que vous trouvez que cette AGE a été utile et productive, alors parlez-en à vos potes autour de vous qui ne sont pas venus et motivez les pour les prochaines.
- on fera une meilleure com' à l'avenir.

Bonne soirée à tous.

fouf
18-10-2006, 20:49
Comme il nous a été demandé hier lors de l'AGE, nous avons parlé au conseil de fac des problèmes de l'anglais, dans les modules (forme des cours, contrôle continue...), des frais d'inscription complémentaire en M1...
Nous n'avons pas de réponses concrètes à vous donner ce soir malheureusement.
Nous sommes invités au conseil décanal mardi matin afin d'aborder plus en détail ces problèmes, donc nous vous donnerons plus d'informations après cette réunion.
Pour ce qui est des éléments important du conseil de fac d'aujourd'hui:
- Notre projet de salle de préparation au ECN à été très bien accueilli. Nous avons trouvé une salle potentielle au bat alpha, il reste encore à voir quelle sera la gestion de cette salle (toujours un étudiant dedans...), avec la société de gardiennage pour la fermeture... donc ce n'est pas encore terminé mais en très bonne voie.
- les dates de exam pour la 1ere demi-session sont fixées:
*P1: 15-16 janvier
* P2-D4: 15-19 janvier
* CSTCT: épreuve théorique écrite: 19 janvier
épreuve clinique : 29 janv au 2 fev

Pour la 2nd demi session, les dates des P1 sont sures (4-6 juin), celles des P2-D1 sont quasi sure (21-25 mai) et celles des externes peuvent être modifiées pour laisser plus de temps pour travailler le module (initialement prévues les 21-25 mai)

Loulou 86
18-10-2006, 21:51
Merci pour toutes ces infos! ;)

Tinker Bell
20-10-2006, 16:22
en tout cas ce sont vraiment des enfoirés de mettrele csct la meme semaine que les modules, les autres annees il y avait toujours une semaine de decalage et c'était tres bien comme ça. Apres en avoir planté plus d'un pour l'anticipation , faudra pas venir nous dire qu on est des merdes si arrive pas à gerer tous nos exams la mm semaine (sans compte le concours blanc hippocrate le we du 13 -14 janvier) :mad:

lwismouth
02-11-2006, 15:16
Quand est-ce qu'on pourra avoir le compte-rendu de cette AG ???

TomTom des Beatles
05-11-2006, 22:49
Pat devrait vous le mettre en ligne rapidement !

Mr Pat
10-11-2006, 18:06
Ouuuf ! Pour ce qui est de la rapidité, je repasserai..... Mais Fanny avait besoin de mes notes pour les conseils et les réunions qui ont eu lieu ces dernières semaines.... Donc le temps qu'elle n'en ai plus besoin et que je m'amuse à taper tout ça, bah voilà !

M'enfin il est fait, prêt à la lecture et encore tout chaud. Un peu long peut-être mais, je l'espère, complet.

A noter qu'après vérification, les frais d'inscritpion pour une UE sont bien de 141 € car elle se fait en faculté de science et pas de médecine...

Au passage, un immense MERCI à Bérénice pour ses notes. T'es géniale ;)

Bonne lecture à tous. Pat.



Procès-verbal de l’Assemblée Générale Extraordinaire du CREM
du 17 octobre 2006


103 étudiants sont présents.
Aucune procuration n’a été donnée.

L’assemblée générale est conduite par Olivier Guiot (Vice-président Etudes médicales du CREM), Fanny Joslin (Vice-présidente Etudes médicales adjointes) et Thomas Mesnier (Président du CREM).

Au vu des multiples problèmes rencontrés avec l’administration en début d’année et des souhaits des étudiants sur la forme des enseignements dispensés, la tenue d’une réunion entre étudiants s’est avérée être indispensable. Une assemblée générale est le meilleur moment pour poser des questions, se concerter et réfléchir tous ensemble aux problèmes des par les études médicales.


Faculté et administration

Ø Retour sur les problèmes de début d’année

Aux erreurs de d’affichage des résultats des rattrapages au début de l’année se sont ajoutés les problèmes de répartition des DCEM 2 dans les modules d’organes (A, B, C, D, et E). Olivier Guiot rappelle la façon dont s’organise la répartition entre modules d’organes et modules transversaux, à Poitiers, pendant l’externat. Il apparaît qu’il y a eu des difficultés pour diviser pour diviser en cinq la promotion de DCEM 2 : certains modules comptaient plus de 60 DCEM 2 quand d’autres n’en comportaient que 15.
Tout a été annulé le mardi du jour des choix pour permettre une nouvelle répartition la semaine suivante. Ceci a provoqué des problèmes pour les étudiants qui s’étaient déjà procurés les livres pour leur module initial et de gros décalages dans les stages ainsi que le retrait d’une semaine des Allocations Pour le Logement au grade de salarié précaire.

Ø Comment se mobiliser et dans quel but ?

Administration

Il est impossible de licencier le personnel administratif fautif, car, au niveau de la faculté, l’administration est nommée par l’université. Il n’y a donc rien à faire à part demander des subventions pour obtenir du personnel supplémentaire.
La question posée aux étudiants est de savoir ce qu’ils veulent pour les années à venir. Guillaume Ladougne précise que le personnel administratif ne saurait être congédiable car il est choisi sur concours. De même, les débouchées d’une demande de subventions apparaissent peu probables. Le personnel administratif ne se sent pas concerné par ces erreurs et les sanctions ou remontrances n’ont que peu de conséquences.
Le professeur Doré a fait remarquer que si les rattrapages étaient en juin, il y aurait plus de temps à consacrer pour la répartition. Elle ne sera ainsi plus faite dans l’urgence.
Thomas Mesnier donne des précisions sur l’anticipation en en expliquant le principe.
Il apparaît qu’il n’y a pas grand chose à espérer pour faire bouger les choses. Le professeur Doré a également dit en toute simplicité qu’ils ne feraient plus faire les répartitions par la personne qui en était chargée.
Pour ce qui est de l’idée d’une répartition faite par les étudiants eux-mêmes, elle est jugée impensable car ce n’est pas aux étudiants de la faire.

Conseil de faculté

Un Conseil de faculté aura lieu le 18 octobre. Olivier Guiot fait la présentation de l’ordre du jour :
§ informations générales
§ approbation du compte-rendu du Conseil du 19 septembre 2006
§ examen et vote du budget 2007

Lors des questions diverses, différents points seront abordés, tel que celui des rattrapages en juin, et non plus en septembre, sous forme orale plutôt qu’écrite. De même le problème de l’anticipation sera évoqué. Il est en effet proposé que les étudiants devraient préparer leur troisième module en même temps que les deux autres. Cette anticipation se ferait aussi à l’oral.
Olivier Guiot précise que cela arrangerait grandement l’administration parce qu’elle accuse un problème de timing en septembre : il faut rendre la liste des DCEM 4 pour les Epreuves Classantes Nationales (ECN) très peu de temps après l’anticipation, alors que l’été est une période creuse pour l’administration.
Cependant, les étudiants ne semblent pas d’accord pour préparer les rattrapages en 4 semaines.
Le délai légal pour un rattrapage écrit, à partir de l’affichage des premiers résultats, est de 6 semaines et, pour un rattrapage oral, d’une journée. Seules deux ou trois facultés de médecine en France ont des rattrapages oraux en juin. Selon Mr Doré, l’anticipation n’est pas une bonne chose, il ne voit donc pas d’inconvénients à rendre sa validation impossible. Hormis le Doyen, peu de professeurs sont favorables à l’anticipation en DCEM 3.
Un projet de réorganisation des études médicales par les étudiants existe à Poitiers, mais il n’est pas écouté par les professeurs. Il va être proposé une nouvelle fois cette année.

Vote indicatif à main levée pour le rattrapage en juin : personne n’est pour.

Xavier Didden fait remarquer que si la grille de correction était donnée à la sortie de l’examen, cela donnerait davantage de temps pour se préparer.
Le rattrapage en juin pourrait être une bonne chose pour les PCEM 2 et les DCEM 1, s’il n’y avait que quelques points à rattraper, mais c’est un véritable problème pour les externes. L’anticipation devenant impossible, il n’y aurait plus suffisamment de temps pour préparer correctement les ECN. Pour des raisons de cohérence, il est impossible de demander aux professeurs des rattrapages en juin pour les PCEM 2 et DCEM 1, et en septembre pour les extrenes.
Il serait possible de décaler un module en fin de DCEM 1 mais il faudrait augmenter les volumes horaires de PCEM 2 et de DCEM 1. Il n’y aurait donc plus d’étudiants prêts à s’investir au CREM et au tutorat. Les étudiants y perdraient finalement beaucoup.
Une nouvelle assemblée générale aura lieu pour présenter le projet des étudiants et celui des professeurs.

Olivier Guiot donne ensuite quelques précisions sur les conférences d’internat, l’anticipation… Dans certaines facultés, l’externat commence dès la DCEM 1, dans d’autres, la DCEM 4 est complètement libérée. Les inégalités et les différences entre les facultés de médecine sont donc très marquées. A Poitiers, les modules d’organes concordant avec les stages cliniques sont un point positif ; de même, le contenu du programme est bon, c’est seulement la forme qui pose problème.
Le fonctionnement des conférences d’internat en vue de la préparation aux ECN est expliqué. Ce sont les équivalents des prépas privées de PCEM 1 : des PU-PH (Professeurs des Universités – Praticiens Hospitaliers) présentent des cas cliniques aux étudiants. Il existe deux conférences différentes à Poitiers dont la conférence Hippocrate. En DCEM 3, la faculté propose des conférences payantes deux fois par semaine, animées par le professeur Paccalin.

Vote définitif à main levée pour le rattrapage en septembre : la grande majorité des étudiants présents vote pour le maintien du rattrapage en septembre.

Ø Perspectives

Déménagement

La nouvelle faculté est belle mais la taille de ses locaux est moindre que l’actuelle. De deux Bibliothèques Universitaires (BU), une pour les externes et une pour les autres années, on passe à une BU unique pour tous. Pour demander l’ouverture d’une salle de travail strictement réservée aux externes, il faut d’abord monter un projet, puis le présenter.
Olivier Guiot et Fanny Joslin présentent le projet avant de le proposer au vote :
§ Problématique : suite à la perte d’une Bu à deux salles, il est demandé l’ouverture d’une nouvelle salle pour les externes.
§ Public concerné : DCEM 2 à DCEM 4.
§ Objectifs : permettre aux externes de travailler, individuellement ou en groupes, en un lieu calme, ouvert en soirée et contenant un minimum de livres et de revues médicales. Cette salle devrait posséder un accès à internet afin de disposer des ressources en ligne de l’UMVF (Université Médicale Virtuelle Francophone ; site de mise en ligne de cours et de cas cliniques par des étudiants francophones) et de l’UNRPC (Université Numérique en Région Poitou-Charentes).
§ Modalités :
-100 places modulables
-ouverture de 14h à 23h en semaine et de 9h à 20h le samedi
-allongement des horaires de la BU pour disposer d’un meilleur accès aux ressources
-mise à disposition de différents périodiques, d’internet et d’une banque de données contenant des cas cliniques corrigés et commentés de type ECN
-présence d’un personnel IATOS (personnels Ingénieurs, Administratifs, Techniciens et Ouvriers de Service) pour la gestion de cette salle et de son contenu
-présence une fois par semaine d’un HU (Hospitalo-Universitaire) répondant aux questions éventuelles des étudiants
§ Conclusion : ce projet entend proposer aux étudiants d’étudier dans les meilleures conditions possibles, en vue de la préparation aux ECN.

Il est peu probable que toutes ces propositions soient acceptées, d’autant que les nominations du personnel IATOS et la gestion des BU relèvent du Conseil de l’université. Mais ces demandes correspondent aux conditions idéales de travail pour les externes. Il vaut mieux placer la barre haute pour avoir le plus de conditions acceptées.
La faculté du centre-ville étant reprise par d’autres organismes ou facultés, il est impossible de laisser les deux BU actuelles ouvertes pour les étudiants de médecine. De même, il sera impossible de « squatter » les salles du CHU comme c’est le cas actuellement à la faculté, car beaucoup de monde les utilise. Pour l’instant, le fonctionnement de cette salle se ferait plus probablement sous la forme d’un tableau de roulement entre étudiants, sur les mêmes horaires que le tutorat. La faculté laisse bien 800 étudiants de PCEM 1 tous les soirs dans ses amphis, pourquoi pas 100 de plus ?

Le déménagement du CREM est prévu par la faculté soit la semaine précédant les vacances de Noël, soit celle précédant les partiels de janvier. Ce déménagement ne sera pas évident.

Les étudiants de PCEM 1, PCEM 2 et DCEM 1 auront cours dans la nouvelle faculté, une fois qu’elle sera achevée. Les externes resteront dans le bâtiment Alpha.


Etudes médicales

Ø Enseignement de l’anglais en PCEM 2 et DCEM 1

Selon les étudiants, l’enseignement de l’anglais à Poitiers ne correspond pas aux attentes et aux besoins de futurs médecins.
En premier lieu, il apparaît nécessaire de demander la validation du contenu pédagogique des cours dans un cadre légal ou dans celui de la Commission pédagogique de la faculté. Pour l’instant, l’enseignement de l’anglais n’est régi par aucun texte officiel, tant au niveau du contenu que des objectifs. Seul le nombre d’heure est défini.
Il est proposé la constitution d’un groupe de travail sur l’anglais qui aura pour objectif de rassembler et clarifier les attentes des étudiants.
Pour ce qui est de cours de sémiologie dispensés en anglais, cela pose problème si personne n’est capable de comprendre le contenu du cours. En outre, certains professeurs se disent prêt à dispenser les stages en anglais.
Le constat à propos de l’anglais est le même dans les autres facultés de médecine.

Ø Premier bilan des cours de module

Ce point a été avancé dans l’ordre du jour afin de ne pas retenir les externes désireux de s’en aller.

Des réunions se sont tenues à Poitiers concernant les méthodes pédagogiques pour l’externat. Il en découle dix propositions du Doyen :
1)L’enseignement doit être conforme au programme national.
2)Les enseignements doivent se faire sous forme de TD avec des dossiers cliniques.
3)Pendant les stages, des cours avec des cas cliniques, en lien avec des malades présents dans le service, seront faits à raison d’au moins 2h par semaine. [C’est déjà le cas dans plusieurs services.]
4)Les professeurs devront respecter les horaires des cours ou se faire remplacer.
5)L’évaluation de chaque enseignement se fera à chaque fin de semestre.
6)Pour les modules anticipés, organisation du 5 au 15 juillet de séances de dossiers dans tous les services avec un professeur à disposition pour répondre aux questions.
7)Les enseignants ayant déjà participé à la correction des ECN devront expliquer la manière dont celle-ci se déroule aux étudiants.
8)Les examens se feront uniquement sous forme de dossiers type ECN ou explorant uniquement les connaissances relevant des items nationaux. Les examens seront revus par une commission et par les professeurs chargés du module, afin de contrôler leur contenu.
9)Les étudiants ayant échoués aux CSCT sont encouragés à ne pas se présenter aux ECN [car ils n’ont aucune chance de valider leur DCEM 4. Cette volonté du Doyen n’est pas suivie par les étudiants, le seul but étant de ne pas faire baisser les statistiques de Poitiers]
10)Des rencontres pédagogiques seront organisées pendant l’année universitaire 2006-2007, autour du professeur Martineau, venu de Sherbrooke pour évaluer les méthodes de travail à Poitiers.

Ces propositions du Doyen sont-elles réellement appliquées dans les différents modules ?

Un externe intervient pour le module D. Les professeurs font plutôt des « cours cachés en cas cliniques », c’est-à-dire que sous couvert de cas clinique, le professeur dispense un cours qui ne répond pas à la démarche des dossiers des ECN. En outre, quelques cours magistraux perdurent. Il n’y a que peu, voire très peu d’étudiants qui viennent en cours, mais globalement, les professeurs sont présents et viennent.
Clément Boisselier intervient pour le module C. La cancérologie et la pédiatrie se font sous forme de cours magistraux. A l’inverse, en gynécologie, ce sont des cas cliniques quand les professeurs sont présents et des cours magistraux quand ce sont des chefs de clinique. Au fil des cours, quelques cas cliniques arrivent en cancérologie.
En ce qui concerne le module E, l’orthopédie se fait sous forme de cours. La dermatologie est un gros problème : on y retrouve des interrogations surprises comme dans le secondaire et les cas cliniques laissent à désirer. En rhumatologie, l’enseignement est dispensé par le biais de cas cliniques.
Pour ce qui est du module A, la cardiologie est enseignée grâce à des cas cliniques. Le contrôle des connaissances se fait a priori avec des cas cliniques.
Il n’y a pas d’externe pour représenter le module B, mais il ne devrait pas y avoir de problèmes étant donné que c’est le module pionnier dans la matière.

En outre, il existe un réel problème de charge de travail. Il y a trop d’heures de cours : les étudiants n’ont pas le temps de réviser les cours déjà vus, d’aller en cours et de préparer les cours à venir. Olivier Guiot précise qu’il ne faut pas succomber à la tentation de faire l’impasse sur les modules transversaux parce qu’ils sont de plus en plus abordés aux ECN. Aurore Hoarau ajoute que les items sont trop volumineux pour avoir le temps de les assimiler d’une semaine à l’autre. Les professeurs voudraient que les étudiants préparent leurs cours mais ils n’en ont pas le temps. Néanmoins, il faut continuer à réviser car les professeurs font des efforts, eux aussi.
A propos des modules transversaux, Virginie Linlaud est satisfaite de l’enseignement de la santé publique mais elle pointe les nombreux problèmes rencontrés en immunopathologie.
Laurianne Chaboud propose une alternance d’un mois de cours puis d’un mois de stage à Poitiers. Cette proposition est intéressante mais les professeurs ne seraient pas assez nombreux pour faire deux fois plus de cours (le matin et l’après-midi). Mais ceci pourrait être une solution, notamment pour envoyer les gens en périphérie à La Rochelle ou à Châtellerault. Cependant, l’envoi d’étudiants dans des hôpitaux périphériques nécessite des conventions particulières qui sont pour l’instant en suspens. De même, il se poserait le problème du financement du salaire des externes : qui paierait entre le CHU ou l’hôpital périphérique ?
Cette alternance un mois de cours/un mois de stage fonctionne à Nantes, mais ils ont des budgets beaucoup plus gros et du personnel en plus grand nombre.

Mr Pat
10-11-2006, 18:06
hééé non c'est pas fini :

Ø UE, Masters et enseignements optionnels

Lecture des textes de loi concernant les frais d’inscription à un Master (arrêté du 1er août 2006 du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, paru au Journal Officiel le 22 août 2006). Ceux-ci sont fixés nationalement chaque année. Pour cette année universitaire, il est prévu :
· Inscriptions des PCEM 1 et 2 : 162 € et le coût de la sécurité sociale
· Inscription à un diplôme complémentaire en faculté de médecine de la PCEM 1 à la DCEM 1 : 108 € (taux réduit)
· Inscription à un diplôme complémentaire en faculté de médecine à partir de la DCEM 2 : 141 € (taux plein)
· Inscription à un diplôme conduisant au grade de Master : 141 € (taux réduit)
Ce n’est donc pas suite à une décision locale que ces tarifs ont été fixés. Il faudra demander au prochain Conseil de faculté si le chiffre de 141 € demandé pour une UE est bien correct.
Les boursiers n’ont pas à payer ces frais.
Olivier Guiot précise qu’il n’est pas nécessaire de faire une UE pour devenir chef de clinique. Il est également possible de faire une UE après la DCEM 1. Par contre, il est indispensable d’avoir un Master pour être Praticien Hospitalier.
En ce qui concerne les lettres de motivation, elles n’existaient pas il y a trois ans : les premiers arrivés pendant leurs créneaux d’inscription choisissaient leurs options. Maintenant, le système apparaît plus égalitaire et le Doyen affirme qu’il lit toutes les lettres. Ce système ne satisfait pas toutes les exigences des étudiants mais c’est un moindre mal.

Ø Contrôle des connaissances 2006-2007

Dans les feuilles de ce cahier réactualisé tous les ans se trouvent toutes les réponses aux questions portant sur les examens. De la validation des examens aux rattrapages, en passant par les coefficients de chaque matière et par les modalités de déroulement des épreuves, tout y est consigné. Il sera bientôt disponible à la scolarité. Sa lecture apparaît comme indispensable, du moins vivement conseillée.
Le dernier Conseil de faculté y a apporté quelques modifications :
∙ Pour les PCEM 1 : modification de la durée des épreuves en biophysique et en biochimie (1h par épreuve) ainsi qu’en anatomie (1h30). Les étudiants saoudiens, accueillis cette année suite à des accords intergouvernementaux, passeront le concours en même temps que les autres étudiants mais ils ne seront pas intégrés dans la liste du classement.
∙ Pour les UE : il est spécifié que l’inscription au Master est indispensable.
∙ Pour les étudiants bilingues en anglais : le professeur, suite à un entretien avec l’étudiant, pourra le dispenser de l’obligation d’assiduité.
∙ Pour les PCEM 2 : correction du nombre d’heures de stage car avec le stage de septembre et celui de sémiologie, le total s’élève à bien plus que 100h.
∙ Pour les étudiants du 2e cycle : la même modification pour les UE est ajoutée. Les articles 16 et 22 sont modifiés afin de prendre en compte les propositions du Doyen. L’article 19 concernant la validation des modules est lui aussi modifié.
Il faut bien prendre en compte et réfléchir aux implications de ces modifications d’articles. Le contrôle des connaissances pour le 2e cycle a été adopté à toutes les voix sauf celles des quatre représentants étudiants, qui se sont abstenus.

Le point sur la lecture critique d’articles est déplacé dans le thème suivant.


ANEMF (Association Nationale des Etudiants en Médecine de France)

Ø Lecture critique d’articles 2008 (LCA 2008)

Olivier Guiot rappelle ce qu’est cette future épreuve des ECN, en insistant notamment sur son coefficient de 20% sur la note totale.
Son enseignement est très disparate entre les différentes facultés de médecine. Le volume horaire va jusqu’à 120h par an dans certaines facultés à 2h dans d’autres, avec de 3 à 16 concours blancs. A Poitiers, cette discipline est étudiée en 6 travaux dirigés de 2h, sans concours blanc. L’inégalité apparaît ici évidente.
La LCA augmente le nombre de points pour noter les ECN (900 points + 20%). La majorité des étudiants, par le biais de l’ANEMF, refuse d’accepter une épreuve aussi discriminante et inégalitaire.
Le but de LCA est de permettre aux médecins de faire le tri entre des produits mal expérimentés et des études bien menées.
La critique des étudiants ne porte pas sur l’utilité et la nécessité de la LCA, mais sur son mode de contrôle. Ainsi, une copie-test de lecture critique d’article rédigée par un étudiant a été corrigée par différents professeurs : les notes variaient de 40%. Même avec une grille de lecture commune, des problèmes de correction persistent car une telle grille implique un consensus entre tous les correcteurs et ils ne sont pas toujours d’accord entre eux.
Les deux forces en présence dans le débat sur la LCA sont la Conférence des Doyens et l’ANEMF. La première est très largement pour la LCA dans ces conditions, parce que cela ajoute des points et des critères pour classer les étudiants. La deuxième y est hostile et a fait plusieurs propositions qui seront discutées sors de sa prochaine assemblée générale à Lille. Un nouveau point sur la LCA sera fait dans environ un mois.
Si la LCA est adoptée en tant qu’épreuve des ECN, elle sera mise en place dès 2008. Une mobilisation à Paris de l’ensemble des étudiants en médecine est envisageable. Les étudiants de Poitiers présents se disent prêts à se mobiliser contre la LCA (mais les étudiants n’étant plus que 40, cet avis n’est qu’indicatif et peu représentatif). Le but d’une telle manifestation serait de faire réagir la Conférence des Doyens, pas l’opinion publique.

Ø Actualités

Intervention de Thomas Mesnier sur les grands thèmes abordés à Lille pour l’assemblée générale de l’ANEMF, à savoir les ECN, la LCA, la place des étudiants dans les crises sanitaires (comme l’été dernier), la répartition des postes d’internes… Le CREM y sera représenté par huit étudiants.

Les intervenants remercient les étudiants pour être venus en grand nombre. Des assemblées générales ou des réunions d’une heure et demi sur un sujet particulier sont proposées aux étudiants.



Le Secrétaire général,
Julien Bouladour

Le canard déchainé
10-11-2006, 23:08
Merci à tous ceux qui s'investissent pour que les choses changent. Merci à Pat d'avoir taper tout ça ! (on se cotisera pour toi quand ton clavier sera mort!)

Voici mes petites remarques, elles sont pas toutes constructives mais certaines le sont. Et évidemment, n'allez pas croire que je ne sais que râler, c'est juste que je ne parle pas de toutes vos bonnes idées. (comme le projet de libérer la D4 pour réviser l'ECN, de maintenir le rattrapage en septembre, d'une salle de travail en plus de la BU...)

« retrait d’une semaine des Allocations Pour le Logement au grade de salarié précaire »
je sais pas pour vous, mais pour moi, le retrait d'une semaine à fait que la CAF a tout repoussé d'un mois et du coup, c'est plus de 100 euros qui me sont passé sous le nez... merci l'administration... et comme d'habitude, pas un mot d'excuse...

« Il est impossible de licencier le personnel administratif fautif, car, au niveau de la faculté, l’administration est nommée par l’université. »
Ben franchement, je vois pas le problème... pourquoi la fac de médecine ne pourrait pas signaler au président de l'université qu'on lui a refiler du personnel qui excelle dans l'art d'enchaîner les gaffes et bévues en tout genre... Même le premier ministre peut sauter alors pourquoi pas une personne de l'administration ?

« Guillaume Ladougne précise que le personnel administratif ne saurait être congédiable car il est choisi sur concours »
Ah oui, c'est vrai qu'elles ont passé le fameux C.N.A.I.T : Concours de Nullité Absolue et D'incompétence Totale ! (bô, pleurez pas, c'est juste de la provoque!)

« Il n’y a donc rien à faire à part demander des subventions pour obtenir du personnel supplémentaire. »
c'est pas du personnel en plus qu'il faut, c'est du personnel compétent et efficace. On pourra nous en envoyer 10 autres, si elles sont toutes aussi peu désireuses de bien faire, ça ne changera rien.

« Le professeur Doré a également dit en toute simplicité qu’ils ne feraient plus faire les répartitions par la personne qui en était chargée. »
Et voilà, elle a tout gagné, ça lui fera plus de temps pour jouer au solitaire au lieu de bosser...

« il faut rendre la liste des DCEM 4 pour les Epreuves Classantes Nationales (ECN) très peu de temps après l’anticipation, alors que l’été est une période creuse pour l’administration. »
ah ah ah, elle est bonne celle-là ! Comme si y'avait que l'été !!!

« Il serait possible de décaler un module en fin de DCEM 1 mais il faudrait augmenter les volumes horaires de PCEM 2 et de DCEM 1. »
Ou alors supprimer tous les cours qui servent à rien... ou du moins, ne voir que l'essentiel. Pas la peine je pense d'aller aussi loin en chimie, en physique, et en embryo. Sur internet, on trouve souvent des cours beaucoup plus court que les notres. (exemple : embryo en une dizaine de pages et non en tout un tas de polys pourris) Et ces cours viennent de facs qui sont nettement mieux classer à l'internat.

« La faculté du centre-ville étant reprise par d’autres organismes ou facultés »
Quoi ??? y va pas être détruit ce vieux bâtiment tout moche? Toute façon, il va s'écrouler tout seul !

« Le déménagement du CREM est prévu par la faculté soit la semaine précédant les vacances de Noël, soit celle précédant les partiels de janvier. Ce déménagement ne sera pas évident. »
Attention à Jaja !!!

« Les étudiants de PCEM 1, PCEM 2 et DCEM 1 auront cours dans la nouvelle faculté, une fois qu’elle sera achevée. Les externes resteront dans le bâtiment Alpha. »
Putain mais c'est n'importe quoi... euh y en ont rien à foutre d'être prêt du CHU mais moi je trouve ça trop chiant de prendre la bagnole pour aller au pavillon alpha. On a une fac de médecine et on y a même pas cours. c'est complètement stupide...

« Selon les étudiants, l’enseignement de l’anglais à Poitiers ne correspond pas aux attentes et aux besoins de futurs médecins »
ouè, c'est gentillement dit ça ! Pourtant, il existe des livres très bien dont certaines fac se servent. Dommage que ce soit pas le cas à Poitiers. Je pense surtout à des bouquins genre « l'anglais pour la santé » (Masson) Ce qui est important, (mais ça mme B voudra jamais parce que ça va lui demander du travail et qu'elle ne pourra plus passer ses aprèm assise devant les pc) c'est d'être capable de lire des articles en anglais et de faire une entrée avec un patient anglais. Et pour ces deux ojectifs, ces cours sont totalements nuls. Elle ne comprend pas que les règles pointues de la grammaire anglais, on s'en torche le...

« Les professeurs devront respecter les horaires des cours ou se faire remplacer. »
j'ai bien aimé le cours de cancéro de jeudi... et la fois où les profs ont cru qu'on était en vacances de la toussaint... en même temps, je comprend que parfois, ils ont des empêchements.


« En ce qui concerne les lettres de motivation, elles n’existaient pas il y a trois ans : les premiers arrivés pendant leurs créneaux d’inscription choisissaient leurs options. Maintenant, le système apparaît plus égalitaire et le Doyen affirme qu’il lit toutes les lettres. »
oui mais il ne tient pas compte du fait que certains ne jouent pas le jeu et n'inscrivent qu'un ou deux choix. Du coup, je me suis fait avoir (l'an dernier) en en marquant plusieurs... j'ai eu mon 5ème alors que d'autres se ventaient de n'en avoir marqué un et de l'avoir eu.

« Pour les étudiants bilingues en anglais : le professeur, suite à un entretien avec l’étudiant, pourra le dispenser de l’obligation d’assiduité. »
Ils pourront aussi donner des cours à Mme B?! rôo, jdéconne! (nempêche ça lui ferait pas dmal !)

« Le but de LCA est de permettre aux médecins de faire le tri entre des produits mal expérimentés et des études bien menées. »
Ce qui est complètement inutile. Dans la pratique, on sait bien que la seule chose qui compte, c'est de faire la différence entre les labos qui offrent des stylos et ceux qui offre les vacances dans les îles!!! Plus sérieusement, LCA oui, mais pas à l'ECN. (comme proposé par l'anemf je crois)

« Intervention de Thomas Mesnier sur les grands thèmes abordés à Lille pour l’assemblée générale de l’ANEMF, à savoir les ECN, la LCA, la place des étudiants dans les crises sanitaires »
à ce sujet, je tiens à m'excuser, c'est vrai que j'ai abusé l'autre jour dans les sanitaires de la fac, mais j'avais une chiasse d'enfer! »




Au final, je pense que pour améliorer les choses, il faut surtout :
1) perdre moins de temps au début de nos études, en réduisant les cours inutiles au strict minimum de manière à commencer les cours des modules dès la D1.
2) créer des conditions de travail agréables (avoir sa fac et non squatter des locaux fait partie de ces conditions, au même titre qu'avoir une administration qui arrête de se foutre de notre gueule)
3) demander plus de professionnalisme aux enseignants qui rechignent à nous offrir une bonne préparation

Encore une fois, merci à tous ceux qui se donnent du mal. Je vous aiiiime !

fouf
11-11-2006, 10:22
1) perdre moins de temps au début de nos études, en réduisant les cours inutiles au strict minimum de manière à commencer les cours des modules dès la D1.


L'an dernier, on a beaucoup parlé de réforme avec les profs, comme vous le savez très sûrement).
Le Pr Doré (je crois...) avait demandé à tous les profs quels volumes horaire ils pouvaient diminuer. Seuls les profs de sémio lui on dit ce qu'il pouvaient diminuer. Il existe une petite guéguerre entre profs de sémio et profs de fonda qui se sentent lésés dès qu'on veut diminuer leur volume horaire.
Pourtant, personnellement je pense que c'est plus en fonda qu'on voit des choses superflues qu'en sémio...



2) créer des conditions de travail agréables (avoir sa fac et non squatter des locaux fait partie de ces conditions, au même titre qu'avoir une administration qui arrête de se foutre de notre gueule)


La fac te répondra que maintenant le Bat alpha est a nous, dc on squatte pas!! Ok c'est nul mais faut attendre l'extension de notre nvl fac pour avoir mieux!! (On devrait même avoir un panneau "faculté de médecine pharmacie" sur le bat alpha: dixit Mr Barrière)



3) demander plus de professionnalisme aux enseignants qui rechignent à nous offrir une bonne préparation


Je pense que ça va de soi mais certain croient dur comme fer que c'est eux qui font le meilleur enseignement. Et qu'en tant que "consommateur d'éducation on ne doit pas les juger!!" (Dixit Bulko en colère jeudi!!)

Loulou 86
11-11-2006, 10:32
En attendant pour Mme B il suffirait de trouver un étudiant erasmus ou ifmsa anglophone, lui demander d'assister à quelques cours, lui demander son avis sur l'enseignement et là il n'y aurait pas photo, pas de discussion possible.

Ensuite malheureusement ça doit être une tradition culturelle ou juste que certains sont bêtes et bornés mais avant qu'il n'y ait des changements dans cette fac... Déjà point positif on change de bâtiments !!! Alors avant de changer le fond... C'est pas gagné !
Donc encore une fois merci à celles et ceux qui essaient tant bien que mal de faire bouger les choses ! ;)

Et puis pour les vraies réformes il faudra à mon avis attendre plusieurs années où Poitiers sera très mal classé pour que finalement certains acceptent de modifier leurs cours/attitudes/etc.

Le canard déchainé
11-11-2006, 11:02
Il existe une petite guéguerre entre profs de sémio et profs de fonda qui se sentent lésés dès qu'on veut diminuer leur volume horaire. Pourtant, personnellement je pense que c'est plus en fonda qu'on voit des choses superflues qu'en sémio...
Complètement ok. Encore une fois, la fac préfère laisser son petit volume annuel à un professeur et léser plusieurs centaines d'étudiants... belle logique... quand est ce que la fac comprendra que le seul moyen pour que Poitiers finisse mieux classer, c'est de commencer les modules en D1 pour terminer en milieu de D3 et donc avoir un an et demi de libre pour bien réviser. En plus ça fera de meilleurs médecins. Mais bon pour ça faut effectivement diminuer beaucoup les cours de fonda de P1 et P2. Et sinon même certains cours post P1 sont réduisables. La parasito, la bactério, les cours sur les principes de l'IRM et du scann qu'on fait 4 fois... j'en passe et des meilleurs... c'est pourtant pas compliquer de voir ce qui sert et ce qui ne sert pas... alors ok certains prof genre l'abominable (c'est affectueux!) K.... connu pour ses polys sans nom... faits à la main... risque de se retrouver avec 10h de cours mais au moins, on pourra faire médecine à Poitiers avec une chance de choisir la spé qu'on veut au bout. c'est ça l'égalité


On devrait même avoir un panneau "faculté de médecine pharmacie" sur le bat alpha: dixit Mr Barrière)
Il a de l'humour! je demande pas le King's College ou l'université de Yale mais franchement, des locaux de merdre ça donne pas envie de bosser. Notre belle fac toute neuve et juxtaposée au chu, on la mérite! :mad:



Je pense que ça va de soi mais certain croient dur comme fer que c'est eux qui font le meilleur enseignement. Et qu'en tant que "consommateur d'éducation on ne doit pas les juger!!" (Dixit Bulko en colère jeudi!!)
On a ka faire un référundum. On vote à bulletins secrets pour voir si on trouve que le cours de B est utile! Il sert à rien son cour. ça lui ferait pas plaisir de faire un cour qui nous plaise et qui nous serait utile ?? (lecture articles en anglais, examen clinique en anglais) La grammaire d'accédémicien, on s'en broute la touffe



Déjà point positif on change de bâtiments !!!
oui mais toujours pas pour aller dans le bon...:(

Carab
11-11-2006, 14:56
Quelles sont les raisons pour lesquelles les externes n'ont pas cours à la nouvelle fac qui est (rappelons-le) à 200m du hall du CHU ?
C'était sûrement beaucoup trop pratiques pour nous...
C'est vrai que les P1, dont la très grosse majorité ne foutra jamais les pieds au CHU, pourront rêver devant les fenêtres de la fac avec Jean Bernard dans le paysage ! Et ça, c'est probablement le plus important...

TNT
11-11-2006, 20:44
Quelles sont les raisons pour lesquelles les externes n'ont pas cours à la nouvelle fac qui est (rappelons-le) à 200m du hall du CHU ?
C'était sûrement beaucoup trop pratiques pour nous...
C'est vrai que les P1, dont la très grosse majorité ne foutra jamais les pieds au CHU, pourront rêver devant les fenêtres de la fac avec Jean Bernard dans le paysage ! Et ça, c'est probablement le plus important...

Tout à fait d'accord ! :o

Loulou 86
12-11-2006, 12:43
D'un autre côté maintenant que la fac de médecine a son amphi de 750 places, autant que les P1 l'utilisent! Et je pense qu'avec l'augmentation de la taille des promos ils ne peuvent pas mettre les P2 ailleurs que dans la nouvelle fac de médecine. Là où il y aura ptètre un problème de place avec le bâtiment alpha ce sera pour les cours du lundi aprèm et les contrôles continus (les salles seront probablement trop petites à l'avenir).
Cela dit j'suis d'accord que c'est dommage que tout le monde ne puisse pas profiter de la nouvelle fac...:( Serait-ce à cause des pharmas??? :rolleyes: Parce que si c'est ça on peut ptètre s'arranger, lol !!! :D :p