PDA

Voir la version complète : Remise en cause de la liberté d'installation



fouf
19-09-2007, 13:50
Voila ce qui a été dit:

Bonjour à tous,

Nous avons une très mauvaise nouvelle à vous annoncer... Nicolas Sarkozy a annoncé officiellement cette après-midi qu'il comptait revenir sur la liberté d'installation! Il compte conventionner les médecins de la même façon que les infirmiers : interdiction de s'installer dans les zones trop médicalisées avec, en contre-partie, le maintient des mesures incitatives pour les régions sous développées. Ces mesures s'appliqueraient à tous les étudiants actuellement en formation, y compris les internes.
L'ISNIH, l'ISNAR-IMG, le SNJMG annoncent déjà une opposition forte de la part des internes et jeunes médecins et lanceront très certainement un préavis de grève à leur prochain congrès.



Chloé Moulin
Vice - Présidente en charge de la communication
Porte - Parole de l'ANEMF
@: communication@ anemf.org


Qu'en pensez vous? On voudrait votre avis car on va surement en parler lors du CA de l'ANEMF à Rouen ce week end.

cooper
19-09-2007, 15:34
:mad: C'est scandaleux.

Renforcer les mesures incitatives pour l'installation dans les zones sous-médicalisées, c'est bien. Si ces incitations étaient paMais OBLIGER un médecin à s'installer dans tel ou tel endroit, ça fout les boules (et c'est pareil pour les infirmiers).
Il compte faire la même chose pour toutes les autres professions libérales ???

Il faut gueuler... :eek:

klemboiss
19-09-2007, 15:45
Attendons de voir ce qu'il proposera... :confused:

Mais :
- inciter à s'installer dans des zones sous-médicalisées en défiscalisant... qui est contre ? :rolleyes:
- dire qu'il faut arreter de s'installer dans des zones sur-médicalisées en déconventionnant les médecins qui font ouvertement ce choix... qui est contre ? :confused:

Jusque là, il n'a pas dit le contraire.. comme "obliger à s'installer dans sa région de thèse, ou autre"... :confused::confused:

Après, c'est sûr que la valeur des clientèles à racheter dans ses régions "sur médicalisées" va grimper... beaucoup beaucoup beaucoup... tant mieux pour ceux qui partiront à la retraite ! :D

Et puis, comme l'a dit Ariès : "ceux qui seront bien classés pourront toujours aller où ils veulent !"

Jewnly
19-09-2007, 15:50
d'accord avec Cooper... Je suis tout à fait POUR les mesures incitatives pour s'installer dans les zones rurales sous-médicalisée, mais totalement CONTRE les interdictions de s'installer dans telle ou telle ville.

La liberté d'installation fait partie d'une des caractéristiques du médecin libéral si mes souvenirs de SHS sont bons...
alors que sera le futur médecin "libéral"? (ou toute autre profession libérale d'ailleurs...)

klemboiss
19-09-2007, 16:14
....mais totalement CONTRE les interdictions de s'installer dans telle ou telle ville.

Perso, entre m'installer à Nice, et pas gagner un rond... :(
J'préfère m'installer dans la Creuse, gagner des sioux (à l'Arc...:D) et m'acheter un appart' ou un bateau à Nice... :D

Il y a un problème de répartition de la démographie médicale en France. Dire le contraire serait se voiler la face. Des mesures doivent être prises, après, il faut que ce soient les bonnes.
Mais dire "on déconventionne au-dessus d'un certain nombre de médecin par région/département/ville" ça m'parait pas la plus bete des solutions... comparé à "t'as passé ta thèse à Poitiers, tu restes à Poitiers..." :rolleyes:
Non ? :confused:

cooper
19-09-2007, 16:40
m'acheter un appart' ou un bateau à Nice... :D


Ouais moi aussi j'ai prévu de m'acheter un bâteau (OK ma vie ne fait pas avancer le débat, je sors).

Effectivement déconventionner au dessus d'un certain nombre de médecins c'est faisable, mais le mieux serait de laisser a ces médecins le choix d'aller ailleurs en les incitant à le faire de leur plein grès (cf les aides à l'installation, etc...)

Cortex
19-09-2007, 18:58
Ca pue Nice :rolleyes: y'a que des vieux (sauf si tu veux faire gériatre :D)

Tant que c'est des mesures incitatives pour les zones rurales et des mesures de découragement pour les zones à forte démographie médicale, ca me choque pas, c'est le rôle du gouvernement d'assurer à ses citoyens une permanence de soins dans tout le pays, donc y comprit dans les zones rurales. Pour une fois qu'il veut faire son boulot... :rolleyes: Que ceux qui veulent s'installer à tout prix dans des coins sympa en chie financièrement, ça ne me choque pas, on peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre comme disait ma grand-mère...

Mais si ca devient des obligations alors là...

Jewnly
19-09-2007, 22:49
ben je suis peut etre naïve, mais je pense que si tu t'installes dans une ville où il y a déjà plein de médecins, tu ne vas pas te faire autant d'argent que dans une ville où tu es le seul médecin, donc, pour moi, cela pouvait en décourager, sans que le gouvernement ne fasse rien...

Mais bon, c'est sur qu'il faut faire qq chose, c'est pour ça qu'il faut plutot encourager à s'installer où il y a personne, plutot que décourager là où il y a y a trop de monde...
Au final, c'est censé revenir au meme (en tous cas dans ma vision idéaliste...) mais la manière d'y parvenir compte beaucoup...

wromin's
21-09-2007, 16:39
c'est un grand débat où j'ai sûrement été personna non grata dans la rubrique actualité d'e-carabin (onglet accueil). faut dire que j'ai mis la dose de provoc...mais sur un fond en lequel je crois vraiment.
pour une fois que je vais être (presque) d'accord avec sarkozy...ça s'arrose (ou ça m'inquiète!)
comment peut-on dans un pays développé ne rien faire contre les déserts médicaux?
les pharmaciens sont réglementés. pourquoi pas les médecins? je ne dis pas qu'il faut imposer le lieu d'exercice, mais il ne faut pas se satisfaire de la situation en se retranchant derrière "profession libérale". un médecin n'est jamais vraiment libéral en france, tant que l'assurance maladie financée de manière solidaire existe. sont libéraux les non conventionés (des commerçants).
un médecin qui est conventionné secteur 1 (honnoraires opposables) a des contreparties fiscales, moins pour le secteur 2 et encore moins pour le non conventionné (qui est même dans certains cas un statut de sanction!). dixit un médecin généraliste libéral secteur1 de la vienne avec qui j'ai l'occasion de discuter (sans opposition) de l'égalité dans l'accès au soins.
alors pourquoi accorder le secteur 1 (qui est, en plus, et c'est un "avantage commercial" pour le médecin, plus accessible aux patients...) à un médecin qui s'installe dans un endroit surmédicalisé?
on ne peut pas tous travailler à montpellier...et c'est e cas pour beaucoup de profession me semble-t-il!

vous l'avez compris la liberté d'installation sans réglementation comme elle est aujourd'hui, je suis contre!
par contre il va falloir rendre attractif l'exercice dans les régions sous-médicalisées. pour ce qui est de la météo, on évite le débat (il y a pleins de gens qui ne choisissent pas l'endroit où ils travaillent et on ne se plaint pas pour eux, on est comme les autres, zut!).
la campagne, il y a beaucoup d' "anciens". oui des vieux, qui souvent peuvent difficilement se déplacer, mais ont beaucoup besoin de soins...mais pas de médecin! mais aussi des jeunes modestes qui fuient l'immobilier trop cher, on y trouve aussi une certaine misère sociale (population à risque sur le plan médical...), et malheuresement pour les médecins prêts à s'installer l'ancienne école, l'ancienne poste, l'ancienne boulangerie... on a voulu supprimer les services publics, on y a en plus supprimé en conséquences les commerces et le médecin (qui est à mon avis un service public et un statut de commerçant), c'était prévisible...mais on a tant applaudi (enfin pas moi!). c'est tout un tissu qu'il faut reconstruire.
en plus il faut rajouter les journées à rallonge (pour les campagnes surtout), les contraintes financières du cabinet...
alors des pistes. maison de santé? salariat? revenus garantis avec ou sans conditions? rôle du médecin? l'accès à la santé est-il un droit pour tous?

à nous d'y réfléchir si on ne veux pas qu'on nous impose ce qui pourrait être comme souvent une fausse solution.

Jewnly
21-09-2007, 16:57
Je pense que les maisons de santé sont une très bonne alternative, surtout en campagne, parce que ça évite l'isolement, permet de s'associer avec de multiples professions paramédicales... alors il faut que l'Etat pousse à faire ce genre de construction, et offre quelques aides à l'installation...
Encore une fois, il faut encourager, et non "décourager", pour qu'une mesure pas forcément attractive passe plus facilement...

DrKenny
21-09-2007, 17:03
Attendons de voir ce qu'il proposera... :confused:

Le problème c'est qu'il ne propose pas ... un amendement a été déposé et sera discuté des lundi pour être voté ... donc pas de discussion avec les intéressés et une fois que l'amendement est voté, il n'y a plus rien à faire car il est bien trop tard. Sarko va vite, il a compris le truc !

wromin's
21-09-2007, 17:14
pour foutre la merde...
quand il (ou les gouvernants) se comportent de cette manière avec les cheminots, les profs, les fonctionnaires...vous approuvez!
on a ce qu'on mérite. vous l'avez voulu, on l'a! je passais pour un taré au mois d'avril...

TNT
21-09-2007, 17:18
mdr DrKenny, à peine Pictave, tu postes dans le forum local :D
moi, je l'ai quand même mauvaise, il me restait un poste d'AR à Nice mercredi :rolleyes:
Sérieusement, ça nous pendait au nez... :mad:
Mais ce qui fait chier, c'est qu'on n'a pas laissé suffisamment de temps aux mesures incitatives pour faire leurs preuves.
Mais bon, le problème n'est pas que franco-français : en discutant avec un PU-PH au Japon, j'ai appris avec stupéfaction qu'il n'y avait que 8000 médecins formés par an (population : 120 millions; contre France 7000 médecins/ 60 millions hbts) et qu'ils avaient instaurés des mesures coercitives : obligation d'exercer 5 ans dans la région de formation.

mister freeze
22-09-2007, 14:37
La liberté d'installation fait partie d'une des caractéristiques du médecin libéral si mes souvenirs de SHS sont bons...
alors que sera le futur médecin "libéral"? (ou toute autre profession libérale d'ailleurs...)

La médecine est une profession qui même si elle peut être exercée en libérale est de l'ordre du service public, non? On ne peut quand même pas tout avoir: liberté d'installation, déduction fiscale, hausse d'honoraire...et puis l'argent, l'argent, toujours l'argent...C'est très bien d'en gagner, mais j'pense qu'aucun de nous ne sera dans le besoin dans les années à venir. Et puis il faut un peu prendre nos responsabilités, qu'est-ce qu'on dirait si les profs voulaient s'installer où ils veulent?? Parceque les mesures incitatives, c'est bien mais qui paye?? La secu, la sécu, toujours la sécu...

Jewnly
22-09-2007, 15:12
et puis l'argent, l'argent, toujours l'argent...C'est très bien d'en gagner, mais j'pense qu'aucun de nous ne sera dans le besoin dans les années à venir.(...)Parceque les mesures incitatives, c'est bien mais qui paye?? La secu, la sécu, toujours la sécu...

Je ne vois pas ce que le salaire viens faire là, surtout que moi, perso, c'est pas ça qui m'intéresse le plus dans le métier de médecin (généraliste de surcrois!)!
Et pour financer les mesures incitatives, ben si on augmentait les prix des clopes, (de l'alcool?!), non seulement il y aurait moins de maladies, mais peut etre que l'état pourrait se servir de l'argent récolté par ses hausses pour aider les jeunes médecins à s'installer en campagne!

Karadoc
22-09-2007, 15:21
Je pense qu'en pénalisant encore ainsi la pratique médicale, on ne va pas régler les problèmes des déserts médicaux...
Ceux qui voudront s'installer dans le sud le feront en salariat et non plus en libéral et y aura toujours personne dans le nord faut pas se voiler la face. Tant que l'on ne donnera pas de vrais avantages à ceux qui s'installent dans des déserts,y'aura personne.

le belge
22-09-2007, 15:24
Ben perso, vous battez pas pour aller dans le nord comme sa moi j'aurais de la place !!! La vraie vie c'est à Lille !!! Pas dans le sud...

DrKenny
22-09-2007, 16:32
Je pense qu'en pénalisant encore ainsi la pratique médicale, on ne va pas régler les problèmes des déserts médicaux...
Ceux qui voudront s'installer dans le sud le feront en salariat et non plus en libéral et y aura toujours personne dans le nord faut pas se voiler la face. Tant que l'on ne donnera pas de vrais avantages à ceux qui s'installent dans des déserts,y'aura personne.

C'est clair : un chir, un AR, un radiologue ... tout ce petit monde ( dont je ferai parti ) ne va pas s'installer dans son petit cabinet mais dans une bonne vieille clinique en tant que salarié. Qui va prendre le max dans la gueule ? Les médecins généralistes !


La médecine est une profession qui même si elle peut être exercée en libérale est de l'ordre du service public, non? On ne peut quand même pas tout avoir: liberté d'installation, déduction fiscale, hausse d'honoraire...et puis l'argent, l'argent, toujours l'argent...C'est très bien d'en gagner, mais j'pense qu'aucun de nous ne sera dans le besoin dans les années à venir. Et puis il faut un peu prendre nos responsabilités, qu'est-ce qu'on dirait si les profs voulaient s'installer où ils veulent?? Parceque les mesures incitatives, c'est bien mais qui paye?? La secu, la sécu, toujours la sécu...
Tu n'as donc rien compris ... un service publique doit, par définition, être du ressort du personnel de la fonction publique. On n'est pas contre une offre de soin homogène mais pour une organisation incitative et à la charge de l'etat et non du libéral qui n'a rien demandé à personne et surtout ne doit rien à personne. Qui va payer ??? A ton avis, qui paye la bouffe dans un resto, le consommateur ou le restaurateur ? La France vit au dessu de ses moyens; le patient ne paye pas assez pour sa santé et pense que c'est gratuit. Sinon, tu parles des autres avantages , lis la suite :
* déduction fiscale : le gouvernement s'est engagé il y a 3 semaines à supprimer la plupart des niches fiscales
* les régimes spéciaux de retraite : ils vont sauter d'ici 2008
* les honoraires libres : l'etat a comme projet de réduire de manière drastique l'assistanat pour réduire l'accés au secteur 2
...

AIMG-MP
22-09-2007, 16:49
Je suis un peu étonné d'un certain nombre de vos réactions favorables, semble-t-il, à la fin de la liberté d'installation ?

Je crois surtout que la discussion est restée pour l'instant un peu abstraite car vous n'êtes apparemment pas en phase d'installation, a priori, pour beaucoup, plutôt avant l'ENC, qui va peut-être justement vous faire déménager... et vous n'avez pas encore de projet concret d'installation.

Permettez-moi donc d'apporter ici mon témoignage de jeune généraliste en cours de thèse, exerçant comme remplaçant.

J'ai commencé mes études de médecine en 1995 et je passerai ma thèse probablement au printemps prochain, en 2008, soit 13 ans plus tard.

Or si en 1995, j'ai choisi de me tourner vers la médecine, et en particulier la médecine générale, c'est, en plus de la vocation pour ce métier, par ce que je savais que je choisissais là une profession que je pourrai exercer librement dans la petite ville près du village où j'ai grandi, enfant, adolescent, où j'ai récemment acheté une maison (endetté pour 27 ans...), où mes enfants sont scolarisés...

Est-ce que parce que j'ai passé 2 ans à plus me soucier du collectif en m'occupant de l'asso des IMG que de ma thèse, qui serait bien sûr bouclée depuis longtemps si je l'avais joué perso, on va maintenant me dire que je ne peut plus m'installer dans ma ville ??? c'est trop tard ???

Est-ce que sincèrement ça vous semble juste ?

Est-ce que je dois revendre ma maison ? renoncer à vivre dans le village où j'ai toujours rêvé de revenir (notamment pour écrire un livre à son sujet) ?

Personnellement je suis plus que dégoûté...

Je n'exercerai pas la médecine générale ailleurs. Si ces mesures passent, je trouverai un poste salarié, ou même je ferai, avec de gros regrets, autrechose que de la médecine... Il est d'ailleurs probable que beaucoup d'autres feront comme moi et se détourneront de la médecine libérale, car il y existe beaucoup de sollicitations ailleurs (urgences, gériatrie, maisons de retraite, sécu, médecine du travail, santé publique...) pour le peu de jeunes médecins que nous sommes.

Il ne faudra pas s'étonner que la médecine générale soit encore plus délaissée ensuite qu'elle ne l'est déjà, car vivre ainsi à la merci des décideurs est, je trouve, vraiment angoissant.

Ce n'est quand même pas la faute de notre génération (sur qui tout va retomber) si la démographie médicale a été gérée en dépit du bon sens depuis des dizaines d'année ! S'il n'y a pas assez de médecins dans certaines zones, c'est avant tout par ce qu'il n'y a pas assez de médecins tout court !

Alors si l'on pense que briser les projets d'installation (et de vie) de ceux qui sont motivés pour faire de la médecine générale ambulatoire est la solution...???

Le pensez-vous vraiment ?

Théo COMBES

chouchart
22-09-2007, 18:55
Sur le principe du numerus clausus d'installation pkoi pas, les pharma le font !!!

Mais n'est ce pas un peu trop tard, ou faut il profiter de la faible densité de medecins pour tout refondre ???


@+

Cortex
22-09-2007, 19:22
Certes on peut pas tous exercer à Nice ou à Montpellier (d'ailleurs, qui veut exercer là bas?? pas moi en tout cas), et dans beaucoup de professions les gens n'ont pas le choix, ils s'installent là où il y a du boulot. Mais connaissez vous beaucoup de gens qui soient obligés d'aller s'installer à la campagne??

A la campagne, il y a ceux qui y ont toujours vécus et qui ne veulent pas en bouger et ceux qui en ont marre de la ville et ont voulu s'y installer. Tant mieux pour ces gens là.

Mais la campagne, ca reste un mode de vie particulier, très différent de la ville et tout le monde n'apprécie pas. Perso, si on me mets plus d'un an à plus de 10km d'une ville avec un minimum de ciné/resto/vie culturelle/magasins etc, je tape une déprime. Alors, il vaut mieux quoi, pas de médecin ou un médecin en arrêt maladie pour déprime?

Je considère que je fais déjà assez de sacrifices sur ma vie perso comme ça pour soigner les autres et avoir plus tard un salaire pas forcément adapté aux horaires de barge, alors si en plus on m'impose d'aller ouvrir un cabinet dans le trou du cul du monde, j'irai voir de l'autre côté des frontières pour trouver un trou du cul du monde plus accueillant que notre "chère patrie"

Pollux
22-09-2007, 19:29
Pour moi, avis purement perso et personne ne sera d'accord avec et c'est tant mieux, j'aime de moins en moins les gens (pardon je digresse...)

Je disais pour moi deux possibilités car la médecine "libérale" actuelle est déjà morte et enterrée!
-On se fonctionnarise (c'est déjà à moitié le cas): on continu a se faire payer par la sécu on se met au 35 heures, on profite des avantages du fonctionnariat, on accepte en contre partie de se mettre où on nous dis, de faire officielement des certificats de complaisance à nos camarades travailleur et on accepte les inconvénients à être fonctionnaire.

-On se libéralise: "au chiotte la sécu, je fais ce que je veux et je vous emmerde!", honnoraires libres ou presque, fin des remboursements par la sécu, on se tourne vers un système nord américain.

Faut arreter de vouloir le beurre, l'argent du beurre et la petite pipe en plus parce qu'on est un bon client.
Moi je choisis le système numéro 2 (c'est celui on se fait le plus de frics!!)

PS: Oui je sais provoc, provoc mais un fond de pensée perso.

klemboiss
22-09-2007, 19:50
Bon, j'ai peut être très très mal suivi...
Mais, je ne crois pas que le gouvernement ait dit qu'il allait obliger à s'installer en régions médicalement sous-dotée ?! :confused:
Je ne pense pas qu'on empêche un MG nouveau diplomé de s'installer dans son village d'enfance, même si c'est à côté de Toulouse... le problème me semble résider sur la MG, dans les petits villages... donc j'ai du mal suivre ?!
Le système médical français a des défauts, c'est sûr. Le statut "batard" (quoi qu'on en dise) des médecins (payé par les patients, qui sont remboursés par la sécu... donc les médecins sont payés par la sécu... donc fonctionnaires ?! excepté en secteur 2 avec les dépassement d'honoraires... sans parler des non conventionnés !)

Le débat de départ réside sur : "que faut-il faire de l'annonce du gouvernement ?"... annonce qui était : "interdiction de s'installer dans les zones trop médicalisées avec, en contre-partie, le maintient des mesures incitatives pour les régions sous développées." (cf. le mail de Chloé sur la ML)
J'ai dit que cela ne me choquait pas...
J'ai dit que cela était certes plus coercitif que de donner des moyens pour s'installer en zone médicalement délaissée... mais, ça permettrait, à n'en pas douter d'accélerer les choses...

Suivant l'annonce du gouvernement, nous n'allons pas être obligé de nous installer dans la région de notre thèse... ou de notre concours de P1... non ! ou alors, j'ai vraiment, mais vraiment rien suivi ?
Certes, se serait une possibilité.. extrême, et quoi qu'on en dise, je ne pense pas qu'elle soit à l'ordre du jour !

Ce genre de déclaration doit plus viser les médecins spécialistes qui viennent s'installer dans des régions médicalement hyperpeuplés... les radiologues de la côte d'azur, par exemple (et je n'ai rien contre les radiologues ! ;))... qu'un médecin généraliste nouveau thésé qui va s'installer en campagne...

Alors, oui, pourquoi pas, déconventionner les médecins qui vont là où on n'a pas besoin d'eux...
Notre formation coûte déjà assez cher à la communauté pour en plus, faire nos difficiles et vouloir à tout prix aller où on veut ! (= là où on a pas besoin de nous !)
Mais après, je ne dis pas qu'il faille nous obliger à aller qqpart... nuance !

Et puis, le déconventionnement, n'a jamais voulu dire "abolition de la liberté d'installation" ?

cooper
22-09-2007, 21:57
Et puis, le déconventionnement, n'a jamais voulu dire "abolition de la liberté d'installation" ?

C'est du pareil au même : Y a-t-il des patients qui vont voir un médecin dont les consultations ne sont pas remboursées par la sécu ?

Loulou 86
23-09-2007, 11:16
Oui, dans le sud de la France et à Paris ça se fait!

Jewnly
23-09-2007, 17:57
J'ai meme une copine dont la grand-mere préfère aller voir un médecin non conventionné, parce qu'elle croyait que vu qu'il était plus cher, il était meilleur... :rolleyes:

fouf
23-09-2007, 19:41
Retour du CA de l'ANEMF --> conclusion:
Les internes de spé, les CCA, les jeunes MG se mobilisent à partir de jeudi (grève des gardes puis plus si rien est obtenu)
Les internes de MG attendent de voir ce qui va sortir demain (projet de loi sur le financement de la sécu)
Les séniors: mitigés
Les externes: ?? On va vous en parlez rapidement aux choix de stages et une AG va être faite mercredi à 18h (à la fac mais ou on ne sait pas encore, on mettera des affiches dès qu'on sait) et on vous expliquera plus en détails
(selon votre position on votera lors du CA à distance de l'ANEMF qui aura lieu de mercredi 12h à jeudi 11h59)

TomTom des Beatles
23-09-2007, 22:00
En même temps que le conseil de fac... dommage...

fouf
24-09-2007, 06:57
Je suis désolée Tom tom mais on avait pas beaucoup de choix... avant jeudi midi mais après en avoir parlé au maximum d'étudiants et pas pdt les cours ni pdt les stages...

Voici une petite explication de tous les faits par le prez de l'anemf:


Voici un compte rendu préliminaire expliquant plus en détail lla motion adoptée par le CA de Rouen ce week-end.


CONTEXTE :


Le premier fait d'actualité remonte au début de la semaine dernière, lorsque le président de la l'UNCAM (Union Nationale des Caisses d'Assurance Maladie) jette un pavé dans la mare en critiquant ouvertement les conditions d'installations des médecins libéraux trop permissives à son goût. Il mettait l'accent les aides à l'installation, qui selon lui ne marchent pas et demande à passer à la vitesse supérieure pour améliorer l'offre de soin dans les zones sous médicalisées. Ses propos sont vivements critiqués par les syndicats de libéraux comme la CSMF ou MG France. Dans un même temps l'ISNIH et l'ISNAR-IMG (internes de spé et de MG) s'associent aux SNJMG (jeunes généralistes), l'INSCAA (les chefs de clinique) et à l'ANEMF pour signaler leur opposition forte à toute mesure coercitives à l'installation.
Un communiqué de presse commun a alors été envoyé réaffirmant nos positions.
Dans le même temps, une lettre adressée à Mme la Ministre de la Santé par les 5 signataires demande un rendez-vous dans l'urgence.

Le deuxième à lieu lorsque le mercredi 12 septembre sort le rapport de la cour des comptes sur l'économie de santé et analyse la démographie médicale. On y trouve une critique vive du système actuel d'aides à l'installation et déplore l'inégalité de la répartition des médecine libéraux sur le territoire. Expliquant clairement que notre acces au soin est un devoir de service public et que la solution pourait être dans la mise en place de mesure de découragement à l'installation. , complémentaires aux mesures incitatives existantes qui seraient à revoir à la hausse en conséquences.

Enfin lors d'un discours mardi, le Président de la république a exprimé la volonté du gouvernement de revoir ce système d'aides en n'excluant pas des mesures plus dures à l'encontre des médecins libéraux. Pour appuyer son propos, il a cité en exemple le protocole d'accord signé entre les partenaires conventionnels infirmiers en juin dernier. Ce protocole vise par exemple à empecher toute nouvelle installation dans une zone de surdensité, ne permettant que le remplacement des infrmières n'ayant plus d'exercice dans la zone. Cette contrainte disparait si la jeune infirmière consent à exercer 5 ans dans une zone mal dotée. Cette mesure rentre dans le cadre plus large du protocole d'accord et cette contrainte est justifiée par les syndicats signataires comme étant le cadre d'une sérieuse revalorisation de leur statut. Cela sans accord des étudiants.
Le discours du Président a suscité la plus grande inquiétude de la part de l'ANEMF et un second communiqué commun s'est adressé directement au gouvernement.

L'ANEMF obtient alors une entrevue avec un conseiller à la santé jeudi matin et les propos tenus laissent entrevoir la volonté de prendre des mesures ouvertement décourageante à l'installation.
Dans l'après-midi, nous avons vu le Directeur de Cabinet de la Ministre. Celui-ci s'est montré très conciliant et a voulu nous rassurer en affirmant que les négociations pouvaient déboucher sur des mesures purement positives. Mais il ne lui était pas possible de restreindre le débat à ces seules mesures. Nous lui avons alors reproché de voir clairement dans le but de cette réflexion des mesures inévitablement négatives car dans le cas contraire le gouvernementne considère pas le débat utile.
Ceci est donc la preuve que la volonté du Ministère est clairement de mettre des mesures coercitives, appuiées par l'UNCAM et la cour des comptes.

LEGLISLATION :
En pratique, un article serait intégré au PLFSS 2008 (projet de loi de financement de l'assurance maladie). Cet article ouvre le débat sur la liberté d'installation, ne précisant pas le cadre de la négociation. Permettant au gouvernement à terme de proposer des restrictions à l'installation.
Le PLFSS sera présentée mercredi en conseil des Ministres. Lundi; les grandes lignes en seront annoncées.
Il faut savoir que ce projet de loi donne les orientations d'une convention, qui sera signé par les partenaires conventionnels, qui sont les représentants des libéraux (syndicats de médecins séniors déjà installés) et l'assurance maladie. L'arbitrage est fait par l'état, donc seuls ceux-ci auront droit de citer à la table des négociation.
L'ANEMF s'est réuni ce week-end à Rouen, et à pris position contre toute mesure mesure coercitives mais demande vivement l'ouverture d'un chantier sur la démographie médicale . Ainsi elle réunira un CA à distance mercredi pour statuer sur un éventuel mouvement de grève. Ci dessous la motion adoptée.

"L'anemf est favorabe a l'ouverture d'un debat sur la demographie médicale et reste opposée a toute mesure coercitive. Dans ce but, un CA à distance sera convoque "avant jeudi 27/09" afin de statuer sur un eventuel suivi de mouvement de grève."

Ainsi un préavis de grève sera déposé lundi matin pour rendre un mouvement possible en cas de vote favorable en AC à distance. Ceci fait monter la pression que nous maintenons depuis plus d'une semaine. Celui-ci n'oblige en rien l'ANEMF à faire la grève.
L'ISNIH, l'INSCAA, et le SNJMG ont déja pris position contre toute mesure coecitives et appellent à la grève des vendredi. Ainsi ils expriment la volonté de se mobiliser des internes qu'ils représentent.

Loulou 86
24-09-2007, 09:03
Ya une AG la veille à l'internat (cf le sujet de TNT). Regroupement des AG? Ou bien (et ça peut se défendre +++) avis des externes et internes recueillis séparément.

zoykan
24-09-2007, 09:29
La médecine est une profession qui même si elle peut être exercée en libérale est de l'ordre du service public, non? On ne peut quand même pas tout avoir: liberté d'installation, déduction fiscale, hausse d'honoraire...et puis l'argent, l'argent, toujours l'argent...C'est très bien d'en gagner, mais j'pense qu'aucun de nous ne sera dans le besoin dans les années à venir. Et puis il faut un peu prendre nos responsabilités, qu'est-ce qu'on dirait si les profs voulaient s'installer où ils veulent?? Parceque les mesures incitatives, c'est bien mais qui paye?? La secu, la sécu, toujours la sécu...

La différence avec les profs, c'est que quand ils ont commencé leur études, ils le faisaient en connaissance de cause : devoir aller dans des villes "pourries" au début, surout s'il ne sont pas marié, pas d'enfant, etc...
Jusqu'à présent, en medecine, on pouvait s'installer où l'on voulait, et c'est quelque chose qu'on veut nous enlever, c'est totalement différent.

Quand j'était en P1, pour faire medecine générale, on ne devait pas passer l'internat, et on était formé dans sa ville. Puis il y a eu le nouvel internat, l'ENC, et là pour faire medecine générale, et bien on doit passer l'ENC avec le risque de ne pas pouvoir continuer sa formation dans sa ville. Je peux tedire que ça en a fait chier plus d'un.

D'autre part, durant ces études on nous fait plus ou moins chier (selon les facs), puis on passe l'ENC, si on n'est pas dans les premiers on doit aller faire sa spé (si toute fois on peut avec son classement) dans une autre ville, autre ville qui comporte des périphériques, périphériques qui sont éloignés et nombreuses, puis selon la spé il faut faire un clinicat, ou un assistanat, pas toujours évident à trouver... et tout ça pendant 7 ans (pour certaines spé) si tout va bien aprés les 6 ans des premier et deuxieme cycle. Si tu rajoute à cete situation un conjoint, des enfants, c'est un peu galère comme situation!!!
Alors si aprés tout ça on te dit où faut que t'aille bosser (et que ça ne te convient pas du tout) alors que tu t'étais fait dans ta tête ton petit
parcours, là franchement ça craint du boudin.

Aprés il faut aussi être réaliste, êrte medecin, c'est aussi tenir un "commerce", et s'il est pas trop con, le medecin va s'installer en libéral là où il pourra avoir suffisament de patients pour suffisament gagner d'argent. Donc ça cuole de source que dans les régions sur-médicalisée, s'installer n'est pas interréssant financierement (voir même difficile), donc d'eux même les medecins n'iront pas.

Les mesures incitatives sont relativement récentes, elles n'ont peut être pas encore fait leur preuves. Elles sont une opportunité pour certains, d'autre ne veulent pas aller dans certains coins même pour tout l'or du monde, mais on ne peut pas leur en vouloir non plus.

De toute façon, la sous-médicalisation n'a pas de solution correcte vis à vis des medecins ou futurs medecins.
Tant qu'on y est, on pourrait instaurer un nouveau système : à l'ENC, les 1000derniers medecines générales devront aller dans les zones sous-médicalisées...
Franchement si on accepte tout ce qu'on veut nous changer, on va peut-être en arrivé là.

TNT
24-09-2007, 14:47
Ya une AG la veille à l'internat (cf le sujet de TNT). Regroupement des AG? Ou bien (et ça peut se défendre +++) avis des externes et internes recueillis séparément.
Bah Pauline et Romain se sont vus ce matin, ça n'avait pas l'air de leur poser problème. C'est pas mal je pense qu'on aille à l'internat demain à 20h (enfin je dis ça, mais je ne suis plus externe :cool:), ne serait-ce pour les plus jeunes... histoire d'avoir l'avis de vieux cons qui ont bouffé de l'ENC à bac + 6 pour immigrer contre le gré et qui en ont marre d'être ballottés de la sorte :idn:

bouchon
24-09-2007, 16:06
Bonjour tout le monde !
Un petit message pour essayer d'éclaircir la situation.
A ma grande surprise, de nombreuses personnes réagissant sur ce forum ne semblent pas défavorables à la proposition visant à instaurer une coercition à l'installation. Finalement, tant mieux, car nombre d'entre vous réagissent comme les personnes lambda et cela oblige à mieux expliquer les raisons de notre désaccord.
Nul ne peux aujourd'hui nier le fait qu'il existe de graves problèmes en terme de démographie médicale, mais plusieurs points doivent être rappelés :

1) La situation actuelle et avenir est en grande partie due à l'instauration d'un NC drastique en PCEM1 dans les années 80. Cette mesure a été voulue par l'UNCAM (Union Nationale des Caisses d'Assurance Maladie) qui voyait en cette diminution du nombre de médecins une diminution des dépenses de santé : cela s'est avéré FAUX, l'offre ne faisant pas la demande en matière de médecine.
2) L'inégalité de la répartition des médecins sur le territoire est étroitement liée à la désertification des zones rurales en France. Tout y ferme (poste, Trésor Public, écoles, commerce, hopitaux ruraux). Aujourdh'ui les médecins qui décident de s'y installer doivent faire face à une solitude grandissante avec l'absence de structure hospitalière et de confrères, l'obligation d'enchaîner les gardes, des horaires pléthoriques... De plus, ils ne peuvent proposer à leur famille un cadre de vie acceptable pour nombres de français (pas de crèches, pas d'activités culturelles...)
3) Les mesures incitatives, laissées aux mains des CPAM, ne sont pas appliquées de façon uniforme sur le territoire. Aucune communication envers les jeunes médecins n'est développée. Leurs effets ne sont mêmes pas étudiés. Cela s'explique principalement par le fait que l'UNCAM a tout intérêt à laisser faire échec à ces mesures (coûteuses) afin de dire "vous voyez ça ne marche pas, il faut des mesures coercitives"
4) D'autres pays on eu l'idée de mettre en place des mesures coercitives à l'installation (Allemagne, Suisse, Québec). Dans tous ces pays, se fut un échec avec une crise des vocations (chute brutale des inscriptions en médecine) et retard grandissant à l'installation voire pas d'installation du tout
5) Oui les pharmaciens ont un principe équivalent. Cela a été LEUR choix et c'est géré par le conseil de l'ordre des pharmaciens. Nombres de jeunes pharmaciens aujourd'hui ne peuvent acheter de pharmacie en raison de la flambée des prix. Seuls les fils et fille aisées avec un gros capital peuvent le faire (bravo pour l'équité)... Tu seras pharmacien de père en fils...
6) Bien qu'en grande partie financés par la SS, les médecins libéraux ne sont des fonctionnaires et n'ont aucun de leurs avantages (35h, retraite à 60 ans, revenus assurés en cas de maladies...)

Alors oui nous sommes contre les mesures coercitives à l'installation car elles sont injustes pour les futurs médecins et non productive à moyen terme pour la population. On ne peut prétendre vouloir régler les problèmes de démographie médicale sans l'aborder dans un projet global d'aménagement du territoire et sans attendre les effets bénéfiques la remontée du NC.

Matthieu BOISSON
DES Anesthésie-Réanimation
Délégué ISNIH Poitiers
Elu 3ème cycle au Conseil de Fac

PS :


C'est clair : un chir, un AR, un radiologue ... tout ce petit monde ( dont je ferai parti ) ne va pas s'installer dans son petit cabinet mais dans une bonne vieille clinique en tant que salarié. Qui va prendre le max dans la gueule ? Les médecins généralistes !

Détrompe toi, toutes les spécialités sont concernés. Le ministère a d'ailleurs pris comme exemple lors de l'entrevue avec l'ISNIH des ophtalmo et des uro. Pour s'installer en clinique tu devras faire comme les autres, racheter une clientèle ou sinon pas de conventionnement

bouchon
24-09-2007, 16:54
Pour info, voilà l'article du quotidien du médecin :



Internes, chefs de clinique et jeunes généralistes décrètent la grève



Après la remise en cause par le président de la République de la liberté d'installation des médecins libéraux, internes, chefs de clinique et jeunes généralistes ont déposé un préavis de grève. Ils entament à partir de jeudi « une grève totale et illimitée des gardes, astreintes et continuité de service ». Ils pourraient être très rapidement rejoints par les étudiants en médecine et internes de médecine générale.

http://www.quotimed.com/DocumentRoot/qdm/Iss14157/Pag108840/Img281799.jpg (http://www.quotimed.com/DocumentRoot/qdm/Iss14157/Pag108840/F_Img281799.jpg) En 2001, la mobilisation avait été très forte(AFP)

CE QUI DEVAIT ARRIVER arriva. Devant la menace de plus en plus précise d'une remise en cause de la liberté d'installation, l'Intersyndicale nationale des internes des hôpitaux (Isnih), l'Intersyndicat national des chefs de clinique assistants (Isncca) et le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (Snjmg) ont déposé un préavis de grève. Ils entament à partir de ce jeudi une «grève totale et illimitée des gardes, astreintes et continuité de service». Les déclarations de Nicolas Sarkozy, la semaine dernière, ont mis le feu aux poudres (« le Quotidien » des 20 et 21 septembre). Le chef de l'Etat a rappelé son souhait de voir les médecins s'inspirer de l'exemple des infirmières qui ont «accepté de ne pas s'installer dans les zones où elles sont trop nombreuses».
Selon certaines de nos informations, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (Plfss), qui sera dévoilé aujourd'hui, comporte une disposition législative incitant les partenaires conventionnels à mettre un volet démographie dans toutes les conventions. Ce dispositif concernerait à la fois les médecins, les infirmiers et les kinésithérapeutes. Même la réglementation des pharmaciens devrait changer en revoyant la répartition des pharmacies sur le territoire. Le dispositif élaboré par les conseillers de l'Elysée ne serait toutefois «pas finalisé». «La question se pose de savoir si cette disposition entrera en vigueur dès maintenant ou lors de la prochaine convention –dont les discussions se dérouleront fin 2009», explique un responsable syndical.
Internes et jeunes médecins rappellent que le dispositif est déjà enclenché pour les médecins depuis la publication de l'avenant 20 en mars dernier. Celui-ci prévoit en effet «des mesures de régulation complémentaires, le cas échéant financières» dans les zones médicalement surdotées. Un bilan doit être fait au préalable par les partenaires conventionnels au premier trimestre 2009.
Le mouvement de l'Isnih, l'Isncca et le Snjmg pourraient être rejoints cette semaine par l'Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (Isnar-Img) et l'Association nationale des étudiants en médecine de France (Anemf). L'Isnar-Img a annoncé que les internes étaient «prêts à stopper leurs activités de garde et astreintes et si besoin la totalité de leurs activités médicales à très court terme» si le Plfss comprenait des mesures coercitives à l'installation médicale sans autre forme de procès. L'Anemf devait, quant à elle, réunir son conseil d'administration ce week-end à Rouen avant de décider de se joindre à la grève. «Nous sommes solidaires des associations qui ont lancé le mot d'ordre de grève car nous n'imaginons pas que des mesures de coercition à l'installation puissent améliorer la situation démographique de notre pays», commente Charles Mazeaud, président de l'Anemf. En remettant en cause la liberté d'installation, le président de la République a réussi le tour de force de rapprocher en moins d'une semaine les syndicats de médecins en formation et des syndicats de médecins seniors (MG-France, Espace Généraliste, Fédération des médecins de France). La Csmf a également apporté son soutien à l'action des internes et des chefs de clinique et réclamé que l'on encourage en priorité la communication autour des mesures incitatives à l'installation dans les zones sous-médicalisées. Les syndicats ont décidé de faire front commun pour éviter toute remise en cause de la liberté d'installation qui serait, selon eux, «contreproductive et n'aboutirait qu'à détourner les jeunes générations de l'exercice libéral ou conventionnel et de la spécialité de médecine générale».
«Nous ne retirerons pas notre préavis de grève tant que nous n'aurons pas une voix décisionnelle sur ce sujet aux négociations conventionnelles», assure Olivier Mir, président de l'Isnih. Selon Pierre Loulergue, président de l'Isncca, la mobilisation des 10 000 internes de toutes les spécialités, des 3 500 chefs de clinique et des jeunes généralistes pourrait être «dure». A l'instar de la dernière grève engagée en 2001 pour le repos de sécurité qui avait duré un mois.

> CHRISTOPHE GATTUSO



Et pour mémoire un petit historique du Quot Med sur les derniers mouvements des internes :




Toujours une sérieuse étincelle



Il y a eu 1997, 2001... y aura-t-il 2007 ? L'avenir le dira. Reste que, là où les grèves d'internes et de chefs passent, souvent les projets de réforme trépassent : la nouvelle d'un préavis déposé par les tout jeunes médecins n'est jamais une bonne nouvelle pour un gouvernement.
Deux grands précédents, donc, ces dernières années.


En 1997, dans le sillage du plan Juppé, c'est un moratoire que défendent les internes et les chefs : pas question pour eux de reverser lors des premières années d'installation une partie de leurs honoraires aux caisses en cas de dépassement des objectifs de dépenses. Grèves, manifestations monstres, journées « santé morte »... les internes dopent la révolte du corps médical. Mauvais temps pour le plan Juppé et ses artisans.


En 2001, le mouvement commence par des journées sans gardes et se termine par une « grève totale des soins ». Les internes veulent bénéficier sans délai du repos de sécurité (après une garde de nuit). Le bras de fer – à l'époque, l'adversaire est Bernard Kouchner – dure un mois... le gouvernement Jospin cède.




Matthieu BOISSON
DES Anesthésie-Réanimation
Délégué ISNIH Poitiers

fouf
24-09-2007, 18:06
Voila la suite des messages du prez' de l'ANEMF:


REVENDICATIONS :


Les administrateurs ont montré du doigt les enjeux de cette réforme.
La crise de vocation dans certaines spécialités libérales ayant déja des conséquences dramatiques sur la démographie médicale. Des mesures coercitives ne feraient qu'aggraver la situation actuelle. Le remède serait pire que le mal.

Il faut comprendre les raisons qui créent les déserts médicaux et ainsi agir de manière positive. Il est illogique de croire que des médecins iront sous la contrainte demain là ou il ne vont déja pas aujourd'hui. Les libéraux demandent des mesures incitatives vraiment efficaces car celles mises en places sont méconnues, mal ciblées et insuffisantes. Une compensation financière est une piste sérieuse pour améliorer augmenter l'attractivité des zones difficiles, mais pas seulement.

Un médecin termine sa formation initiale vers 30 ans en moyenne ! Il a alors souvent une femme et des enfants, il recherche les meilleures condition de vie pour sa famille. Quoi de plus normal ! Des mesures plus pratiques sont alors envisageable. Des facilités tels que la Poste, des commerces, des services administrations sont nécessaires. La possibilité de monter des cabinets de groupes, d'obtenir un local pratique, d'avoir des moyens logistiques performants. L'exode rural est un fait que les médecins connaissent bien. Il faudrait jouer sur l'accompagnement du praticien libéral, une amélioration de son cadre de vie, pas sur son impossibilité d'aller ailleurs.

Être restreint dans sa liberté d'installation est très préjudiciable pour la santé publique car nous craignons une fuite vers l'étranger, vers des sur-spécialisation, vers le redoublement des ECN, vers une réorientation immédiate d'un grand nombre d'étudiants. Les médecins préféreront faire des remplacements plutôt que de s'installer, tout ceci n'améliorera en rien notre système.

Cette loi est présentée dans un contexte difficile. L'opinion publique est consciente des disparités démographiques du territoire. Ainsi mettre des médecins là ou il faut, même si la méthode proposée est dénoncée, est loin de poser problème à tous. Il faut donc faire très attention à ne pas tomber dans le piège du médecin nantis qui fait un caprice, qui pense d'abords à l'argent avant les patients. La médecine libérale est un vrai exercice à part entière. Ainsi il ne peut être comparé au régime de la fonction publique, à moins de salarier les libéraux et de leur offrir les mêmes avantages.

Les décisions prises pour améliorer notre système de soin ne peuvent pas être prises à l'encontre des ses acteurs principaux. Les troubles occasionnés seraient préjudiciables pour l'ensemble de la population, nous déplorons que le gouvernement n'aie pas envie de travailler à une amélioration sans faire passer le médecin pour coupable des erreurs faites pour ne pas retenir ceux que l'on a laissé partir.

Par delà ce débat, l'ANEMF se dit par la suite prête à réfléchir très rapidement à des solutions démographiques et se fera force de proposition. Avant cela la loi ne doit laisser aucune ambiguïté, pas de mesures coercitives.

Ces trois mails (les 2 premiers, je les ai regroupés en 1 post) ont pour but de mettre à jour des évènements l'ensemble des étudiants, concernés par cette menace. Le CA à distance de mercredi proposera une motion proposant d'exprimer notre désaccord avec ce qui nous risque fort de nous être imposé. Prenez le temps de faire des AG dans vos villes pour connaître l'avis de vos étudiants afin de prendre une décision la plus représentative possible !




PS: Oui je pense qu'il est bien de garder les 2 AG car certain P2 D1 et même externes n'oseront pas aller à l'internat je pense... (oui je rêve encore qu'il y ait des gens qui viennent en AG... aller venez... on vous distribura tous les guides ANEMF qu'ils nous reste même si c'est pas destiné à votre promo à la base... quoi c'est du chantage?)

PS2: c'est en BARILLEAU à 18h-18h15 (pour ceux qui sont en cours...) mercredi (et mardi à 20h à l'internat)

fouf
24-09-2007, 18:34
Encore des nouvelles:


Voici le lien vers le PLFSS 2008 :

http://www.budget.gouv.fr/directions_services/sircom/finances_etat/comptes_etat/plfss2008.pdf

L'extrait qui nous concerne est écrit en ces termes :

Le PLFSS engage des réformes structurelles pour mieux réguler les dépenses de soins de ville, en approfondissant la réforme de 2004, et pour mieux réguler les dépenses à l'hôpital :

- pour les soins de ville, de nouveaux modes de rémunération des médecins libéraux et des contrats plus individualisés seront expérimentés ; les partenaires conventionnels seront également invités à définir eux-mêmes les outils pour réguler l'installation de nouveaux professionnels de santé dans les zones où ils sont déjà nombreux ;

- à l'hôpital, la tarification à l'activité à 100 % permettra aux établissements les plus dynamiques de poursuivre la recherche de gains d'efficience en bénéficiant de ressources nouvelles et constituera une incitation forte pour les autres établissements à redéployer leurs activités ;

- les mécanismes de régulation sont renforcés pour responsabiliser pleinement les acteurs de notre système de santé avec notamment une suspension de la mise en oeuvre des revalorisations négociées par voie conventionnelle en cas d'alerte sur le dépassement de l'objectif de dépenses d'assurance maladie. Les missions de la Haute autorité de santé sont étendues à l'analyse médico-économique, en lui demandant de tenir compte de l'efficience des actes et produits qu'elle a à analyser.

TNT
26-09-2007, 19:36
Alors ça a donné quoi cette AG ?

TomTom des Beatles
26-09-2007, 21:26
J'y étais pas pour cause de conseil de fac, mais apparemment il n'y avait que 12 personnes...

bouchon
26-09-2007, 21:29
J'y étais pas pour cause de conseil de fac, mais apparemment il n'y avait que 12 personnes...
Bravo la motivation lol...

TNT
26-09-2007, 23:12
Vous avez de la chance que je ne reste pas ici :idn: sinon vous en aurez bouffer de votre externat :idn:
je ne comprends vraiment pas... Vous pleurez pour la LCA; la réorganisation des cours etc. et là c'est au moins un million de fois plus grave... le CREM a carrément fait des efforts de comm' et 12 pékins se bougent le cul ? :confused: les excuses de conf ou autre ne tiennent pas car vous étiez également conviés à l'AG à l'internat. Et c'est toujours les mêmes qu'on voit...
et les absents seront les premiers à venir pleurer parce qu'ils moisiront dans le Cantal... :mad:

fouf
27-09-2007, 01:23
Je n'y étais pas non plus (conseil de fac oblige) mais selon le CR qu'on m'a fait:
12 personnes dont 4 externes...
Et donc bein... pas de décision de position prise car c'est pas du tout représentation donc Poitiers s'est abstenu au CA à distance de l'ANEMF...
Maintenant attendons un peu de voir la tournure des évènements et recommencons une AG à plus?
Quand les externes veront les internes faire grêve... peut être se bougeront ils? (oui j'espère encore...)

Loulou 86
27-09-2007, 12:28
Désolé de ne pas être venu mais j'pense que peu d'externes sont au courant de cette réforme (pas dans les détails en tout cas) et déjà quand ils sont au courant peu de gens se motivent alors là...
Et sinon j'sais pas comment ça se passe dans les autres facs mais à part soutenir les internes je ne vois pas trop ce qu'on peut faire puisque si nous nous mettons en grève l'expérience montre que ça ne changera pas grand chose (contrairement aux grèves des internes).

bouchon
27-09-2007, 14:47
Le problème majeure, c'est que pour être au courant de cette réforme, il faut justement venir aux AG car c là que se trouve l'info...

COncernant la grève des externes, quand dans les services, il n'y aura plus d'externes, d'internes et de CCA... ça sera vraiment le bordel...

Vous avez su vous mobilisez pour la LCA qui, à mon humble avis, ne conditionnait pas autant votre futur que la suppression de la liberté d'installation. D'autant que si on perd cette bataille, s'en suivra les autres recommandations du rapport de la cours des comptes (suppression du paiement à l'acte, remise en cause du secteur II...)

A bonne entendeur...

Ludwig von 88
28-09-2007, 07:31
La grèves des externes, c'est comme pisser en l'air! On l'a vu avec la LCA: 1 à 2 semaines de grèves pour quoi? Pas grand chose...

En plus deux grèves en l'espace de 3 mois... La grève c'est marrant 5 minutes mais quand ça a servi à rien...

soralline
28-09-2007, 14:50
en effet, la situation est grave!:mad:

et les externes ne se sentent pas concernés par un problème qui met en jeu toute leur carrière professionnelle?:confused:

je veux bien croire qu'on se dit" ouais, on va d'abord passer l'ENC, on verra ça + tard, et puis y'a déjà les internes pour faire grève, nous on a fait la grève pour la LCA y a pas longtemps..."

mais être externe et passer l'ENC n'est un but en soi, ça n'est qu'une étape.le but c'est d'être un bon médecin + tard, d'éviter les bourdes, savoir écouter ses patients avec empathie, les traiter de manière la +adaptée possible.
Et pas nécessairement de griller un gars que vous ne connaissez pas sur l'item "pathologies des glandes salivaires"?!!!...:idn:

Comment avez vous envisagé l'avenir post ENC et post études?
Une belle carrière hospitalière parce que vous êtes doués et vous le savez?
Réputé, en cabinet, en plein centre ville, à amasser du fric?
Mais sans doute pour très peu MG au fin fond de la creuse.

Pourtant c'est ce qui risque de vous arrivez, si on ne se bouge pas tous ensemble maintenant. Car avec l'ENC et cette nouvelle réforme vous aurez peut-être cette belle déception de vous être tapés 10 ans d'études, soit deux fois plus longues que pour être ingé, pour finir par faire un métier qui ne vous plait pas, dans un endroit qui ne vous plait pas, à raison de 80 h par semaine, loin des comerces et d'une véritable vie sociale. :h:
De beaux rêves mis à mal par une réforme sur la démographie médicale qui n'a intégré qu'une partie du problème : on manque de médecins ds les compagnes, alors mettons les nouveaux là-bas,sans tenir compte des lacunes ds l'aménagement du territoire, d'une demande croissante de soins du fait du vieillissement de la population (quelle que soit la région!), l'aspiration des jeunes médecins à vivre comme des gens "normaux" et pas comme s'ils étaient entrés ds un monastère...

Perso je vais être interne de MG en novembre et je suis contente de ça, car je trouve que c'est un merveilleux métier, mais je ne veux pas vivre dans un lieu isolé où il faut faire 15 km pour aller acheter son pain...
Actuellement je n'ai plus stage depuis le 26/9 je ne sais quoi faire exactement pour le mouvement de grève. a l'AG de l'internat on nous as conseillé de suivre les infos sur l'ISNAR , le CRP IMG, l'ANEMF et le CREM et de nous greffer sur une grève des externes.

Je suis déçue que celle-ci ne soit pas à l'ordre du jour parce que vous ne vous êtes pas sentis assez concernés pour aller à l'AG.
Une grève conjointe des CCA, internes, et externes, aurait un impact médiatique beaucoup + fort et aurait une chance de faire reculer la menace.

Sans nous tous, dans qq semaines la réforme sera votée, er dites vous bien que tout ce que le gouvernement entreprend en ce moment passe...

Informez vos amis, votre famille, vos collègues sur ce problème

Ce n'est en forçant les gens qu'on obtiendra une amélioration de la démographie.
Perso si ça passe je n'hésiterai pas à changer de voie, quitte à laisser tomber la MG au détriment des patients...

Pollux
28-09-2007, 17:07
Ce genre de post à le don de m'énerver passablement, ce genre donneur de leçon qui dis en gros "c'est pas bien, vous êtes trop nul, moi j'ai compris!"

Les gens ne vont pas en AG: qu'est-ce que ça peut foutre?! On leur propose, ils disposent un point c'est tout. Ils veulent être informer, ils y vont. Il n'y vont pas, ils ne viennent pas chialer après. On entend plus souvent "Fais chier encore une AG" que l'inverse, qu'est-ce qu'on y peut? Les gens font ce qu'ils veulent, certains ont d'excellentes raisons de ne pas venir, d'autres des raisons moins bonnes, d'autres enfin s'en contrefoutent ou sont d'accord avec la réforme...

C'est pas en "engueulant" les gens que ça va changer quelque chose: ca fait des années que ça dure et il n'y a pas de méthode qui a fonctionné pour augmenter le taux de présence.

vaness'
29-09-2007, 08:59
je tiens à ajouter que l'info est tres mal passée car peu d'externes etaient reellement au courant....

CupofTea
30-09-2007, 16:48
Pas vu d'affiches dans les services ni au 11e ou noyée sous les plannings de garde.

Ne serait-il pas judicieux de re programmer une nouvelle AG, maintenant que les externes ont vu les affiches de grèves des internes et au mieux se sont un peu plus renseignés sur le sujet?

Peut être même que les internes en stage les ont un peu bougés (jpeux pas vous dire pour les miens jsuis en stage glandouille, je commence mon 3ème jour dans 2 semaines...:D)

De plus, le changement de stage est passé,les premiers cours ont bien commencés... tous le monde c'est remis dans son pti train train et serait peut être plus réceptif maintenant?? Non? Jpropose c tout...

fouf
30-09-2007, 16:56
J'avoue qu'on a pas mis d'affiche mais on l'a annoncé au choix de stage.... (je vois pas comment tu peux toucher plus de monde...OK pas les D4 en module F...)

Je pense qu'on va refaire un AG bientot... maintenant que les internes sont en grève, peut être que ca va changer qqch...


Voici l'expérience allemande de régulation de la médecine libérale par des mesures coercitives :

Depuis 1992, un système de numerus clausus territorial s'applique à la médecine libérale allemande : pour être conventionné avec l'assurance-maladie, le nouveau médecin allemand doit s'installer dans les zones non-surmédicalisées.
Le critère de surmédicalisation est calculé pour chaque discipline et chaque zone géographique, en tenant compte de la supériorité de la densité de la zone par rapport à la moyenne nationale.
Le système conduit à une raréfaction des jeunes praticiens et par conséquent à un vieillissement du corps médical, même dans la médecine hospitalière, en principe non soumise au numerus clausus territorial.
Non seulement il y a une baisse de l'attractivité des études médicales mais aussi une déperdition grandissante des étudiants en médecine. Beaucoup de ces derniers, à la fin de leur formation médicale préfèrent choisir des carrières non curatives ou situées en dehors du système de santé.
La diminution du nombre des jeunes praticiens en médecine libérale s'accompagne de vacances de postes dans l'enceinte hospitalière.
Le pays se tourne de plus en plus vers l'importation des médecins formés à l'étranger, en particulier dans les pays de l'Est.

soralline
01-10-2007, 06:24
si le message n'est pas bien passé, alors oui il serait peut-être utile de refaire une AG...
dsl pour ceux pas au courant.
mon intention n'était pas de faire chier le monde juste tenter une prise de conscience de laq gravité du pb.
et pour ceux OK avec la réforme, à bon entendeur...

Austin
01-10-2007, 19:18
est-ce qu'il y a quelque chose de prévu pour les externes vendredi, en même temps que la journée "CH sans interne" ?

Loulou 86
03-10-2007, 05:32
Ce serait bien que les externes s'informent parce que les internes sont vraiment dépités de ne pas nous voir les soutenir...

Spatule
03-10-2007, 08:48
ce soir 19h30 AG à l'internat pour voir ce qu'ils font vendredi,faites passer le mot!!! Il faut un maximum d'externes qu'ils voient qu'on ne les laisse pas tomber et que c'est aussi de notre avenir qu'il s'agit!

Carab
03-10-2007, 13:35
ce soir 19h30 AG à l'internat

Sauf que ce soir, il y a les conf Paccalin pour les D3 et Hippocrate pour les D4...

Spatule
04-10-2007, 07:33
Bilan de l'AG: pour vendredi,action don du sang le matin pour les internes puis pique-nique devant le CHU le midi auquel nous sommes évidemment conviés!
Manif en centre-ville vendredi après-midi où ils auront besoin de nous +++ sinon à 50 pelos dans la rue ils vont être un peu ridicules!

Ce matin je vais essayer de faire passer des affiches dans les services par mail,comme ça tout le monde sera au courant.

Pour ceux qui débarquent qui ne savent pas ce qui se passe réellement,parlez en à vos internes ou direction le site du l'isnih www.isnih.com

BB !
04-10-2007, 13:37
2 questions :
- avons-nous le droit de faire grève demain matin en tant qu'externe ? ( les internes du service nous incitant à être solidaire )
- ya une rumeur qui court comme quoi les externes seraient en grève de garde et d'astreinte...?
merci pour les infos

Austin
04-10-2007, 13:50
les externes ne sont pas en grève des stages (il n'y a pas de préavis)
les externes peuvent être en grève des gardes et des astreintes (il y a préavis) mais pour organiser ça il aurait fallu se déplacer aux AG

sinon demain il faut qu'il y ait un maximum d'externes qui soient présents avec les internes pour aller manifester

Cortex
04-10-2007, 23:07
Je veux pas faire ma rabat-joie, mais ca va servir à quoi d'aller manifester ? Les manif ca peut marcher quand l'opinion publique est de notre côté, mais en l'occurence, soient ils s'en foutent, soient ils sont contre nous (bah oui c'est bien connu, on est que des gosses de riches prétentieux pété de tunes qui foutent rien).

Franchement, une bonne opération CHU gratuit ca marcherait mieux ! Les patients seraient contents et ca ferait chier les gens concernés par cette histoire, c'est à dire le gouvernement.

Enfin, bon j'dis ca j'dis rien. J'imagine que la question a déjà été évoquée en AG, cette idée ne vient pas de moi (non, je ne suis pas parfaite comme Chouchart et sa chemise rose...)

fouf
05-10-2007, 17:43
Bonjour,

Comme vous le savez tous, le gouvernement veut remettre en cause notre liberté d’installation sans nous consulter.

C’est pourquoi si vous voulez pouvoir vous installer librement, il faut vous bouger !

Venez nombreux à l’AG Lundi à 18h45 à la fac (amphi ? je ne sais pas encore) pour savoir si jeudi on participe à la grève nationale ou pas ? et si on monte à Paris pour la manif nationale ? à combien ? (pour prévoir les bus pour monter sachant que les internes ont voter la grève et le déplacement sur Paris cette aprèm)

Faites passer le message dans vos services et promos !

Je vous préviens tout de suite, si on n’est pas plus que la dernière fois à l’AG, aucune position ne pourra encore être votée et donc pas de grève et ne venez pas vous plaindre après... on ne peut pas prendre les décisions à votre place !!!


Merci

Scrat
07-10-2007, 14:55
Bonjour à tous!

Donc moi je suis en D4 à poitiers et je soutiens completement le mouvement de greve mais encore faut-il etre au courant de ce qu'il se passe!...

Jai appris qu'il y a avait une manif vendredi en voyant passer les internes dans la rue (c'etait un peu tard..) je ne savais meme pas qu'il y avait eu une AG...Et je ne suis pas la seule dans ce cas croyez moi

Bref maintenant je me suis renseignée (mieux vaut tard que jamais) et j'irai à la manifestation national à paris s'il le faut

J'espere que pour une fois les externes se mobiliseront, c'st completement honteux de voir à peine une dizaine de D4 à la dernière manif, et d'entendre dire je cite "on peut pas se permettre de perdre encore une journée de travail" ou "qui va faire les pancartes dans le service si on vient plus?"(c'est pas une blague)
(Pas de commentaire.........)

Les chefs de clinique et les internes attendent notre soutien, c'est notre avenir et surtout la qualité des soins qui sont en jeu ne l'oublions pas!

Bon courage à tous!

Pollux
07-10-2007, 16:23
[ModeD4.CGT/on] Ouais les D4, c'est honteux de ne pas aller manifester! Votre avenir et l'avenir de la France sont en jeu! La médecine à deux vitesses, c'est pas cool, vous devez vous battre! Ne nous laissons pas faire! Soyez solidaires et faites face à l'autoritarisme gouvernementale! Tous en grève et tous les jours allez manifester! [ModeD4.CGT/off]

Et moi? Ben, pendant que vous battez le pavé, je vais à la BU comme ça j'aurais de la place et je prendrais de l'avance!! Bah, oui, faites ce que je dis pas ce que je fais!

Oh et puis, au passage, découvrir le vendredi qu'il y a une grève alors que ca fait depuis le 27/09 qu'on voit partout des affiches "internes en grève" s'est: soit être completement autiste, soit complètement idiot "Tiens des affiches, mais pourquoi faire??? Bah, tant pis!"
Alors les leçons de morale venant de ce genre de personne... Désolé Scrat, mais çà frole le foutage de gueule (sans animosité aucune).

TNT
07-10-2007, 22:40
Venez nombreux à l’AG Lundi à 18h45 à la fac (amphi ? je ne sais pas encore) pour savoir si jeudi on participe à la grève nationale ou pas ? et si on monte à Paris pour la manif nationale ? à combien ? (pour prévoir les bus pour monter sachant que les internes ont voter la grève et le déplacement sur Paris cette aprèm)

Ouais, tenez moi au courant si vous montez à Paris, que je me bouge de cet endroit merveilleux qu'est Orléans-la-ville-du-néant... c'est pas que vous me manquez, mais presque :rolleyes:
Et puis que je me sente moins inutile, parce que bon, le statut de plus-externe mais pas-encore-interne ça ne sert à rien à part avoir plus de temps pour lire les posts sur la grève qu'on ne peut pas faire...

Loulou 86
08-10-2007, 13:31
Perso je ne monterai pas sur Paris déjà parce qu'accessoirement ya des cours et des confs et ensuite et surtout parce que:
1) c'est gentil de manifester/faire grève mais des fois se faire instrumentaliser c'est mignon 5 minutes mais voilà quoi.
2) je ne me suis pas renseigné en détail sur les projets de loi en question mais si j'ai bien compris en gros rien n'est arrêté, ça reste très vague et on ne sait pas en termes précis ce qui pourrait changer.
3) aux yeux de la population on est des privilégiés et on réagit comme des enfants pourris gâtés.
4) ça me paraît plus malin de passer par des gens comme M. D (médecin des soins palliatifs) qui connaît très bien Mme Bachelot et peut l'appeler facilement.

Néanmoins je ne suis pas pour rester les bras croisés si on nous dit qu'on devra allé à Petaouchnoque durant les 5 premières années de notre exercice dans la région où on a fait notre internat.

TNT
08-10-2007, 14:08
1) c'est gentil de manifester/faire grève mais des fois se faire instrumentaliser c'est mignon 5 minutes mais voilà quoi.
Le problème Louis, c'est qu'on est dans une société de média, d'images, alors un footing type "présidentiel" est bien plus percutant qu'un cdp noyé parmi d'autres.


2) je ne me suis pas renseigné en détail sur les projets de loi en question mais si j'ai bien compris en gros rien n'est arrêté, ça reste très vague et on ne sait pas en termes précis ce qui pourrait changer.
Rien n'est arrêté mais on se retrouvera comme des cons si ça passe. Il faut se montrer actif et réactif face à tous ces projets qui nous visent et pour lesquels on ne daigne pas nous consulter (cf la claque que viennent de se prendre les élèves IDE).


3) aux yeux de la population on est des privilégiés et on réagit comme des enfants pourris gâtés.
Déconventionner les médecins qui s'installeraient en zone "sur"médicalisée (attendre plus de 6 mois pour un RDV avec un ophtalmo, je n'appelle pas ça de la "sur"médicalisation qui plus est) serait également délétère pour la population. Forcément, le médecin déconventionné ou plutôt non-conventionné aura une liste d'attente beaucoup moins longue que le voisin conventionné. Et qui pourra y aller ? les patients capables de payer des mutelles hors de prix. D'ailleurs, au delà de la liberté d'installation, l'autre message du mouvement actuel est "non-conventionnement = médecine à 2 vitesses"


Néanmoins je ne suis pas pour rester les bras croisés si on nous dit qu'on devra allé à Petaouchnoque durant les 5 premières années de notre exercice dans la région où on a fait notre internat.
Non, ça c'est qui se passe au Japon, en France, pour l'instant, on ne t'oblige pas à aller à Pétaouchnoque, on t'y incite fortement. Et pas pendant 5 ans, mais à vie...

papette_a_mouche
08-10-2007, 19:26
Bon, vu les résultats de l'AG, 2 questions viennent à moi :

1- on m'a dit que l'année dernière le chu avait retiré 10 euros par jour de grève aux externes, ce qui est aberrant et illégal : est-ce vrai ou est-ce des bruits de couloir ? et si c'est vrai, comment ça se passe cette année ? se met-on sur liste de grévistes nominativement ou est-ce pour tout le monde sans exception ?
2- croyez-vous que le chu soit emmerdé par une grève des externes. Vu qu'on est pas indispensable (qui peut oser dire le contraire ?), que le chu nous enlève du blé, ca fait chier qui à part les ph qui seront obligés d'être là ?

dernier point, je ne peux pas faire grève car mon budget est calculé avec le salaire du chu et les gardes, donc suis-je assuré d'être payé si je viens au chu et en garde ?

Merci, et je suis de tout coeur avec les grévistes, mais économiquement parlant, c'est un peu juste... alors ils me tiennent par les couilles !

chouchart
08-10-2007, 20:06
Ne t'inquiet pas !!

les jours de greve ne sont pas payés, comme toute greve !! donc les 10€/jours sont vrais et légaux ! (vérifier personnellement dans le dalloz)

Mais seulement les gens en greve !!! c tout a fait nominatif !!

Je suis comme toi (enfin niveau fric) et je ne serais pas "pénalisé" non plus, comme l'année derniere !!

TNT
08-10-2007, 20:09
Chaque matin, les affaires médicales faxent aux secrétaires du service une liste des externes. Elles doivent cocher si t'es présent ou non. Pense à passer le matin les voir pour leur signaler ta présence...
Les 10€ c'est quand tu est en D3 et D4 parce que tu es payé 200€/mois . En D2, c'est moins de 5€.

papette_a_mouche
08-10-2007, 20:11
Je pensais qu'on n'était pas payé quand on était gréviste, ce qui est logique, mais du montant perçu par jour ! Et on gagne pas 10 euros par jour en d2 ?! Si ? on m'aurait menti ? parce que si je fais grève un mois, alors je dois 100 euros au chu ?
Mais sinon pour le reste, ta réponse est logique, merci

TNT
08-10-2007, 20:16
Et sinon,
un petit CR ?

Maxoo
08-10-2007, 21:07
Oui moi aussi j'aimerais bien un petit CR, car je n'ai malheureusement pas pu être présent... :)

Comptez sur moi pour la manif

fouf
08-10-2007, 21:59
Dsl pour ce CR tardif mais j'ai enchainé avec l'AG des internes....

Conclusion:
Grêve jeudi: (82 pour, 4 abs, 5NPPV)
Avec montée à Paris en bus: pour des pb logistique, il faut s'inscrire avant demain midi (13h30) soit au CREM soit à l'internat. Une participation sera demandée de 5 € par personne. (pour l'instant 53 inscrits)
Grêve des gardes et astreintes à partir de vendredi
Suite du mouvement: "comme les internes"
Les kiné et orthophoniste s'associent à nous et monte à paris ac nous



Chez les internes:
Montée à Paris jeudi en bus (48 inscrits pr le moment)
Continuer grêve des gardes et astreinte... envisager une grêve totale mais à partir de qd?
TA prévu pour les assignations abusives

Voila... je sais pas si j'ai oublié qqch...

TNT
08-10-2007, 22:37
Youpi ! j'ai même retrouvé ma blouse dans mes cartons ! RDV jeudi ! mais c'est quoi le point de ralliement ? parce que je vais monter toute seule comme une grande ( je suis timide, je vais pas aller squatter le bus des Orléanais s'il existe :rolleyes:)

fouf
08-10-2007, 22:41
14h à Montparnasse... pour pas changer.... et direction le ministère de la santé...

Et j'ai oublié: qd j'ai annocé notre position aux internes, ils ont applaudi.

Loulou 86
09-10-2007, 10:41
Pour TNT:
on est ptètre dans une société d'images mais justement on grille notre seule carte très tôt dans la "bataille" et ce n'est ptètre pas très malin... On verra ce que ça donne...

Certes l'impassivité n'est pas non plus une bonne idée mais essayé de récupérer des infos plus concrêtes sur cette réforme par des voies internes me paraîtrait plus judicieux que d'aller direct dans la rue parce que là on n'a pas d'autre marge de manoeuvre (PS je suis contre les manifs, mon avis est biaisé bis :D).

L'argument de la médecine à 2 vitesses me semble vraiment très naïf puisque des médecins déconventionnés qui se font pleins de tunes sur le dos des gens ça existe déjà (cf les consult privées de certains grands professeurs [dans l'ensemble sont utiles, raisonnables tout ça tout ça mais certains n'en profitent-ils pas de façon disons douteuse???]; à Paris et dans le sud combien de médecins non conventionnés vivent très bien, avec pignon sur rue, sans aucun soucis? Ca existe, ouvrez les yeux !!!).

Et puis ya clairement des gros problèmes de démographie médicale qu'on ne peut continué d'ignorer... Après ce sont les modalités qu'il faut débattre.

Sinon le bus part à quelle heure de Poitiers? :rolleyes:

TNT
09-10-2007, 11:46
Pour TNT:
on est ptètre dans une société d'images mais justement on grille notre seule carte très tôt dans la "bataille" et ce n'est ptètre pas très malin... On verra ce que ça donne...
Je ne pense pas qu'on grille une cartouche bien trop tôt sachant que le programme c'est ça :

Le programme pour le PLFSS 2008 c'est ça :
- dépôt des amendements jusqu'au 15
- semaine du 22 : examen de la loi et des amendements
- au plus tard le 30 octobre: vote de la loi



Certes l'impassivité n'est pas non plus une bonne idée mais essayé de récupérer des infos plus concrêtes sur cette réforme par des voies internes me paraîtrait plus judicieux que d'aller direct dans la rue parce que là on n'a pas d'autre marge de manoeuvre.

Faut pas prendre les gens de l'ISNIH, l’ISNAR-IMG, le SNJMG, l’ISNCCA et l'ANEMF pour des débiles. Ils ne crient pas au loup pour rien.


L'argument de la médecine à 2 vitesses me semble vraiment très naïf puisque des médecins déconventionnés qui se font pleins de tunes sur le dos des gens ça existe déjà (cf les consult privées de certains grands professeurs [dans l'ensemble sont utiles, raisonnables tout ça tout ça mais certains n'en profitent-ils pas de façon disons douteuse???]; à Paris et dans le sud combien de médecins non conventionnés vivent très bien, avec pignon sur rue, sans aucun soucis? Ca existe, ouvrez les yeux !!!).
Déconventionnement et secteur 2 ce n'est pas pareil. De plus, si le déconventionnement existe, il ne concerne qu'une infinité de la population médicale et générale. Sous couvert de nous "inciter" à nous installer dans des régions sinistrées, on cherche surtout à en déconventionner un maximum pour réduire les frais de remboursement de la SS car déconventionnement = pas de remboursement. (En secteur 2, les consults sont remboursées au tarif SS).



Et puis ya clairement des gros problèmes de démographie médicale qu'on ne peut continué d'ignorer...
Y a pas que la démographie médicale, dans les petits bleds, il n'y a plus d'école, de police, de bureau de poste, de magasin d'alimentation, de transport, le ramassage des ordures ne se fait qu'une fois par semaine, ils n'ont pas l'ADSL. En hiver, dès qu'il gèle, tu ne peux plus travailler car on ne sale que les axes principaux... Moi je veux bien qu'on m'envoie à la campagne, mais pas toute seule. Je veux que La Poste, Carrefour, la SNCF, Free haut débit et H&M viennent avec moi !
Pourquoi je termine par un truc aussi superficiel ? pour dire qu'on ne peut pas me forcer à m'installer là-bas si ce n'est pas mon mode de vie... et encore, j'ai grandis entre la Beauce et la Sologne !

fouf
09-10-2007, 13:08
Je vous mets les déclaration de grève à envoyer ou faxer (44 888) aux affaires médicales.

Il y en a 2, c'est au choix selon si vous voulez faire la grève seulement jeudi ou +gardes et astreintes (comme voté à l'AG)

Austin
09-10-2007, 14:45
Je vous mets les déclaration de grève à envoyer ou faxer (44 888) aux affaires médicales.

Il y en a 2, c'est au choix selon si vous voulez faire la grève seulement jeudi ou +gardes et astreintes (comme voté à l'AG)

y'aura pas de registre de grève ?
et on fait grève des stages que jeudi ?

fouf
09-10-2007, 15:55
C'est les feuilles que j'ai mises en fichier joint qu'il faut envoyer aux affaires médicales, rien de plus.

Grève des stages seulement jeudi, il n'y a pas d'autre préavis de posé...pour le moment (enfin sauf grève des gardes et astreintes)

Ou sinon info: jeudi départ 7h30 devant l'internat (je sais c'est tot...)

TAM
09-10-2007, 16:15
Du coup on est combien à aller à Paris ? internes + externes:)
Moi j'y vais bien sur

fouf
09-10-2007, 16:58
Internes, je ne peux pas te dire, je n'ai pas eu les chiffres mais externes: 82 + 20 orthophonistes

Sven
09-10-2007, 17:39
on a réservé 4 bus pour environ 215 places
par contre, les gens qui ne rentreront pas dans le bus devront y aller par leurs propres moyens...

à jeudi, et MOTIVÉS!!!



ps: on va essayer de trouver plus de slogans pour jeudi, paske bon, vendredi, c'était... bref :D

Antinea
10-10-2007, 08:11
Est-ce que quelqu'un pourrait nous dire ce qui est prévu en terme d'horaires ?

A quel heure on part et d'où exactement ?


Et oui, déjà en stage et déjà au boulot...:D

chouchart
10-10-2007, 09:57
D'aprés ce que j'ai vu: départ 7h30 de l'internat mais comfirmer parce que malgré tout ce que je suis, il se pourrait qu'un je sois faillible !!!

soralline
10-10-2007, 12:11
Certes l'impassivité n'est pas non plus une bonne idée mais essayé de récupérer des infos plus concrêtes sur cette réforme par des voies internes me paraîtrait plus judicieux que d'aller direct dans la rue parce que là on n'a pas d'autre marge de manoeuvre.

TNT: Faut pas prendre les gens de l'ISNIH, l’ISNAR-IMG, le SNJMG, l’ISNCCA et l'ANEMF pour des débiles. Ils ne crient pas au loup pour rien.


--> va sur ces sites pour t'informer, il y a la plupart des docs administratifs: discours de sarkozy, projet de loi sur la réforme de la sécu, informations antérieures sur la démographie médicale, conventionnement sélectif des infirmères voté à leur insu en juin 2007... ça te permettra peut-être de mieux comprendre le problème et l'urgence actuelle.
des solutions existent pour la démographie mais le ministère de la santé a d'abord refusé toute négociation, maintenant il accepterait de voir les syndicats d'internes indépendamment les uns des autres et lançent de vagues messages faussement rassurants. il faut justement se mobiliser, pour savoir où on va exactement etchoisir un tant soit peu son avenir...

Loulou 86
10-10-2007, 12:49
ça te permettra peut-être de mieux comprendre le problème et l'urgence actuelle.
des solutions existent pour la démographie mais le ministère de la santé a d'abord refusé toute négociation, maintenant il accepterait de voir les syndicats d'internes indépendamment les uns des autres et lançent de vagues messages faussement rassurants. il faut justement se mobiliser, pour savoir où on va exactement etchoisir un tant soit peu son avenir...

Je suis carrément d'accord, je dis juste que faire pression en utilisant des voies internes, éventuellement en s'aidant des médias puis faire grève si rien ne change, dans cet ordre ça aurait été mieux.
Maintenant le calendrier est tel que ça fait trop juste effectivement et qu'à part la grève il n'y a plus vraiment d'alternatives. Ce que j'exprime mal c'est mon énervement face à ces externes qui en profitent pour faire la grasse mat', ça e saoule +++ (surtout que parmi ceux là la plupart ne sont pas au courant de quoi que ce soit) mais je suis ptètre mauvaise langue.

soralline
10-10-2007, 13:51
c sûr, dans chaque grève il ya de l'abus...
:)

fouf
10-10-2007, 14:39
Ou sinon info: jeudi départ 7h30 devant l'internat (je sais c'est tot...)

Je remets l'heure... pour ceux qui ne voient pas le rouge ;) Le Rose c'est mieux?? :D

chouchart
10-10-2007, 16:46
Je crois que vous n'avez toujours pas compris la notion de greve !!!
La greve est une action en tant que telle pas besoin de manifestation, petition, blocage, imolage par le feu, attentat kamikaze ...
Si une greve c pour manifester, alors allons manifester les samedi et dimanche !!!

Si on va dans votre sens que dire des greve des astreintes et des gardes, car cela m'etonnerait de voir des internes manifester la nuit !!!

S'il vous plait révisé vos bases syndicalistes !!!

P.S:
petite choses interressante rendant illegale la greve de jeudi:
"(Loi nº 73-4 du 2 janvier 1973 Journal Officiel du 3 janvier 1973)


(Loi nº 82-889 du 19 octobre 1982 art. 4 Journal Officiel du 20 octobre 1982)


(Abrogé par Ordonnance nº 2007-329 du 12 mars 2007 art. 12 I Journal Officiel du 13 mars 2007 en vigueur au plus tard le 1er mars 2008)

Lorsque les personnels mentionnés à l'article L. 521-2 font usage du droit de grève, la cessation concertée du travail doit être précédée d'un préavis.

Le préavis émane de l'organisation ou d'une des organisations syndicales les plus représentatives sur le plan national, dans la catégorie professionnelle ou dans l'entreprise, l'organisme ou le service intéressé.
Il précise les motifs du recours à la grève.

Le préavis doit parvenir cinq jours francs avant le déclenchement de la grève à l'autorité hiérarchique ou à la direction de l'établissement, de l'entreprise ou de l'organisme intéressé. Il fixe le lieu, la date et l'heure du début ainsi que la durée limitée ou non, de la grève envisagée.

Pendant la durée du préavis, les parties intéressées sont tenues de négocier ."
En gros c a l'anemf de deposer les préavis de greve dans tout les CHU de France !!! et non le CREM !!! Et le préavis de 5jours est aussi pour prévenir l'etablissement !!!
Trouver sur legifrance.gouv.fr

TNT
10-10-2007, 17:07
D'après ce que j'ai compris dans les autres topics, notamment celui-là (http://www.e-carabin.net/showthread.php?p=833945#post833945), un préavis national a été déposé par l'ANEMF et il serait trasmis aux affaires médicales locales par les assos locales. Et puis bon, on dit tout le temps que l'ANEMF n'est pas un syndicat... alors...

chouchart
10-10-2007, 17:10
il y a aussi ORGANISATION (non syndical, mais représentative !)
Il aurait fallu poser le préavis vendredi dernier au moins !!

"à l'autorité hiérarchique ou à la direction de l'établissement" donc si le CHU de poitiers a rien reçu vendredi ... greve illegale mais tolere !!!

TNT
10-10-2007, 17:33
J'ai trouvé ça (http://www.e-carabin.net/showpost.php?p=833086&postcount=39) :

Le préavis de grève a été déposé par l'Anemf vendredi 5 octobre 2007 et couvre tous les mouvements de greve ponctuelle ou illimitée des externes à partir du jeudi 11 octobre.
Et puis si une organisation syndicale est une organisation, toute organisation n'est pas syndicale... (faux syllogisme) mais ceci est une autre histoire :p
edit : mais en relisant, on peut effectivement se demander si "syndicales" se rapporte à : "ou d'une des organisations" ou à "l'organisation ou d'une des organisations" :rolleyes:

vaness'
11-10-2007, 20:50
apparemment pas d'avancée apres cette journée de manif. RDV avec la ministre lundi.

AG des internes au retour du bus donc vers minuit qui decidera d'une greve totale oui ou non et a partir de quand.

voilà en résumé ce qu'on m'a dit.

river's
12-10-2007, 00:22
Pour les internes, grève totale à partir de lundi, votée ce soir à l'unanimité.

Pour les externes, grève des astreintes et gardes illimitée. Pour la grève totale (donc des stages), la décision sera prise en AG lundi, probablement à 18h45 comme lundi dernier. Pas de grève des stages jusque là, car pas de préavis.

Maxoo
12-10-2007, 01:54
Juste pour info :
- 250 poitevins environ de présents à Paris dont des internes, externes, D1, P2(elles étaient 2 !) et aussi kinés et ortho

- 12 000 manifestants selons les organisateurs, 10 000 selon les RG

- une ambiance de fou ! merci aux vieux toulousains et leur camion avec la sono dessus ainsi qu'aux fanfarons ! meilleur souvenir : aka géant devant une rangée de CRS, et la belle rosy des poitevins :)

fouf
12-10-2007, 07:04
Environ 10 000 manifestants à Paris

Un rdv à l'issue de la manif' durant 45 min par un conseiller technique: le ministère campe sur ses positions à savoir "votre liberté d'installation n'est pas remise en cause", dit ne pas parler de deconventionnement mais de "conventionnement limité"

Des points positifs qd même :

des etats generaux de la demo med en 2008

un rdv est pris avec R Bachelot lundi toute la matinée en presence de Berland avec les 5 structures représentatives

Appel a la greve totale des internes a partir de lundi 15/10/07.
Les externes: Une AG pour savoir ce q l'on fait, on suit? Lundi 18h45 à la fac.

Une nouvelle manif à paris est envisagée peut etre pour mercredi mais rien de sur car les delais sont courts et le cout du déplacement (Hier environ 4500 euros)


Voila en gros.... (j'ai un peu répété ce q vous avez dit hier soir... dsl...)

Loulou 86
12-10-2007, 11:36
Perso je persiste et je signe pour dire que c'est du grand n'importe quoi...
On parle de trou de la sécu, de médecine à deux vitesses, etc...
Arrêtez de dire n'importe quoi enfin, si on manifeste/fait grève c'est avant tout pour notre intérêt personnel, ça sert à rien de baratiner. C'est même malhonnête. Osez dire les choses.
La médecine à deux vitesses est l'argument qui m'exaspère le plus, de toute façon on y est, on est même beaucoup plus loin que ça puisqu'il y a une dizaine de vitesses différentes (être soigner en province/à Paris dans le centre national référent; habiter à 5 minutes d'un hôpital versus habiter à 3h de route; avoir une complémentaire et ne pas en avoir une; aller voir un médecin conventionné dans 3 mois ou plus versus avoir un rendez-vous dans la journée chez un non conventionné; être assureur, DRH d'un hosto versus sans emploi; avoir la possibilité d'être inclus dans une étude/FMC douteuse; etc, etc, etc).

Regardons la réalité en face:

-Est-ce qu'il est normal que des jeunes médecins s'installent à Nice ou Paris dans des quartiers où il y a déjà 50 médecins au mètre carré?
=> Non.

-Est-ce qu'il a été question qu'on nous oblige à nous installer dans des zones désertes pour 3 ans?
=> Non, à aucun moment.

-Aux yeux de l'opinion publique est-ce que notre message passe correctement?
=> Non, non et non

J'ai même entendu hier soir sur une grande radio que la manif était faîtes pour favoriser le déconventionnement des médecins dans les zones surmédicalisées. J'ai aussi entendu dire qu'en gros on faisait grève pour ne pas s'installer dans les quartiers défavorisés que les jeunes médecins fuyaient.

Est-ce que j'ai envie d'être médecin à Perpète sans le choisir et pour une longue durée? Non plus.

Ps: comme Pollux je ne supporte pas cette attitude syndicaliste primitive où dès que le mot "changement" pointe son nez il y a un lever de boucliers réflexe, sans condition aucune, bêtement. Et j'en ai marre de voir des masses manipulées par certains (puisqu'encore une fois en ne prenant qu'un échantillon très limité on se rend très vite compte de la faiblesse des arguments et de l'information chez certains grévistes/manifestants).

lwismouth
12-10-2007, 13:19
perso je suis hyper d'accord avec Loulou 86
notre boulot c'est médecin et notre boulot c'est de soigner des gens et notre boulot c'est d'aller là où les gens ont besoin de nous et pas d'aller se dorer la pilule au soleil
la majorité de ceux qui font grève (externes et internes) font la grève parce qu'ils pensent " ouais moi je fais 10 ans d'études je veux pas qu'on m'oblige à aller m'installer où je ne veux pas " = réponse : personne ne va t'obliger, faut seulement avoir un peu de jujote, n'importe quel artisan qui s'installe ( prenons l'exemple du coordonnier ) ne va pas s'installer juste à côté d'une autre personne qui fait le même boulot que lui et actuellement les médecins sont tous assez c... pour aller s'installer à Nice ou à Paris, et je me répète, arrêtez de vous prendre pour les meilleurs du monde parce que vous faites 10 ans d'études,
si vous voulez vraiment soigner les gens et pas seulement prescrire du paracétamol à la petite bourgeoise de La Rochelle qui a un rhume faut aller là où il y a une désertification médicale.
Et petit message qui à mes yeux est hyper plus important, dans le projet de financement de la sécurité sociale, il y a autre chose qui s'appelle "les franchises médicales", pour moi c'est hyper important car les gens seront beaucoup moins remboursés sur leurs soins et là il y aura vraiment une médecine à deux vitesses ( je suis aussi d'accord qu'il y a déjà une médecine à deux vitesses en France car les soins sont loin d'être gratuits et accessibles à tous ), résultat les gens qui ne pourront pas se payer la franchise retarderont leurs accès aux soins ( exemple quelqu'un qui a mal au bide et qui se dit ça va passer ca va passer et qui arrive aux urgences avec une appendicite et qui va vous faire le coup de la péritonite, résultat économie = 0, ou alors le gars qu'a mal aux dents depuis quinze jours, qui ne veut pas aller voir son dentiste ou son médecin parce qu'il n'a pas les moyens de payer et qui se retrouve avec un énorme abcès ), n'auront plus de suivi médical régulier, ( vous allez me dire y a des personnes qui vont voir le médecin juste parce que c'est gratuit : 1° ce n'est pas gratuit 2° à ce moment là le médecin va faire de la prévention : HTA, diabète, cancer du sein chez la femme, cancer de la prostate chez l'homme, un petit TR de temps en temps ça permet un diagnostic et une prise en charge précoce ) et aucune place au dépistage ni à la prévention
voilà alors mon message c'est : SAMEDI 13 OCTOBRE RASSEMBLEMENT CONTRE LES FRANCHISES MEDICALES PLACE D ARMES A POITIERS A 15H

papette_a_mouche
12-10-2007, 14:41
Alors moi je voudrais juste dire 2-3 trucs :
- les franchises, je suis contre sur le principe mais on peut se dire que ça va peut-être responsabiliser les gens qui consomment la médecine (la nana qui vient au urgences parce qu'elle a la migraine depuis 1 semaine, les gens qui prennent les ambulances privées alors que leur conjoint peut les emmener...).
- sur l'installation : moi ce qui me gène c'est que le gouvernement voudrait dans l'absolu qu'on s'installe dans les déserts, là justement où l'état s'est désengagé en enlevant les écoles, postes et autres. Faites ce que je dis pas ce que je fais.
- et puis si on doit entrer sur ce principe, alors faisons les médecins fonctionnaires mais avec tous les avantages qui leur sont dus.
- et enfin sur le principe "on est médecin donc on doit aller la ou les gens ont besoin de nous, cad les trous perdus", c'est bien gentil, mais en réflechissant bien est-ce qu'on pourrait tenir longtemps dans un bled ou il n'y a rien, pas de supermarchè à moins de 50 bornes, pas d'écoles, pas de ciné, pas d'adsl, et ou tout le monde te connait, sait où tu habites... Moi en ce qui me concerne et je suis pas le seul, je tiendrais pas trois mois, et alors dans ce cas oui je fais grève pour ma gueule, mais je vois pas pourquoi ma sacro-sainte future profession devrait correspondre à une activité monacale...

Mrs R
12-10-2007, 14:54
la question principale de ce problème est :

le déconventionnement....

parce que si on réfléchit bien sur cette loi : tout un chacun pourra se poser là où il le voudra... mais, ne seront conventionnés que ceux que la CPAM autoriseront... or, qui dit déconventionnement dit recours à des mutuelles privées, ect, ect, je vais pas vous refaire le topo.

IL EXISTE DES SOLUTIONS (et si vous me croyez pas put*** revoyez vos cours de P1, il y a un le "rapport Berland", vous y trouverez des propositions intéressantes qui ne parlent pas du tout de conventionnements sélectifs...)

maintenant, ça serait bien que le gouvernement les mettent en place avant de se lancer dans des mesures prises par d'autres pays et qui ont été des fiasco total.



RENDEZ VOUS LUNDI 18H45 EN AMPHI DEBRE
pour le vote (ou non) de la grève totale des externes.

Pour le problème de la grève des astreintes : le problème est résolu, il s'agissait d'un malentendu, une question de vocabulaire.... bref, il n'y a plus de problème, si vous voulez être de grève, du moment que vous vous êtes déclarés grèviste, c'est bon !

TNT
12-10-2007, 17:00
notre boulot c'est médecin et notre boulot c'est de soigner des gens et notre boulot c'est d'aller là où les gens ont besoin de nous et pas d'aller se dorer la pilule au soleil

Si tu as envie de te marier avec la médecine c'est ton droit. Mais lorsqu'on dit qu'après 10 ans d'études, on ne veut pas s'installer là ou y a personne c'est peut être qu'on a rêvé d'une autre vie pour notre famille. Un médecin s'installe à plus de 30 ans en moyenn et perso, je ne me vois pas réorganiser ma vie familiale qui je l'espère sera déjà bien ordonnée, je ne veux pas élever des gamins à la campagne, ne voir mon (hypothétique) mari que les week ends parce que le boulot, c'est en ville qu'on le trouve, à part s'il travaille dans le secteur primaire et encore...
Pourquoi tout le monde aurait le droit de fuir les campagnes sauf les médecins ? Pourquoi devrait-on occuper le terrain rural alors que les représentants de l'Etat ne le font pas ?
Et perso, quand je vois des reportages comme ça : http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=c45a_1920&video_number=2 (Edition du 9 octobre, avancer à 40 secondes) ça me donne pas envie d'y aller... En résumé, dans un village de 2000 habitants qui se plaint de ne pas avoir assez de médecins, la mairie a recruté un médecin allemand. Il a du partir car il n'avait que 100 consultations par mois !!!! :eek: pourquoi ? parce que ses méthodes ne correspondaient pas aux habitudes de prescriptions, comprendre : sa gueule ne revenait pas aux habitants du village tout simplement. Et vu ma gueule... (et merde, je ne voulais pas m'aventurer sur ce terrain là, mais pourquoi ça resterait tabou ?)

papette_a_mouche
12-10-2007, 17:14
Je n'y avais pas pensé, une asiatique en pays plouc, ça va faire peur :eek:

Pollux
12-10-2007, 18:37
Iwismouth: c'est beau la naiveté de la jeunesse, le bel espoir, les grands sentiments etc... Mais s'est une réaction normale au moment de la puberté, il faut grandir maintenant et regarder la réalité en face!
Les medecins s'installent à 30 ans passé en général avec une vie de famille déjà commencé: ils ont aussi le droit à une certaine qualité de vie ou en tout cas à celle à laquelle ils aspirent. Ils ont subit un numerus clausus drastique pendant des années pour des erreurs de démographie et combien de vocations brisées?? (C'était la minute émotion) et maintenant on leur annonce que s'ils veulent aller s'installer, il leurs faut une autorisation pour être conventionnés? La CGT fait grève pour moins que çà...

Je ne sais pas si tu étais là à la réunion de lundi dernier, mais les explications de l'interne étaient très claires et extrèment loyales (même pour moi qui suis très critique) et ce contrairement aux appels syndicaux débiles de certains sur ce site... Maintenant, étant par principe contre les grèves et les manifs de toute sorte, je n'en ferais pas parti même si je la soutient

Mais ne t'inquiètes pas, ta place en campagne dans 5 ans, je te la laisse! (A moins que la critique soit d'ordre générale et ne s'applique pas à toi, c'est une figure de réthorique tellement fréquente...)

PS: Et vive les franchises médicales que les gens se rendent compte un peu de ce qu'ils coutent, surtout aux tarifs prévus!

Splouch
13-10-2007, 16:23
Je n'y avais pas pensé, une asiatique en pays plouc, ça va faire peur :eek:

................ Campagne = plouc ? :confused:

papette_a_mouche
14-10-2007, 08:53
C'était justement fait pour montrer ce qu'une partie de la population pense, et aussi une partie de nous, ce qui là-aussi n'aide pas pour susciter des vocations.

Doc Strange
14-10-2007, 10:31
A ce propos on ne parle pas assez de la vocation médicale à 2 vitesses:

-médecine pour les médecins (forme)
-médecine pour les patients (fond)

je propose une manifestation individuelle et silencieuse, sans grève à ce propos....juste pour réfléchir un peu de manière un peu objective, à la place quele médecin a dans une société telle quela notre...

Et puis il faudrait peut être tout simplement repenser la place de la médecine dans la société, la place que la population générale lui donne et la place que les médecins voudraient qu'elle ait.....Et là on se rendrait peut être compte que chacun y trouve son compte sans trouver celui de son voisin...

Mais bon, faut pas trop en demander non plus....

dramover
15-10-2007, 19:28
Perso je persiste et je signe pour dire que c'est du grand n'importe quoi...
On parle de trou de la sécu, de médecine à deux vitesses, etc...
Arrêtez de dire n'importe quoi enfin, si on manifeste/fait grève c'est avant tout pour notre intérêt personnel, ça sert à rien de baratiner. C'est même malhonnête. Osez dire les choses.
La médecine à deux vitesses est l'argument qui m'exaspère le plus, de toute façon on y est, on est même beaucoup plus loin que ça puisqu'il y a une dizaine de vitesses différentes (être soigner en province/à Paris dans le centre national référent; habiter à 5 minutes d'un hôpital versus habiter à 3h de route; avoir une complémentaire et ne pas en avoir une; aller voir un médecin conventionné dans 3 mois ou plus versus avoir un rendez-vous dans la journée chez un non conventionné; être assureur, DRH d'un hosto versus sans emploi; avoir la possibilité d'être inclus dans une étude/FMC douteuse; etc, etc, etc).

Regardons la réalité en face:

-Est-ce qu'il est normal que des jeunes médecins s'installent à Nice ou Paris dans des quartiers où il y a déjà 50 médecins au mètre carré?
=> Non.

-Est-ce qu'il a été question qu'on nous oblige à nous installer dans des zones désertes pour 3 ans?
=> Non, à aucun moment.

-Aux yeux de l'opinion publique est-ce que notre message passe correctement?
=> Non, non et non

J'ai même entendu hier soir sur une grande radio que la manif était faîtes pour favoriser le déconventionnement des médecins dans les zones surmédicalisées. J'ai aussi entendu dire qu'en gros on faisait grève pour ne pas s'installer dans les quartiers défavorisés que les jeunes médecins fuyaient.

Est-ce que j'ai envie d'être médecin à Perpète sans le choisir et pour une longue durée? Non plus.

Ps: comme Pollux je ne supporte pas cette attitude syndicaliste primitive où dès que le mot "changement" pointe son nez il y a un lever de boucliers réflexe, sans condition aucune, bêtement. Et j'en ai marre de voir des masses manipulées par certains (puisqu'encore une fois en ne prenant qu'un échantillon très limité on se rend très vite compte de la faiblesse des arguments et de l'information chez certains grévistes/manifestants).

+1
yeah 25 caractères nananananana

fouf
15-10-2007, 21:03
Bon alors... petit CR de l'AG:

Il a été la grève totale dès demain. Il faut penser à envoyer vos déclarations aux affaires médicales (le plus tot possible demain matin!! enfin à l'heure de début de stage ou avant)
Pour l'instant, e-cara beugue dc je ne peux pas vs la mettre...:mad::noon:

AG demain 10h à l'internat (comme ts les matins pdt la grève) et surement une action dans la foulée...

(si certains sont motivés pour aller voir Sarko... depart demain très tot 6h30 je crois devant l'internat en co-voiturage)

Mrs R
15-10-2007, 22:15
et voilà la déclaration (http://www.crem.fr/docs/declaration_greve_totale.pdf) est en ligne sur le site du CREM !!

n'oubliez pas de prévenir votre service et d'informer vos co-externes !!

A demain, gonflés à bloc !!!
;)

Loulou 86
16-10-2007, 08:18
Je suis heureux d’avoir entendu ce soir à l’AG des gens motivés par autre chose que la grève.
Je tiens au passage à remercier Pauline et Fanny (principalement) qui se bougent pour organiser ces AG (et pleins d’autres choses). ;)

1) Enfin on parle d’autres actions

En effet faire des actions « cercueils » à la CPAM ça au moins ça serait facile à expliquer comme message et ça serait clairement relayé dans les médias.

On pourrait également envoyer des lettres au ministère de la santé ou à l’Elisée stipulant qu’en l’absence de modification de la position du gouvernement sur la loi relative aux changements des modalités de conventionnement des nouveaux médecins nous nous verrions dans l’obligation d’aller exercer la médecine ailleurs ou de changer de profession.

Si on a des députés qui se réunissent chaque semaine à l’Assemblée Nationale ça n’est pas pour rien. Pourquoi ne pas les tanner avec ce problème (surtout les députés médecins) ?

Et je suis sûr qu’il y a pas mal d’autres idées qui germent un peu partout en France (à la fois plus efficace et plus populaire que la grève).

2) D’autre part je maintiens que la grève des externes est une aberration, surtout la grève des gardes qui est en plus irresponsable.

A En effet je vous rappelle que pendant la grève contre la LCA il est arrivé qu’il n’y ait AUCUN externe aux urgences adultes et du coup des anomalies dans la PEC des patients (exemple parmi d’autre, marquant : un patient qui vient pour douleur thoracique a du attendre plus de 3 heures avant qu’on lui fasse un ECG !!!; attente +++ en traum parce que seuls les internes étaient là pour suturer, plâtrer, etc).
J’vais pas vous raconter ma vie mais qu’en j’ai été le premier à (re)venir en garde de gynéco depuis un moment j’ai été accueilli avec un grand sourire et une certaine reconnaissance autant par le médecin que par l’interne de garde. Est-ce bien normal ?

En prenant ça en compte le premier qui me dit que je suis égoïste de ne pas faire grève, que je ne comprend pas le problème, que je ne pense pas aux patients, etc bin il n’a pas intérêt à faire parti des grévistes de garde !!! C’est IRRESPONSABLE et INEXCUSABLE!

B Encore une fois l’argument « contre une médecine à deux vitesses en France » me fait bondir… Déjà parce que ça sous entend qu’on se fiche pas mal de la situation dans les autres pays (combien de personnes n’ont pas accès au monde médical dans le monde ? TROP), ensuite parce que vu le nombre de médecins qui vont partir à la retraite dans les dix ans à venir si on calcule bien on n’aura certainement aucun problème pour s’installer où que ce soit vu qu’il y aura une pénurie presque partout, donc cette histoire de non conventionnement quand on s’installe dans les zones surmédicalisées est assez virtuelle puisque ces zones vont disparaître d’elles mêmes.

Ceci étant je suis d’accord pour dire que si des RAPPORTS sont DEMANDES, ça pourrait être RENTABLE de les utiliser plutôt que d’en demander un nouveau à chaque nouveau ministre de la santé (ou presque), surtout quand plusieurs rapports convergent tant sur le constat de la situation que sur les mesures à prendre et effectivement le rapport Berland devrait utiliser par Mme la ministre (et le président).

C Pour la grève des externes des stages et « présence obligatoire du samedi matin » (ou appellation de ce genre) c’est inutile selon moi puisque soit vous êtes dans un service où on ne s’occupe pas de vous et auquel cas on ne remarquera pas votre absence (par contre les bons vous attendront à votre retour), soit vous êtes dans un service où règne une bonne ambiance et dans ce cas vous vous pénalisez vous même.

J’en entends déjà dire que ça leur fait du temps libre pour bosser le matin… Je ne répondrai même pas à ça de peur de m’écarter du sujet.

Tiens si on se mettait en grève jusqu'aux ECN !!!

Les internes quand eux font grèves ça embête les médecins, les inf’, etc. Et là ça peut avoir un certain poids.

Enfin bref désolé pour ce pamphlet mais de toute façon personne n’arrivera à me convaincre de me mettre en grève, na !!! Sur ce, bon courage à toutes et à tous !!!

fouf
16-10-2007, 16:29
Alors, petit point:
AG demain matin 10 h à l'internat (on a demandé un peu plus tot mais... difficile de changer au dernier moment)
Surement: Manif' après l'AG devant la CPAM pour son enterrement --> tout le monde en noir (ac vos blouses)

Maxoo
16-10-2007, 17:16
Un conseil louis : va aux AG, tu pourras donner ton avis..

hier les internes ont bien dit : il faut mettre le CHU à genoux. et le plus rapidement possible, afin de le paralyser très rapidement et donc avoir un impact très important et un dénouement le plus rapide possible.

Le paralyser passe donc aussi par une grève totale des externes, soutenant les internes et par aussi les CCA.

Après être d'accord ou non est un autre problème... mais si tu as envie d'un mouvement mou qui se prolonge des semaines durant, au lieu d'un mouvement fort avec un impact fort et une grève rapide mais efficace...

Cortex
16-10-2007, 17:32
1) Enfin on parle d’autres actions

+1 :bien:

Mais :


Si on a des députés qui se réunissent chaque semaine à l’Assemblée Nationale ça n’est pas pour rien. Pourquoi ne pas les tanner avec ce problème (surtout les députés médecins) ?

Pour la LCA il est vrai que ce fut une franche réussite... :rolleyes:
De plus, les députés médecins, soient ils ne pratiquent plus depuis des années et sont complètement détachés du monde médical, soit ils pratiquent encore (ils doivent etre rares ceux là) et ils ont tout interêt, tout comme les séniors avec qui cet "accord" doit être signé, à ce que ca passe. Ca leur permettra de se protéger leur petite place au soleil et de vendre leur patientèle à prix d'or. Si la solidarité existait vraiment entre tout le corps médical, ça se saurait... :mad:



2) D’autre part je maintiens que la grève des externes est une aberration, surtout la grève des gardes qui est en plus irresponsable.


Les internes quand eux font grèves ça embête les médecins, les inf’, etc. Et là ça peut avoir un certain poids.

En fait, tu sous-entends que les externes sont plus importants que les internes ? Si il est irresponsable pour un externe de faire grève mais pas pour un interne, ca veut dire que l'hopital tourne raisonnablement sans eux mais pas sans nous??? Ca me fait bien marrer... :nc:

Pour ce qui est de la douleur thoracique aux urgences, n'importe qui aurait pu le faire cet ECG (y'a même des AS qui savent faire). Mais c'est plus facile de faire porter le chapeau aux externes. Si on n'a pas de réquisitions, c'est bien qu'on est remplaçables. Un hôpital doit pouvoir (et peut avec un minimum de bonne volonté) tourner sans externes !!! Ensuite, que ca fasse chier, bah c'est le but d'une grève non??
Pour les attentes en traum, franchement, que le mec qui s'est fait une entorse à son match de foot attende son attelle plâtrée 2h ou 6h, ca lui changera quoi dans sa vie?




J’vais pas vous raconter ma vie mais qu’en j’ai été le premier à (re)venir en garde de gynéco depuis un moment j’ai été accueilli avec un grand sourire et une certaine reconnaissance autant par le médecin que par l’interne de garde. Est-ce bien normal ?
Oui, pour 2 raisons :
- Ca prouve que la grève a un peu marché puisqu'on s'est rendu compte de notre absence.
- Et tout le monde t'aime Loulou ! Alors c'est normal qu'ils aient été contents de te voir !!



Déjà parce que ça sous entend qu’on se fiche pas mal de la situation dans les autres pays (combien de personnes n’ont pas accès au monde médical dans le monde ? TROP)

Dans un sens, c'est vrai... dans un autre, le fait de faire passer cette nouvelle réforme ou non ne changera rien à ce sujet... :rolleyes: C'est un peu comme obliger les gosses à finir leur assiette parce que des petits enfants meurent de faim au Soudan, c'est pas ca qui leur donnera à manger...



C Pour la grève des externes des stages et « présence obligatoire du samedi matin » (ou appellation de ce genre) c’est inutile selon moi puisque soit vous êtes dans un service où on ne s’occupe pas de vous et auquel cas on ne remarquera pas votre absence (par contre les bons vous attendront à votre retour), soit vous êtes dans un service où règne une bonne ambiance et dans ce cas vous vous pénalisez vous même.

Ca je suis d'accord avec toi, c'est pour ça que je vais faire grève ! Personne s'en rendra compte et j'y perdrait rien !! :D

Voilà, ton pamphlet m'a servi à m'exprimer un peu sur ce sujet ! :D
Mais bon, je sais toujours pas trop si je fais grève ou pas... :rolleyes:

Et puis, :lauve: Loulou, on a le droit de pas être tous d'accords ! (profitons-en, c'est pas le cas partout !)

fouf
17-10-2007, 06:58
Cette nuit, la commission des affaires culturelles aurait supprimé les art 32 et 33 du projet de loi. (dépèche AFP)
Il faut bien prendre cette information avec la plus grande prudence !
En effet, il y a 3 commissions qui évaluent le projet et rien ne dit que les autres feront de même.
Mais le plus important est que rien n'est encore passé en séance plénière, c'est à dire que les députés peuvent faire ce qu'ils veulent, seule cette séance déterminera l'orientation finale du texte.
Il semblerai que la commission soit loin d'être unanime sur cette décision, il faut encore se battre.

Dans tous les cas, personne ne peut se dire préservé.
Le texte n'est absolument pas remis en question donc :

ON CONTINUE !!!

Edit: Il faut rester d'autant plus vigilant que le rapporteur du PFLSS (Yves Bur) annonce deja vouloir reintroduire ces articles par amendement...

Loulou 86
17-10-2007, 10:12
Maxoo, mettre le CHU à genoux c'est bien gentil mais le "primum non nocere" t'en fais quoi? Parce que les patients qui viennent une fois sur deux ou sur trois en consult, si en plus tu les empêches d'être suivi les rares fois où ils viennent, ils vont sortir de la surveillance médicale (et ça représente pas mal de personnes) et ça peut conduire à des catastrophes (pédia +++).
D'autre part le mouvement s'est clairement enlisé. Et je ne sais pas où vous en entendez parler parce qu'à la radio à part jeudi dernier c'est silence (radio... :rolleyes:).
Ou sinon on n'a qu'à mettre à feu et à sang le pays au passage, on fait la révolution, on va libérer Ingrid Bétancourd, on fait un putsch en Birmanie, on emprisonne les Jinjawee,... :p

Margot je ne sous-entend pas que les externes sont plus importants que les internes. Les internes grévistes sont remplacés par des PH (plus ou moins) ou rappeler par Mr Rouffineau (et bizarrement ils rapliquent rapidement :rolleyes:).
Je dis juste que quand tu t'investis en stage/en garde ton absence se fait ressentir et ceux qui triment ce sont les AS, les infirmières, etc qui n'ont plus le coup de main parfois bien utile qu'on peut leur apporter.
Pour une fracture avec déficit vasculonerveux attendre 6h en salle d'attente ça change tout (bon ok c'est rare et les IAO gèrent bien mais bon, il suffit d'une fois).

Ps: je suis allé à une AG mais quand t'as tout le monde autour de toi qui est progréviste c'est pas la peine... Vous campez sur vos positions et moi sur les miennes, on ne fera pas avancer le schmillblick comme ça.

Malgré tout bonne journée à toutes et à tous !!! ;)

papette_a_mouche
17-10-2007, 13:47
"Sachant que la grève depuis hier était totale et illimitée.
A Rouen, 70 % de grévistes au CHU (info de Paris Normandie, statistiques de la Préfecture...euh .. de l'administration)
Sachant que les CHU ne peuvent pas fonctionner bien longtemps sans interne même avec les réquisitions ....
La pression est forte.

Il n'a pas fallu longtemps aux députés pour mettre un peu d'eau dans leur vin et de faire savoir ce matin que les deux articles concernant la régulation territoriale du conventionnement étaient suspendus....enfin plutôt retoqués et réintroduits en ajoutant les syndicats étudiants aux négociations.

Ca sent l'intox. Un pas en avant. Deux pas en arrière ...." On vote le PLFSS et on discutera après "

Rien n'est retiré. Le gouvernement essaie de gagner du temps face à des étudiants en grève illimitée.

Hier à Bordeaux, Sarkozy s'est bien gardé de rencontrer les représentants nationnaux des internes et n'a pas fait de déclarations particulières hormis de répéter ce que la ministre avait déjà dit sur la question.

Le conflit rentre donc dans une phase d'enlisement.
En sachant que les revendications des internes seront bien peu audibles demain et dans les jours qui viennent.
Grève des transports ...

Le gouvernement tient donc la rampe et ne veut rien lacher comme sur les franchises, comme sur l'ADN...

Il prend un risque important. Celui d'une radicalisation du mouvement...
Dommage d'en arriver là.
Une erreur politique que d'agir de la sorte en jouant la montre et en noyant le poisson face à une opposition estudiantine déterminée."

On attend quoi ? Qu'on nous la mette bien profond ? On continue à donner des petits tracts à la sécu en obéissant au gentil monsieur qui nous demande de sortir pour pas que les usagers soient génés ?
Soit en reprend le boulot et on admet que sarkozy fasse ce qu'il veut ; soit on montre notre façon de penser. Et il faut bien se dire que çe qui marche en France (et c'est dommage) c'est de faire chier. Les étudiants contre le CPE ont réussi, et les cheminots avec leur grève annuelle réussissent.
Mais les internes et externes doivent être trop polis...

Maxoo
17-10-2007, 14:56
Maxoo, mettre le CHU à genoux c'est bien gentil mais le "primum non nocere" t'en fais quoi? Parce que les patients qui viennent une fois sur deux ou sur trois en consult, si en plus tu les empêches d'être suivi les rares fois où ils viennent, ils vont sortir de la surveillance médicale (et ça représente pas mal de personnes) et ça peut conduire à des catastrophes (pédia +++).

Justement, les internes et les externes sont en grève non seulement contre le déconventionnement, mais surtout POUR LES PATIENTS.... relis les revendications.

Mrs R
17-10-2007, 16:02
pour ce qui est de la prise en charge des patients aux urgences.... normalement, il y a des PH.... et même des PU qui devraient traîner dans les couloirs...........

(mode ironie on) ils en ont de la chance les patients en ce moment, plutôt que d'avoir des internes et des externes, ils vont avoir des PU PH !!!!! (mode ironie off):D

Nous sommes étudiants, sans aucune responsabilité, notre présence n'est donc pas indispensable.... De plus, nous avons prévenu l'administration (un prévis national est posé depuis le 5 octobre, on a envoyé un mail du CREM aux PU PH, on a co-signé un mail avec les internes envoyé aux PU PH, on a appelé les affaires médicales avant l'AG et après l'AG, on a envoyé une lettre aux affaires médicales, au DG et même au doyen. et il y a les déclarations indivduelles....... donc si il ne sont pas au courant c'est qu'ils ne veulent pas l'être !!) notre absence a donc pu être anticipée. Une grève des externes (= droit de chaque travailleur, cf les articles du code du travail) ne doit donc pas nuire aux urgences.

Deuxième point : la grève totale internes+externes+ CCA est faite pour remuer l'hopital (même si la direction du CHU de poitiers ne joue effectivement pas le jeu en assignant les internes de manière abusive) afin que notre voix soit entendue. Plus l'impact initial sera fort, plus vive sera cete voix et plus rapide sera l'issue... si on se lance dans des demie mesures... la situation va s'enliser, notre impact sera diminué et rien n'aboutira.

Petit point sur notre mouvement :

Dans 10 ans, nous seront face à une pénurie de médecins. Cette pénurie n'est pas de notre faute, mais des gouvernements antérieurs et de la CNAM qui ont déterminé que pour réduire le trou de la SéCu, il fallait réduire le nombre de médecins....

Depuis quelques années, l'Etat centralise tout : le mouvement des populations, des institutions, des commerces se fait des campagnes vers les villes. Et ça, ce n'est pas non plus notre faute...

Aujourd'hui, il y a un réel problème, engendré par des erreurs passées. Il convient d'y trouver une solution afin de préserver l'accès aux soins par tous.
Pour pallier à ce problème, l'Etat propose de conditionner l'installation : non seulement, celà pénalise ceux qui ont déjà payé des NC drastiques, mais en plus, ces propositions ont eu des conséquences dramatiques dans les pays pù elles ont été appliquées....

Notre système de soins est déjà fragile, une nouvelle erreur pourrait lui être fatal....

Je ne crois pas que vouloir trouver des solutions en passant par une réflexion globale sur l'aménagement du territoire et de la santé (convocation des Etats généraux de la santé) ainsi que de vouloir suivre les conclusions de Mr Berland sur la démographie médicale relève d'une cause frivole, insensée ou égoïste.

je vous invite à écouter Martin Winckler (c'est la 5e vidéo) et André Grimaldi (http://www.grevejeunesmedecins.com/index.php?Videos)

en plus, si vous avez suivi l'actualité, le comportement du gouvernement est vraiment irrespectueuse : se servir d'un effet d'annonce en retirant les articles visés pour les réintroduire le lendemain..... je trouve ça :eek::nc:

Loulou 86
17-10-2007, 17:20
D'abord qu'on soit bien d'accord mes propos ne sont pas dirigés contre Pauline, Fanny, etc qui font un travail formidable en organisant les AG, les manifs, les grèves etc et qui ne sont pas suffisament remercier.

Mes remarques sont avant tout dirigées contre les opportunistes (trop nombreux).

Maxoo: la grève pour les patients... Certes sur le long terme ils peuvent en tirer un bénéfice (et encore j'en suis pas convaincu à 100%), mais sur le cours terme on nuit carrément à leur PEC (pas beaucoup mais c'est déjà trop pour les moins cortiqués d'entre eux).

Maxoo et Pauline: j'suis d'accord pour dire que si en utilisant des voix... comment dire... diplomatiques (opérations médiatiques aux CPAM, contact des députés, etc) rien ne change alors il faut envisager de radicaliser le mouvement (encore aurait-il fallu commencer par là).
Mais vous ne me ferez pas dire que la grève en première intention est une bonne chose, et certainement pas comme ça (tiens ya les internes qui sont en grève depuis quelques jours, si on faisait pareil?).

Pauline: rapport Berland ok. Façon de faire du gouvernement... Pas éthique, pas populaire, pas un bon plan. Qu'est-ce que ça cache? Est-ce qu'on a vraiment envie de le savoir... Mais d'un point de vue pratique déjà primo sur les radios j'entends peu parler du mouvement,
secundo encore moins du rapport Berland... Une campagne médiatique?
Evidement que nous externes n'avons aucun rôle à l'hosto et qu'on peut se passer de nous (d'ailleurs au passage certains aux CHU ne verraient pas d'un mauvais oeil le départ définitif des externes).

Mais là c'est un mouvement au jour le jour, à l'arrache... Si demain on me dit entre mardi et jeudi prochains c'est "journée fantôme" à l'hôpital (pas d'externes ni d'internes ni de kinés ni d'orthophonistes) avec des opérations flashs et médiatiques à la CPAM et ailleurs, je signe de suite.

On parle beaucoup de Sarko. Son terrain de jeu n'est-il pas là? Dans les médias, la communication, le lobbying. Garder ses objectifs bon gré mal gré. Allons jouer sur son terrain plutôt que de rester confiner à essayer de bloquer les CHU (qui ne représentent pas tous les hôpitaux et ne touchent qu'une infime minorité de la population). Appel des grandes radios pendant les émissions en direct, articles de presse, convocation des médias à la CPAM etc etc. Ca me paraît plus efficace et moins primitif.

Voilivoilou. Et désolé la critique est facile, je n'ai pas bougé le petit doigt mais chacun à ses soucis.

Ps: autre point qu'il va vraiment falloir prendre en compte: le doyen était fortement énervé tout à l'heure en cours déjà parce qu'on n'était qu'une quinzaine et d'autre part parce qu'une chef de clinique s'est plainte de l'absence des étudiants aux cours du matin (donc en neuro).
=> Conseil: ceux qui sont en stage en neuro allez en cours et partez ensuite, parce que sinon:
le doyen a évoqué les TD avec présence obligatoire.
Et franchement déjà que c'est tendu de bosser des cours d'un module d'organe et demi + les transversaux, si en plus le doyen nous ajoute d'autres contraintes ça va clairement être ingérable.
A bon entendeur... A ciao bonsoir!

chouchart
17-10-2007, 17:37
(tiens ya les internes qui sont en grève depuis quelques jours, si on faisait pareil?).

ça c un peu vrai quand meme !!

Quand on voit le premier intervenant interne de la derniere AG on se demande si on fait greve pour le suivre ou pour nous ?? "merci de nous suivre", "vous etes formidable", "applaudissez vous, vous nous suivez et ça c cool" ...
Le pire c qu'ils y en a qui applaudissent !!!
Alors que le deuxieme intervenant, (celui de la avant derniere AG), nous donne des infos aussi objectif qu'on le peut et fini par "a la fin vous faites ce que vous voulez" et pas part (en stéréotypant)"si vous nous suivez pas vous etes des ..."
merci au deuxieme intervenant qui aide a la communication !!! en revanche le premier ... on croyait entendre les premiers jours d'actions, "venez suivez nous c pour vous... on vous expliquera plus tard !!!"

TOus ça pour dire qu'au début ct plutot une action de suiveur du genre "moi quand je serais grand je serais interne quel model...", alors que maintenant c'est devenu une action en commun (en commmun:grace notament a pauline et fouf)!!!

@+

Pollux
17-10-2007, 18:22
Justement, les internes et les externes sont en grève non seulement contre le déconventionnement, mais surtout POUR LES PATIENTS.... relis les revendications.

Pour les patients... Mouais... Tant pis si les RG ou les espions du président ou de sa ministre passent par là, mais il faut arreter 2 secondes de dire ce genre de propos hippocrisites et absolument gerbants: JAMAIS UNE PERSONNE N'A FAIT GREVE OU MANIFESTE SI LE BUT PRINCIPAL N'A PAS UN AVANTAGE PRIMORDIAL POUR ELLE MEME!!!

Si on fait grève s'est d'abord pour NOUS et le patient nous sert d'alibi en quelque sorte. Alors effectivement c'est pas vendeur comme truc, alors on l'enrobe et pour faire passer la pillule on joue les gentils altruistes pour obtenir l'aide de l'opinion public (d'ailleurs ça à l'air de marcher super bien!!). Et puis critiquer le gouvernement qui fait le même jeu que nous, c'est un peu l'hopital qui se fout de la charité! C'est le jeu ma pauv' Lucette!

Merci à Eric (je crois que c'est le nom de l'interne qui est venu aux 2 AG) pour son information loyale (il a du avoir des cours de santé public lui...) et merde à ceux qui nous bassinent avec leur millitantisme à deux balles et qui se posent en donneurs de leçons.


PS: oui je suis énervé et en plus si le doyen revient à la charge avec ses cours obligatoires, ca va pas me calmer!

misscouet
17-10-2007, 18:31
Ps: autre point qu'il va vraiment falloir prendre en compte: le doyen était fortement énervé tout à l'heure en cours déjà parce qu'on n'était qu'une quinzaine et d'autre part parce qu'une chef de clinique s'est plainte de l'absence des étudiants aux cours du matin (donc en neuro).
=> Conseil: ceux qui sont en stage en neuro allez en cours et partez ensuite, parce que sinon:
le doyen a évoqué les TD avec présence obligatoire.
Et franchement déjà que c'est tendu de bosser des cours d'un module d'organe et demi + les transversaux, si en plus le doyen nous ajoute d'autres contraintes ça va clairement être ingérable.
A bon entendeur... A ciao bonsoir![/QUOTE]

Je suis externe en neuro, il y a une seule matinée où il n'y a pas eu d'externe au cours du matin, c'était jeudi, jour de la manif nationale et pour cause on était dans les bus pour Paris. Je trouve ça un peu facile de nous mettre la menace de TD obligatoires sur le dos. Pourquoi est-ce que je n'aurais pas le droit d'aller défendre mes convictions à Paris? parce que je suis externe en neuro et que ça fait faire les gros yeux au doyen? non mais faut pas déconner!! "Oui je renonce à ma liberté d'installation et je me mets à genoux devant l'imminence d'une médecine en plus inégalitaire pour faire plaisir au doyen?!?"
Quand au fait qu'on soit seulement 15 en cours, là aussi, je pense que personne n'a besoin qu'on lui fasse la morale. Chacun bosse comme il veut et si le doyen ne peut pas comprendre qu'avec la masse de travail qu'il nous a donné cette année on ne puisse pas aller suivre tous les cours et bien on ira lui expliquer, on ne laissera pas passer en plus des TD obligatoires.

Au fait dans la série des bonnes nouvelles, pour valider notre année sans rattrapage il faut 10/20 à toutes les matières et si une seule est en dessous de 08/20 on repasse tout ! Yahoo !

TomTom des Beatles
17-10-2007, 18:53
Au fait dans la série des bonnes nouvelles, pour valider notre année sans rattrapage il faut 10/20 à toutes les matières et si une seule est en dessous de 08/20 on repasse tout ! Yahoo !

Vous ne l'apprenez pas d'aujourd'hui... Il y a eu une réunion avec le Doyen pour tout vous expliquer... Vous avez pu réagir en direct...

Bref, ce n'est pas le sujet de la conversation...

Austin
18-10-2007, 11:10
AG spécifique des externes demain matin 10h à l'internat
AG tous les jours internes/externes 9h30/10h et 19h30 à l'internat

Loulou 86
18-10-2007, 11:18
Concernant les propos du doyen pour être plus précis il a expliqué qu'il était fortement énervé et presque démotivé parce qu'il travaille d'arrache pied avec les professeurs pour que les résultats s'améliorent et que de notre côté... Bin il ne constate pas beaucoup de changement.
Il a également dit qu'il était d'accord, qu'il acceptait que les externes fassent grève des stages et des gardes (c'est un droit qu'il ne remet absolument pas en cause et c'est bien normal; il n'a pas donné sa position sur les motifs mais je pense qu'il a une opinion très claire là dessus) mais pas des cours (surtout ceux en stage le matin).

Je crois qu'il comprend très bien qu'on ne peut pas être partout à la fois (cours du module, cours du module d'anticipation) l'après-midi, mais concernant les cours en stage les médecins font des efforts et nous on ne brille pas par notre présence... Et perso je comprend que quand on prépare un cours pour que moins de 15 étudiants viennent ça peut être décourageant.
Il a également remarqué qu'à St Antoine les externes faisaient la grève des stages/gardes mais qu'ils allaient en cours, contrairement à nous, et qu'on devrait en assumer les conséquences, que cette fois-ci on ne pourrait pas mettre en cause les profs (encore que... Ca reste discutable car il y a un village gaulois parmi les profs qui résiste à la réforme, mais bon... :rolleyes: pas la peine de jeter de l'huile sur le feu).

Sinon pour revenir à la grève, une chose n'a pas encore été évoquée ici (je ne vais plus voir au niveau national):
prenons l'exemple de la loi sur l'immigration: elle a été à la une des journaux (télé, radio, papier) pendant des semaines; tous les premiers ministres se sont montrés hostiles à cette loi, tout comme bon nombre de personnes de tous bords politiques (et pas uniquement par intérêt mais plus pour le côté éthique non respecté).
Et bien malgré cela, le gouvernement passe en force.

Expliquez moi comment vous pensez pouvoir faire fléchir la position de nos dirigeants politiques sur la loi qui concerne notre exercice futur et la façon dont seront remboursés nos patients?
Au passage (je radote désolé) est-il normal que dans les centre-villes des grandes améliorations les médecins soient en concurrance? Parce que pour moi la médecine n'est pas un commerce...
Droit à un second avis oui, droit à faire jouer la concurrance (au sens commercial du terme) entre les médecins non.

Enfin on m'a rapporté les propos d'une minorité d'internes disant qu'ils en avaient encore pour deux ans avant de devenir médecins et que tant que la loi ne se mettait pas en place durant cet intervalle, ils seraient satisfaits.
Et +1 avec Chouchart: vive l'instrumentalisation des externes !!! Vive la grève par complaisance!

Sur ce bon courage à toutes et à tous!

Loulou 86
19-10-2007, 08:47
Ah oui et autre chose: si vous ne voulez pas d'une médecine à deux vitesses (et que la loi passe) il suffira de vous faire conventionner, et prendre sur vous. Si vous tenez tant à vos patients vous le ferez ou sinon faudra assumer.

D'autre part le mouvement s'enlise, ça ressemble à un disque rayé... Pourquoi ne pas faire des actions phares genre 500 chefs de clinique/internes/externes à Londres et un autre groupe à Bruxelles (par exemple) avec des banderolles du style: "si la loi passe, on ne reviend pas en France". Paye ton incident diplomatique avec un truc comme ça !

Enfin bref...

papette_a_mouche
19-10-2007, 11:49
Pourquoi, sous prétexte qu'on est au service des patients, se résoudre à vivre loin de tout, là ou personne ne veut aller, même pas l'état qui enlève les services publics ?
Je vois pas le rapport, là faut m'expliquer... On doit devenir moine ?
En ce qui me concerne, je ne me casse pas le cul à faire 9 ans d'études pour vivre sans adsl, sans poste et sans ciné à moins de 15 minutes.:D

Austin
19-10-2007, 12:20
la grève des externes se poursuit lundi
lundi soir AG à 18H45 à la fac pour les dernières infos et la suite

Loulou 86
19-10-2007, 12:34
Pourquoi, sous prétexte qu'on est au service des patients, se résoudre à vivre loin de tout, là ou personne ne veut aller, même pas l'état qui enlève les services publics ?

Mais où as-tu vu qu'on serait obligé de s'installer dans les lieux-dits? :mad:
Tu brodes.
Faut arrêter un peu, dans dix ans c'est pénurie de médecins PARTOUT (ville comme campagne).
Faut le dire comment?
En plus avec le nombre de techniques qui augmente, la demande aussi...

Ya évidemment plus de manque dans les petites villes/villages/banlieues plutôt défavorisées ou franchement défavorisées, mais la tendance étant au regroupement des différents acteurs de santé jamais on ne sera obligé de s'installer dans des bleds genre La Pommeraie à côté de Civray (6 habitants).

Franchement me sortez pas cet argument (loin de tout...)...

[mode histoire on] La population Française est urbaine à plus de 80% depuis pas mal de temps. [mode histoire off]
On est censé soigner des patients...

Bon j'arrête de poster sur ce sujet parce que sinon je vais vraiment péter un cable devant autant de mauvaise foi, d'opportunisme, ...

papette_a_mouche
19-10-2007, 12:48
C'est vrai, on se serait pas obligé mais tout ce serait fait pour qu'on fuit là ou il y a trop de médecins.
Ce que je voulais souligner dans mon message c'était la méthode et le principe employé pour combler 20 ans d'absence d'aménagement du territoire.

Loulou 86
19-10-2007, 12:52
Ce que je voulais souligner dans mon message c'était la méthode et le principe employé pour combler 20 ans d'absence d'aménagement du territoire.

Là on est d'accord :D

misscouet
19-10-2007, 16:56
Juste un petit mot pour remercier tous les externes présents à la manif d'aujourd'hui, peu nombreux certes mais volontaires. Ca fait plaisir de voir qu'il y en a qui se sentent vraiment concernés et qui ne font pas grève seulement pour rester au lit ou pour bosser.


Vous ne l'apprenez pas d'aujourd'hui... Il y a eu une réunion avec le Doyen pour tout vous expliquer... Vous avez pu réagir en direct...

Bref, ce n'est pas le sujet de la conversation...
je sais, j'y étais, mais la note éliminatoire n'avais pas été fixée ni la nécessité d'avoir 10 pour passer, il avais juste été évoqué de l'augmenter.

Karadoc
19-10-2007, 17:32
Juste un petit mot pour remercier tous les externes présents à la manif d'aujourd'hui, peu nombreux certes mais volontaires. Ca fait plaisir de voir qu'il y en a qui se sentent vraiment concernés et qui ne font pas grève seulement pour rester au lit ou pour bosser.


Peu nombreux c'est un euphémisme. Parfois mes futurs confrères me dégoutent. Ya personne en stage et personne aux manifs, ya une fuite d'externes là mais je vois pas où...:confused:

Avis au externes : si les internes obtiennent le report de la mesure (donc s'ils sauvent leur miches) à la vue du peu de mobilisation des externes ils finiront par accepter, faut pas se voiler la face. Et là les externes l'auront dans le c**. Une piste à creuser pour le gouvernement s'il veut casser la grève !
Enfin je voudrais pas vous priver de vos grasses mat'.



Bon j'arrête j'ai envie de gerber.:mad:

klemboiss
19-10-2007, 18:28
Peu nombreux c'est un euphémisme. Parfois mes futurs confrères me dégoutent. Ya personne en stage et personne aux manifs, ya une fuite d'externes là mais je vois pas où...:confused:
(...)
Enfin je voudrais pas vous priver de vos grasses mat'.

Bon j'arrête j'ai envie de gerber.:mad:


Quoi, qu'entends-je ??? des externes font grèves (= ne vont pas en stage) mais ne participent pas aux manifs (= font la grasse mat' ?)
Je sais que certains ne se sont pas rendus à la manif' pour des causes autres que "pas envie", donc justifiables... mais faut pas se voiler la face, une grève des externes : "cool, on va pouvoir dormir/bosser (sic) plus !!" :(
Bienvenu dans le monde merveilleux de l'externat : autant quand les internes font grève, c'est un choix, et ça leur fait un manque à gagner... alors que nous... :rolleyes:

Voilà, c'était ma participation à ce débat !

soazigbzh
19-10-2007, 18:47
A force de coups de téléphone, la foule s'est peu à peu etoffée...

Austin
21-10-2007, 12:57
pour ceux qui n'aurait pas reçu le mail de pauline


Comme vous le savez les internes de toute la France sont en grève depuis 3 semaines, les externes depuis mardi dernier, afin d'obtenir la suppression des articles 32 et 33 du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2008 qui prévoit le déconventionnement des médecins qui s'installeraient dans les zones de densité médicale satisfaisante pour la sécu.

Nous nous opposons à ce projet car
*les mesures négatives à l'installation auront pour effet d'accroître la pénurie médicale annoncée en retardant l'installation des jeunes médecins, en professionnalisant le remplacement, en créant une crise des vocations
*Le déconventionnement induit de facto le non remboursement des patients et accélère par la même une médecine à 2 vitesses à l'américaine.
*Il exclut des négociations les étudiants en médecine, les internes et les jeunes médecins

Nous souhaitons leur retrait et la réalisation d'États Généraux de la Santé afin de négocier au préalable avec les étudiants en médecine et les internes les mesures à mettre en place afin de résoudre le problème de l'accès aux soins sur le territoire.

LA MOBILISATION CONTINUE-T-ELLE à POITIERS ?????


Une AG aura lieu lundi à 18h45 à la Fac (si personne ne vient, nous ne pourront pas revoter la grève...)


Les internes vont à Paris pour une nouvelle manifestation nationale MERCREDI PROCHAIN !!! Et nous?
Des bus vous attendent, INSCRIVEZ-VOUS au CREM DÉS LUNDI...


pour résumer :
- toujours grève demain matin

- pour les externes : AG lundi soir 18h45 à la fac pour la reconduction ou non reconduction du mouvement

- pour les P2 à D4 motivés et aussi ceux qui le sont un peu moins : manif à Paris mercredi 24/10

Ps : la manif de vendredi c'était sympa, par moment on se serait cru à la techno parade :D

chouchart
21-10-2007, 13:12
interne poitevin débouté, la mort du mouvement poitevin ??

la semaine derniere au tribunal administratif de poitiers des internes n'ont pas réussi a faire déclarer leurs assignations comme illégales, en premier jugement !!!

Ce déboutage ( :D ) sonne t'il la fin du mouvement poitevin, en ouvrant la voie a l'assignation facile au chu de poitiers ??? Réponse a l'AG, surement !!

Spatule
21-10-2007, 16:04
la semaine derniere au tribunal administratif de poitiers des internes n'ont pas réussi a faire déclarer leurs assignations comme illégales, en premier jugement !!!

ce n'est pas tout à fait exact.

Le juge a reconnu qu'il y avait bien atteinte au droit de grève mais que dans les 2 dossiers présentés elle n'était pas grave au point de sanctionner les chu.
De plus le chu qui demandait 2000 euros par dossier n'a rien eu.

Les internes ne sont pas du tout prêts à lâcher maintenant,et le mouvement continu.

TNT
21-10-2007, 16:18
Et est-ce que réquisitionner un ancien président de l'Internat la veille d'une manif et le n°2 de l'Internat le jour d'une manif n'est pas une grave atteinte au droit de grève ?
Moi je dis ça, je dis rien... :rolleyes:

Scrat
21-10-2007, 19:31
Question d'ordre pratique...

Quel est le dernier délai pour aller s'inscrire au CREM demain pour avoir sa petite place bien au chaud dans le bus pour la MANIF DE MERCREDI?
(histoire de ne pas payer 80 euros de train..........)

MO-TI-VE !

fouf
21-10-2007, 20:08
Il faudrait que demain à 16h on est le nombre de personnes venant et gd gd max à l'AG
Désolée que ce soit si précipité mais c'est vraiment la manif de la dernière chance...(après il reste les discussions mais... on ne remontera pas à Paris...) on ne peut pas se permettre de la rater...

TNT
22-10-2007, 16:00
Je me permets un peu d'ingérence, et je vous fais un copier/coller du dernier mail du CREM pour ceux qui ne seraient pas sur la mailing list. Je pense pas qu'il y ait des infos susceptibles d'être cachées aux RG :rolleyes:

Menace de notre système de santé,

Mobilisons nous MERCREDI 24 à Paris !!!!





La loi sera votée en session plénière à partir de mardi 23 octobre.



Le gouvernement fait pression sur les députés pour qu’ils votent la loi en l’état actuel (pour preuve ce qui s’est passé dans la nuit du 16 au 17 octobre : la commission parlementaire chargée de réfléchir sur le sujet a retiré les articles qui nous concernent... 2h après, le gouvernement a posé un amendement pour les remettre...)



A nous de faire pression dans l’autre sens pour que les députés suivent ce qui leur semble juste et non ce qu’on leur dit de faire.....



Mercredi, tous à Paris !!!!!



Nous montons avec les internes en bus, participation de 5€ par personne, départ 7h30.



Mais, comme nous savons également que les ECN... ça se prépare et que se mobiliser signifie « perdre » du temps sur son programme de travail.... Les internes et les CCA feront des cas cliniques commentés dans le bus, il y aura des internes « référents » qui répondront à toutes vos questions sur leur matière, le tout gratuitement.



La conf de dermato des D3 est décalée.



Il ne s’agit que d’UNE JOURNEE, c’est peu face à tout ce que peut induire ces mesures (médecine à 2 vitesses, menace de notre système de sécurité sociale, etc...)





Une feuille d’inscription est disponible au CREM. Il y a 2 semaines, on était 12 000 dans la rue à Paris... mercredi, il faut qu’on soit plus !!!!!!!

Antinea
22-10-2007, 20:25
Et une petite vidéo pour la route... Assez énorme, et où les enjeux de la grève sont très bien exposés...:rolleyes:

http://fr.youtube.com/watch?v=6GjoV5LfXLQ

et où on voit que les internes picards ont bien rentabilisé leur temps de grève...:D

fouf
22-10-2007, 20:33
Petite action pour demain... pour montrer qu'on dort pas... (sous l'impulsion des internes durant leur AG, c'est pr ca qu'on a pas pu vous en parler lors de la notre...)
Opération escargot sur l'A10... file de voiture roulant à 5 km/h entre Poitiers nord et sud... ce serait vers 14h pr le départ...
Tout ceci devant être sécurisé pour ne pas créer de collisions... cette action est soumise à l'acceptation des RG (police en gros pr ceux qui ne connaissent pas) (qui seront contactés ce soir)...
Donc il faut être nombreux si ca se fait... (on vous tiendra au courant si ca ne se fait pas...)

fouf
23-10-2007, 08:23
Un petit truc marrant... (http://www.youtube.com/watch?v=VYhFu486Hsk)L'ex Ministre de la Santé Xavier Bertrand (actuellement Ministre du Travail) avait été sur un plateau à ce sujet en 2006... on croirait nous! (en gros les même arguements....)
Il était venu à un congrès de l'ANEMF en mars 2006... à Amiens (il est picard), et qu'il nous avait tenu des propos équivalents.

shooks
23-10-2007, 09:30
J'étais pas à l'AG hier, c'est quand et où le départ des bus des externes pour la manif?
Merci, à demain

river's
23-10-2007, 09:50
Je crois que c'est comme la dernière fois, RDV à 7h30 à l'internat.

river's
23-10-2007, 09:50
Un petit truc marrant... (http://www.youtube.com/watch?v=VYhFu486Hsk)L'ex Ministre de la Santé Xavier Bertrand (actuellement Ministre du Travail) avait été sur un plateau à ce sujet en 2006... on croirait nous! (en gros les même arguements....)
Il était venu à un congrès de l'ANEMF en mars 2006... à Amiens (il est picard), et qu'il nous avait tenu des propos équivalents.

C'est extraordinaire! Est-il possible de le faire suivre à Mme Bachelot?

fouf
23-10-2007, 13:43
Départ 8h pétante de l'internat donc rdv à 7h30...

Et opération escargot à 15h30 départ devant l'internat (je sais c'est tard mais on vient de décider de l'heure...)

fouf
23-10-2007, 17:30
Voila les nouvelles:


Bonjour à tous,

Ce matin, nous avions plusieurs rendez vous
:
- le premier à 9h30 au ministère où nous avons remis au directeur de cabinet une nouvelle proposition d'amendement, qu'il a une fois de plus refusé. La discussion a donc coupé court devant le peu d'ouverture laissé par le ministère .

- à la même heure nous étions reçus à l'assemblée nationale pour rencontrer les députés de la commission des affaires sociales. A la fin de notre allocution, un débat s'est instauré et a pu mettre en avant la position de la commission: elle se prononce contre toutes mesures désincitatives qui ne seraient "pas productives et dangereuses pour l'offre de soin"

- ensuite à 12h, nous avons rencontré les présidents et répresentants des régions de France. Ils sont tous trés sensibilisés par la permanence des soins. Ils nous soutiennent sur nos revendications et sont près à communiquer sur leur position. Les mesures désincitatives ne sont pas la solution, ils prônent les mesures positives notamment les maisons médicales et les contrats d'installation-formation.

Voilà pour aujourd'hui

Bon courage à tous,

--
Charline TOUREL

A demain

Loulou 86
24-10-2007, 10:43
Je ne représente qu’1/11 des opposants à la grève totale. Voilà mon avis (enfin la suite !), une fois de plus. Je reformule et complète car certains ne semblent pas bien comprendre mon point de vue.
Avant de commencer à lire je vous propose d’écouter «Mile Marbhaisg » des Capercaillie ; puis « The magnificent tree » par les Hooverphonic ou «Outlawed tunes by outlawed pipes », Bo de Braveheart (désolé mais c’est encore un post long, alors autant le parcourir en musique !).

Quelques raisons contre la grève:

Très franchement et contrairement à l’avis de la majorité je ne pense pas que cette loi va entraîner un déconventionnement massif dans les cinq prochaines années car selon moi les CPAM n’ont pas besoin de cette loi pour commencer dès à présent à déconventionner de nombreux médecins ; entre ceux qui ont été poursuivi pour des fautes médicales, ceux qui n’ont pas leur point de Formation Médicale Continue, etc.
S’ils voulaient vraiment déconventionner massivement ils commenceraient par là.

Quand vous dîtes que d’ici 5 à 10 ans beaucoup de jeunes médecins ne seront pas conventionnés (bien que les zones surmédicalisées vont disparaître, d’où mon incompréhension face à votre raisonnement puisque pour moi disparition de ces zones= opportunité pour une répartition démographique médicale choisie et cohérente, puisque c’est surtout ça qui pêche actuellement ; et ça ne veut pas dire que des générations de jeunes médecins vont être condamnées à s’installer dans des coins « perdus » comme Moussac sur Vienne, Lubersac, Plougastel, etc bien que ça soit des lieux où il fait probablement bon vivre ; enfin pas selon moi) et que grâce à ça les CPAM espèrent faire des économies je pense sincèrement que vous vous trompez ; la réduction du Numérus Clausus avait ce but…
Depuis tout le monde s’est mis d’accord pour dire que réduire le nombre de praticiens ne veut pas dire réduire les dépenses de santé, bien au contraire.

Il ne faut pas oublier non plus qu’entre une loi et la façon dont elle est appliquée il y a parfois des différences énormes. Et il faudra bien de la souplesse dans l’application de cette loi car les CPAM devront ménager les « vieux médecins » (ce ne sont pas eux qui font les gardes de médecine générale… Et en campagne il n’y a plus de garde, il ne reste que les pompiers où le SAMU… Qui parlait de médecine à deux vitesses ? C’était peut-être à ce niveau qu’il fallait se battre il y a quelques années, pour les patients des zones rurales…), faire face à une demande croissante en gardant également en tête que la population médicale féminine étant en augmentation, ça implique congés maternités, donc remplacements, donc besoin de jeunes médecins conventionnés.
Pour faire des économies de santé il y a beaucoup, beaucoup plus simple : éduquer la population +++ (mais bon ça, ça prend du temps, ça oblige les profs à changer leur programme de cours, bref c’est compliqué… ironie on).

Interdire le tabac, les boissons fortement alcoolisées, les conduites à risque, etc.

Tenez en supprimant un millier de tabagiques imaginez les économies !!! C’est super facile à faire appliquer comme loi (bon ok c’est pas très populaire mais qui aime bien chatie bien !!!). Je dis ça en plaisantant mais si on pouvait calculer le coût que ça représente... Même grossièrement…
Déjà calculez, vous fumeurs(ses) qui me lisez, combien le tabac vous coûte par an.
Ca fait un bon pactole, non ?!
Et pour les plus intoxiqués, une visite dans le service de pneumo du côté des patients en stade terminal les aidera probablement à se sevrer.
Au passage ça me fait toujours marrer ces grands humanistes qui disent vouloir lutter contre la faim dans le monde, la pauvreté, etc… Arrêtez de fumer et consacrez l’argent économisé aux causes que vous défendez !!! (j’pars en hors sujet un peu plus mais c’est pas grave j’suis sur que vous avez déjà décroché et que vous avez mieux à faire que de me lire !!!).

Je suis naïf certes mais si cette loi était si abominable, pourquoi n’en entendons nous pas plus parler ? Les intellectuels, les politiciens (de l’opposition comme de la majorité), les ONG… Personnes ne se dressent contre cette partie de la loi. Nous sommes les seuls. Comment l’expliquez-vous ? Comment expliquez-vous que concernant les franchises médicales par exemple il y ait beaucoup plus de réactions ?


Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il y a des problèmes de démographie médicale, que le rapport Berland devrait être lu et utilisé par ceux qui l’ont demandé à savoir le ministère de la santé (les ministres et les cabinets changent, néanmoins certains employés restent et sont au courant) ; que les mesures incitatives sont peu privilégiées mais bon certaines existent et d’un autre côté il faut savoir allé chercher les informations là où elles se trouvent ; il faut savoir se faire sa place (j’suis persuadé qu’on peut convaincre des maires de mettre à disposition des locaux municipaux pour créer des maisons de santé).
Je vous soutiens également pour dire que la direction de l’hôpital abuse une fois de plus des internes, mais bon, si c’était le seul dysfonctionnement à l’hôpital…

En attendant les problèmes démographiques persistent et rien ne se passe. Est-ce que c’est une solution certainement pas.

Je ne pense pas faire une erreur en ne suivant pas le mouvement de grève. Déjà parce que le gouvernement passe en force sur des lois qui ont été fortement critiquées par le plus grand nombre (immigration+++) et que donc il est probable qu’il en fasse de même concernant les articles 32 et 33 du projet de loi, d’autre part parce que pour moi la grève devrait être réservée au dernier recours, dans des situations désespérées. On a trop la culture de la grève en France, à un tel point qu’elle perd de son symbolisme. C’est dommage.
A force de crier aux loups… On va finir par ne plus se mobiliser quand il le faudra vraiment.

Et encore une fois (dernière, c’est promis !!!) : faire grève pendant un mois c’est un mauvais plan d’un point de vue pédagogique (en stage on apprend beaucoup), d’un point de vue financier et c’est parfois par pur opportunisme, ce qui est regrettable. Surtout que concrètement il y a toujours beaucoup de personnes qui ne connaissent pas l’existence de cette grève (et encore moins ses motivations).

N’étant pas convaincu à 100% par le bien fondé de la grève/manif ni sur son efficacité, je n’y participe pas.

Voilivoilou
Amusez vous bien à Paris!

Ps: les présidents de région (comme les députés, etc) doivent être diplomates et peuvent retourner leurs vestes en fonction de leur intérêt.

chouchart
24-10-2007, 16:31
1°) les présidents de régions sont tous (sauf un ou deux) du PS donc on peut leur présenter presque n'importe quel mouvement anti gouvernement sarkoziste ils seront pour par definition (=OPPOSITION)

2°) "Amis" fumeurs 1 paquet/année = 1825€ !!!
En 2000, le tabac coutait 230€ par habitant (fumeurs et non fumeurs) et par an !!! sachant que le nombre de cancer du poumon (pour ne prendre que celui-là) est en augmentation !!)

Le tabac rapporte environ 10 milliards d’euros à l’état français (mais lui coute plus de 13 milliards d'euros)
Un fumeur d’un paquet de cigarettes par jour aura payé environ 61 000 euros de taxes sur le tabac avant son décès.

@+

P.S: le rapport berlan prone egalement pour la régionalisation du concours de l'internat !!!

meme si HS, ça fait pas de mal :
- http://www.ceo-fipf.org/generateur/images/id251meurtrier_bg.gif
http://www.tabac-stop.net/image/choc/famille4.jpg
http://www.tabac-stop.net/image/choc/bouche4.jpg

fouf
25-10-2007, 07:52
Bon recentrons un peu...
Voila les news d'hier...



LA MOBILISATION EST HISTORIQUE, LES AVANCEES LE SONT AUSSI!!!

Bonjour à tous,

Un grand merci à tous pour avoir réussi à mobiliser 20 000 étudiants, internes, CCA et paramed dans les rues de paris!!

Que s'est-il passé dans l'enceinte du ministère?:


Une délégation représentant les 5 structures ANEMF, ISNIH, ISNAR-IMG, INSCCA, SNJMG ainsi que des représentants des étudiants ortho et kiné (FNEO et FNEK) a été reçue au ministère pendant 1h30.

Nous avons, et pour la première fois, reçu l'écoute nécessaire du gouvernment pour pouvoir avancer de manière constructive. Nous avons travaillé ensemble sur un amendement qui va dans notre sens:

- Mesures incitatives à priviléger
- Garantie de ne pas avoir ni de déconventionnement, ni conventionnement séléctif
- Tenue des états généraux de l'offre de soins où nous aurons une voie prépondérante et dont les conclusions seront reprises pour être mise en place par l'état.


Nous nous sommes battus pour être perçus par le ministère comme des futurs médecins responsables de leur avenir, motivés pour travailler avec eux afin d'améliorer au mieux le sytème de soins de demain dont nous serons acteurs.

Maintenant restons vigilants, aujourd'hui l'amendement et l'exposé des motifs seront soumis au vote à l'assemblée nationale mais s'agissant d'un amendement gouvernemental nous pouvons croire trés sincèrement que cet article 33 rectifié sera adopté par les parlementaires.

Suite à ça, nous travaillons d'ores et déjà sur un protocole d'accord entre la ministre et les cinq structures. (cf infra) Protocole, qui aura notamment pour but d'encadrer la tenue et les modalités des états généraux et qui signera la sortie de la crise.
Une signature pourra être envisagée en début de semaine.

En attendant, il est essentiel de rester en position de force pour pouvoir négocier au mieux ce document et donc nous devons rester grévistes jusqu'à ce qu'on signe ce document.

Bien entendu cet apres midi nous vous tiendrons au courant du vote de l'assemblée nationale, en attendant, nous pouvons tous être fiers du résultat de notre travail et de notre mobilisation, restons vigilants : il nous reste un protocole d'accord à signer et nous devons rester en grève pour garder un moyen de pression afin de définitivement sortir vainqueurs de la crise.

PS : Merci à tous pour le bruit sous les fenetres du ministère, à l'intérieur l'ambiance était électrique et ça a réussi à mettre une sacrée pression dans la salle de réunion sous les notes de "bachelot, si tu savais....ta réforme, ta réforme..".!!!

-
Charline TOUREL


Hier soir est important à plusieurs titres. Charline vous a fait un topo sur ce qui s'est passé et ce que nous pouvons espérer demain matin.(cf supra) La volonté d'avancer est à l'ordre du jour.
La mobilisation continue, car nous devons rester attentifs.
Pourquoi ? On négocie toujours en ce moment même un protocole d'accords qui définira à moyen et long termes ce que le texte de loi présente.
Il est essentiel que ce protocole prenne un sens positif pour nous. Voici les modalités :
- Conformément à l'article amendé à l'assemblée nationale, un cadre est ouvert pour des négociations avec les structures concernées, notament nous, les étudiants.
- Ceci sera discuté dans le cadre d'états généraux de l'offre de soins. Ceux-ci seront préparés avec nous dès novembre, nous aurons notre place à la table des propositions et nous seront associées aux conclusions dans le but de cadrer les négociations conventionnelles.
- La contrepartie de ces mesures est la suspension du mouvement de grève, des signatures du protocole !



Merci d'être venus si nombreux. Manif sans incident majeur, bien cadrée, nous sommes fiers de vous tous !

Charles Mazeaud
Qu'en pensez vous?


Voila un petit débat interressant... (http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/letelephonesonne/index.php?id=60690) pour ceux qui n'ont pas écouté hier...

Sir Galaad
25-10-2007, 08:19
Je ne représente qu’1/11 des opposants à la grève totale.
Quelques raisons contre la grève:

Très franchement et contrairement à l’avis de la majorité je ne pense pas que cette loi va entraîner un déconventionnement massif dans les cinq prochaines années

Et en campagne il n’y a plus de garde, il ne reste que les pompiers où le SAMU… Qui parlait de médecine à deux vitesses ? C’était peut-être à ce niveau qu’il fallait se battre il y a quelques années, pour les patients des zones rurales…), faire face à une demande croissante
Pour faire des économies de santé il y a beaucoup, beaucoup plus simple : éduquer la population +++ (mais bon ça, ça prend du temps, ça oblige les profs à changer leur programme de cours, bref c’est compliqué… ironie on).

Interdire le tabac, les boissons fortement alcoolisées, les conduites à risque, etc.


Je suis naïf certes mais si cette loi était si abominable, pourquoi n’en entendons nous pas plus parler ? Les intellectuels, les politiciens (de l’opposition comme de la majorité), les ONG… Personnes ne se dressent contre cette partie de la loi. Nous sommes les seuls. Comment l’expliquez-vous ? Comment expliquez-vous que concernant les franchises médicales par exemple il y ait beaucoup plus de réactions ?


.


Cher confrère,

voici l'avis sur ton post d'un non-gréviste
Ca fait donc 2/12 :D

Evidemment que les jeunes médecins ne vont pas se déconventionner!!!
Ils croient peut-être qu'ils pourront vivre sans les pépétes de la carte verte?:D
C'est juste du chantage!:)

Les franchises c'est le vrai combat du moment.
Le mouvement de grêve c'est purement corporatiste!
Des petits privilégiés qui se battent pour leur pomme au moment où le gouvernement taxe les plus pauvres et va retarder l'accès au soin pour les plus modestes.:mad:

En revanche la prohibition comme mesure de santé publique c'est un peu nul.

D'autre part, à la campagne y'a pas de SAMU (c'est que dans les grandes villes) Ils ont même plus ca les pauvres ruraux.
Les maisons médicalisées c'est une très bonne solution pour l'accès aux soins et comme lieu d'éducation à la santé.

Bon courage à toi qui réfléchis malgré le flot de moutons qui réclament tous en choeur "plus pour moi, moi, moi..." ;)

fouf
25-10-2007, 10:35
Action du jour (bonjour... dsl je craque):
-Sitting à l'ARH RdV à 14h30 à l'internat

Pour faire un petit bilan et un vote de la poursuite de la grève ou non pour la semaine prochaine:
AG demain à 13h à la fac
(SVP tous ceux qui lisent ce message, faites passer le mot...)

Ce matin on a revoté la grève pour aujourd'hui et demain... mais comme on etait pas très nombreux, c'est pas très représentatif (tout comme si seulement les gens pour viennent!!)... venez nombreux demain!!!

TNT
25-10-2007, 13:59
J'ai ouïe dire hier que des carabins pictaves escaladeurs auraient accroché des banderoles dans des lieux insolites partout dans Poitiers :rolleyes: quelqu'un aurait des photos histoire d'admirer ces exploits ? :)

Loulou 86
25-10-2007, 15:19
Surtout qu'elles ont vites disparu... Y sont pas fun!!! Restent celles des différents ponts!!!

fouf
26-10-2007, 22:09
Les dernières news:

L'amendement 665 de l'article 33 supprimant la possibilité de
modulation de conventionnement et de déconventionnement a été adopté à 43 voix contre 16 à l'Assemblée Nationale ce soir.

Les discussions ont été ardues concernant les articles 32 et 33 du PLFSS. On a reproché à Mme Bachelot le terme de "concertation" avec les "organisations les plus représentatives", "concertations pouvant signifier "Cause toujours, tu m'intéresses", les "organisations les plus représentatives" étant un terme bien trop vague pour savoir avec qui elle envisageait de discuter. D'autres formulations semblaient montrer que le gouvernement ne cédait en rien sur les possibilités de mesures coercitives.
Mme Bachelot a fait un faux-pas en accusant les socialistes de vouloir nous manipuler, socialistes qui nous trouvent assez grands pour pouvoir débrouiller par nous-même une situation. Elle a également prétendu avoir toujours été à notre écoute

Mme la ministre a annoncé que des états généraux de l'offre de soins débuteraient en janvier 2008 avec les étudiants, internes, CCA... et avec Mr Berland, que les mesures autoritaires seraient exclues et les mesures incitatives favorisées.
La consultation des intéressés serait préalable à toute négociation conventionnelle. Elle a précisé que les "organisations les plus représentatives" comprenaient les internes, jeunes médecins et chefs
de cliniques et assistants.

Karadoc
27-10-2007, 19:35
alléluia ?:upas: ?
C'est quoi la prochaine étape ?

fouf
27-10-2007, 21:23
Prochaine étape: protocole d'accord pour lundi et normalement...fini...
Enfin il reste le sénat...

fouf
29-10-2007, 19:15
Le protocole d'accord a été signé (cf si dessous)

La grève est donc suspendue!

Voila... merci à tous ceux qui se sont bougés que ce soit pour faire grève ou pour venir en AG (les pour et les contre!) (et pas merci aux autres...)

twiny
29-10-2007, 21:37
et merci à tous les gens comme fouf, pauline, bouchon, asté... et tous les autres dont je ne connais pas le prénom, pour avoir négocié et s'être bougé pour nous :)

fouf
26-11-2007, 06:23
Voila les dernières news:
La loi a été votée au sénat en l'état... c'est donc réellement fini!


Ce vendredi 23 novembre le PLFSS 2008 a été voté dans sa version définitive après seconde lecture au Sénat et la Comission Mixte Paritaire.

Le mouvement qui a pris fin il y a maintenant un mois avait obtenu des modifications de la part de l'Assemblée Nationale, sous contrôle du Gouvernement.Restait à être vigilant des modifications que la loi pourait subir par la suite. Notre article 33 n'a pas été touché. Il resta en l'état après le passage devant les Sénateurs. Il s sont bien gardé de voter des ammendements après tout ce qui s'était passé pour en arriver là.

Par contre le texte apporte des modifications dont certaines méritent d'être relevées :
- L'encadrement du secteur II qui avait posé un pb aux internes lors de la signature du protocole d'accord à été retiré définitivement.
- Le DMP ne verra pas le jour avant une dizaine d'années
- Le droit au masquage des informations du DMP que le patient ne voulait pas communiquer à son médecin est rétabli. Mais le masquage du masquage lui est n'est plus possible. Le médecin sait que le patient souhaite cacher certaines infos mais il n'a pas le droit de savoir lesquelles. Tout les détails ne seront de toute façon pas précisés avant quelques années...

Autres points égalements traités :
- Quand le patient oublie sa carte vitale, qu'il la pert ou qu'il n'en a tout simplement pas pendant la consult, le médecin pourra être pénalisé mais le montant reste à définir (on évoquait 50 c). Le but était de faire disparaitre la feuille maladie.
- Le praticien devra faire un devis écrit à son patient si son dépassement d'honoraires va au dela d'un montant à définir et sous certaines conditions.
- Le praticien a l'obligation d'afficher de façon visible ses tarifs (honoraires et dépassements) dans la salle d'attente.