PDA

Voir la version complète : DU NOUVEAU ! Medecin biologiste : droit de prescription et consultation.



bioman
10-07-2007, 18:32
Copie d'une lettre recue après un mail de demande d'informations au conseil de l'ordre:



Monsieur et cher confrère,
Vous avez bien voulu nous interroger sur les activités ouvertes à un médecin biologiste directeur de laboratoire d’analyses de biologie médicale.
Cette demande ainsi que d’autres analogues adressées par d’autres conseils départementaux a justifié la réunion de la Commission nationale de biologie médicale du Conseil National de l’Ordre des Médecins, ce qui explique le retard mis à vous répondre.
Il ressort de la loi 2007-117 du 30 janvier 2007 que, par une modification de l’article L6221-9 du code de la santé publique, les médecins biologistes exerçant en qualité de directeur ou de directeur adjoint de laboratoire d’analyses de biologie médicale, ont été rétablis dans leur droit de prescription et de consultation.
Pour autant, cette loi n’a pas pour objet de leur permettre d’exercer une deuxième activité, à côté de celle de médecins biologistes mais de faire cesser une situation d’exception qui interdisait le droit de prescription et de consultation à une spécialité médicale, la biologie médicale.
Il ressort des travaux préparatoires de la loi d’ailleurs qu’était envisagé un transfert minime de prescription des médecins traitants vers le médecin biologiste et une neutralisation d’un surcoût éventuel par les économies réalisées lorsque des consultations inutiles du médecin traitant seront évitées.
Il en résulte que si, effectivement le médecin biologiste est particulièrement apte, comme vous le signalez, à orienter un bilan d‘orientation et à donner un certain nombre d’informations, il n’a pas à se substituer au médecin traitant.
Par ailleurs, comme tout médecin spécialiste, le médecin biologiste s’est engagé à exercer exclusivement sa discipline, la biologie médicale ne comprend pas des consultations de nutrition, de lutte contre l’obésité et d’allergologie, …
En espérant avoir répondu à votre attente, veuillez agréer, Monsieur et cher confrère, l’expression de mes sentiments confraternels les meilleurs.

carabinissime
12-07-2007, 13:01
merci bioman pour cette mise au point.

Concernant la liberté de prescription, certaines disciplines de bio ont accès à des consultations (troubles de l'hémostase, biologie de la reproduction et infertilité, cytogéntique et clinique parfois).

Jusqu'ici ces consultations n'étaient pas rémunérées (en CHU ou en structure privée genre EFS, clinique) car sans reconnaissance définie. Pourra t-on bientôt considérer la consultation du biologiste comme facturable, y compris en laboratoire de ville?

bioman
12-07-2007, 14:16
merci bioman pour cette mise au point.

Concernant la liberté de prescription, certaines disciplines de bio ont accès à des consultations (troubles de l'hémostase, biologie de la reproduction et infertilité, cytogéntique et clinique parfois).

Jusqu'ici ces consultations n'étaient pas rémunérées (en CHU ou en structure privée genre EFS, clinique) car sans reconnaissance définie. Pourra t-on bientôt considérer la consultation du biologiste comme facturable, y compris en laboratoire de ville?


Oui le problème c'est que en ville je me vois mal faire une consult pour un hemophile en pre-op , pour un lymphome, ou autres , toutes ces spe ont des interactions hospitalieres.
Maintenant en ville, je trouverai normal qu'on puisse par exemple prendre en consult une femme avec une cystite ou infection genitale (mineure); facturer la consult, l'examiner si on veut ( on est medecins non? les radiologues , les medecins nucleaires font pas plus de clinique que nous mais examinent s'ils le veulent!!!) et lui prescrire le traitement adéquat;
Maintenant je ne sais pas dans quels cas exactement on a le drot de facturer une consult et comment ne pas se mettre à dos le medecin traitant qui va penser qu'on lui pique son travail( meme si en general il apelle le labo pour savoir c quoi cette bacterie sur votre compte rendu là EXFERIDIA POLI?? et demander l'antibiotique le mieux...)

de plus je vois pas pkoi on pourrait pas avoir une consult d'un DU à coté comme le font les generalistes qui aux passages sont desormais des "specialistes", sur quel texte se fonde sa réponse?