PDA

Voir la version complète : avenir europeen de la biologie medicale????



bioman
22-12-2006, 12:21
Salut,

Quelqu'un aurait-il de snews concernant l'avenir de la bio en France , et l'eventuel devalorisation de notre diplome avec l'harmonisation europeene??

Mr Freeze
26-12-2006, 16:41
contacte Adrien KO, interne de biologie à Paris, président du SIHP il est au point sur le sujet

Sinamore
26-12-2006, 21:15
Harmonisation européenne du niveau des études vers le haut. La plupart des pays ont au moins des "médecins de laboratoires" et des "biologistes médicaux". Le pharmacien biologiste n'étant pas forcément présent dans tous les pays. Le niveau minimum actuel est Bac+8 mais le minimum demandé est Bac +10.
cf. le site de l'ec-4 (http://www.ec-4.org) et ce fichier qui récapitule tout (http://www.ec-4.org/downloads/CCLMPracticeinEurope.pdf) (en anglais).

Par contre l'union européenne exige que la France ouvre les LABM aux capitaux non biologistes (http://www.europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/06/1793&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=fr) :


Laboratoires d'analyse biologique

L'envoi d'un deuxième avis motivé à la France a été décidé en raison de l'incompatibilité avec la liberté d'établissement établie par l'article 43 du traité CE de restrictions en matière de détention du capital d'une société exploitant des laboratoires d'analyse de biologie médicale par un non-biologiste (limitation à un quart au maximum des parts sociales pouvant être détenues par un non-biologiste) et de l'interdiction faite à une personne physique ou morale de détenir des participations dans plus de deux sociétés constituées en vue d'exploiter en commun un ou plusieurs laboratoires d'analyses de biologie médicale. La Commission considère que ces restrictions limitent les possibilités de partenariat, notamment avec des personnes morales d'autres États membres et la liberté d'établissement en France de laboratoires établis dans d'autres États membres et ne satisfaisant pas aux critères posés par la législation française.

Donc bref une formation tirée vers le haut mais à mon avis qui va perdre progressivement son caractère libéral et de plus en plus tirer vers la recherche fondamentale et de moins en moins vers le médical avec la multiplication des structures de types industriel .

PS : L'UE serait-elle sous le joug des fonds d'investissement ? Je pose la question mais on connaît déjà tous la réponse

edoceo
27-12-2006, 00:15
contacte Adrien KO, interne de biologie à Paris, président du SIHP il est au point sur le sujet


Ne serait-ce pas plutot Gabriel KO... ;)

bioman
27-12-2006, 11:12
Harmonisation européenne du niveau des études vers le haut. La plupart des pays ont au moins des "médecins de laboratoires" et des "biologistes médicaux". Le pharmacien biologiste n'étant pas forcément présent dans tous les pays. Le niveau minimum actuel est Bac+8 mais le minimum demandé est Bac +10.
cf. le site de l'ec-4 (http://www.ec-4.org) et ce fichier qui récapitule tout (http://www.ec-4.org/downloads/CCLMPracticeinEurope.pdf) (en anglais).

Par contre l'union européenne exige que la France ouvre les LABM aux capitaux non biologistes (http://www.europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/06/1793&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=fr) :



Donc bref une formation tirée vers le haut mais à mon avis qui va perdre progressivement son caractère libéral et de plus en plus tirer vers la recherche fondamentale et de moins en moins vers le médical avec la multiplication des structures de types industriel .

PS : L'UE serait-elle sous le joug des fonds d'investissement ? Je pose la question mais on connaît déjà tous la réponse

Bon, en meme temps comme la constitution europeenne a été violemment rejetée par le peuple francais! y'a pas trop de quoi s'inquieter je pense , c'est pareil pour la radio ou la medecine nucleaire (rachetés par fds d investissements) donc à ce compte fazut changer de metier et abandonner le secteur médical !

Sinamore
04-01-2007, 19:31
D'un côté, si la taille des labos privés ne dépasse pas celles d'un CHU et que le fonctionnement est le même, ça pourrait être intéressant : beaucoup de médical avec une grosse activité qu'elle soit de de routine ou spécialisée sans être obligé de faire de la recherche fondamentale (il existe bien des PH en biologie sans côté recherche actuellement alors...).
Après il faut absolument que 50% du labo soit détenu par des biologistes médicaux c'est une exigence sur laquelle les ordres des médecins et pharmaciens ne doivent pas transiger.

Il faut mettre en avant notre formation polyvalente qui nous permet véritablement d'être des experts de l'interprétation de l'ensemble des paramètres biologiques, que ce soit en bactério, hémato ou biochimie et pas d'une seule discipline comme beaucoup de PH en CHU actuellement.

kerso31
05-01-2007, 11:22
D'accord avec ce qui précède. Y a rien à ajouter! c'est exactement comme ça que j'envisage l'avenir. La polyvalence est vraiment ce qu'il faudra mettre en avant avec la rapidité et la qualité du service. Arrêtons de craindre pour l'avenir, faisons sereinement notre période d'internat et nous nous adapterons aux exigences du moment en tant voulu.

Wiseguy
10-01-2007, 20:40
Ne serait-ce pas plutot Gabriel KO... ;)

Je confirme: c'est GABRIEL KO, et son mail: gabriel.ko<at>isnih.com

Pour toute question concernant la Biologie médicale... n"hésitez pas, il est très calé...

Mr Freeze
11-01-2007, 22:29
Je confirme: c'est GABRIEL KO, et son mail: gabriel.ko<at>isnih.com

Pour toute question concernant la Biologie médicale... n"hésitez pas, il est très calé...

autant pour moi, je les confond tout le temps.......

Sinamore
24-01-2007, 19:46
Ci-dessous un extrait de la lettre des représentants des internes en médecine et pharmacie, Gabriel Ko et Jérôme Grosjean, concernant l’injonction faite à la France par l’Union Européenne d’ouvrir les capitaux de sociétés de Laboratoires d’analyses médicales à plus de 50% aux non-biologistes.

Si la France suit l’injonction de l’UE c’est l’ouverture de la Boîte de Pandore et il est très probable que dans la foulée les autres professionnels de santé comme les pharmaciens d’officine, les radiologues, les anatomopathologistes, les chirurgiens, etc… soient bientôt dans le même cas.

Ce qui sonnerait le glas des professions de santé libérales en Europe.

Lettre que vous pourrez retrouver ici (http://www.fnsip.com/_dl.php?f=upl_files/news_documents/lettremiseendemeure.pdf)


(...)L’exemple malheureux de la biologie médicale serait-il avant-gardiste ? Cette spécialité
médicale répond aux mêmes objectifs de Santé Publique que les autres, notamment l’objectif
primordial du meilleur soin au meilleur coût. Vous l’aurez noté, tout commence par le meilleur
soin prodigué, non le meilleur coût. Or le primum movens d’un groupe financier est la
rentabilité exclusive, non pas le meilleur soin. En outre, atteindre une certaine masse
critique, gage de l’obtention de la meilleure qualité, n’est pas l’apanage de ces groupes. Les
professionnels de santé ne seraient-ils pas capables de se réunir ?
La responsabilité, tant civile que pénale, ne saurait échapper dans un tel système à ceux qui
effectuent les actes. Vous serez donc toujours responsables, civilement et pénalement, de
vos actes. Quid alors de l’imposition d’actes contraires à notre déontologie par des
personnes extérieures à la profession qui en sont totalement dépourvues ?
A l’heure de la judiciarisation croissante du monde médical, le risque médico-légal ne saurait
être négligé.
Ce raisonnement est facilement transposable dans les différentes branches médicales ou en
pharmacie d’officine.
Le principal danger, pourtant, est bien celui de la Santé Publique.(...)

bioman
24-01-2007, 22:56
Ca menace déjà les autres spe que bio puisque ca s'applique aux SEL en général apparement selon les propos de Gabriel Ko.

taram
14-02-2007, 21:30
Vous trouverez en lien plus d'infos avec la possibilité de signer une pétition (mouvement initié par des internes), celà ne concernant pas que la bio, meme si c'est certainement la première menacée.

http://www.sos-sante.org/