PDA

Voir la version complète : question aux biologistes !



Nicky94
26-03-2007, 20:49
Voila en fait souvent on lis faire tel examen a jeun si bien que now quoi que tu demandes genre une nfs en ville le mec il va rester a jeun car d'apres lui des qu'on fait une prise de sang on dois être a jeun.
J'ai du coup qq ptites questions :

- Est ce vraiment indispensable d'être a jeun oui ou non ? Jveux dire en CHU personne nest jamais a jeun ca nous empeche pas de demander des glycémies ou des bilans lipidiques...

- Si oui c indispensable d'être a jeun , pour quels examens ca l'est ( j'ai lu que TSH fallait être a jeun mais je vois pas le rapport koi ! ) , et quand on est l'est c pour combien de temps ( j'ai lu 12 heures , mais c vraimetn 12 heure ou on peut l'être moins ) ?

- Si l'ont est pas a jeun pour l'un des examens , la marge d'erreur est de combien ? ( je parle en gros koi ).

Merci !

blinkfan70v
26-03-2007, 21:06
ouille l'écriture! Fait honneur aux D4, réécrit ton message...

Sinamore
04-04-2007, 17:58
En fait si l'on doit être à jeun c'est évidemment pour pouvoir interpréter correctement certains bilans comme par exemple le bilan lipidique : si tu prélèves juste après le repas tu auras un sérum lactescent à cause des chylomicrons puis viendront ensuite les VLDL qui contiennent des triglycérides.
D'où le risque de diagnostiquer une hypertriglycéridémie pathologique à tort.

Ensuite pour la glycémie, ça dépend tu peux très bien interpréter un glucose après un repas, sachant que chez un individu non diabétique il ne doit pas dépasser environ 11 mmol/L. ( < à 7 mmol/L environ à jeun).
Si c'est un suivi de diabète de type 1 il faut par contre le faire à jeun pour vérifier que le patient est bien équilibré (mais si possible avant la piqure d'insuline rapide sinon risque d'hypo).

Ensuite pour la TSH : un repas peut fausser le résultats tout simplement pour des raisons d'interférences de la réaction antigène-anticorps principe de base des dosages hormonaux et aussi pour des problèmes de pipetage dus à la viscosité du milieu.
Ce problème touche également les dosages colorimétriques à différents degrés.

De même l'hémolyse fausse aussi certains dosages à cause du chevauchement de la longueur d'onde d'absorption de l'Hb avec celle des marqueurs.

john_mc_laine
04-04-2007, 19:16
Putain, Sinamore, tu m'impressionnes!!
Je suis en bio et je savais même pas répondre à la majorité des questions.Bah ouais, quand tu demandes à une technicienne, la réponse c'est du genre: "quand c'est hémolysé, et ben, ça marche pas !!":D :D :D
C'est peut-être du à notre formation inexistante à CAEN....