PDA

Voir la version complète : [D4] Des p'tites news concernant la répart'



fouf
16-05-2008, 17:28
Voici les dernières news...


Bonjour à tous,

Le 14 mai a eu lieu la « pseudo CNEM »* en charge de définir la répartition des postes 2008.
(* la CNEM même si elle continue toujours à se réunir n’est censée plus exister depuis 2007)

Etaient présents :

- Les structures représentantes des étudiants et internes (ANEMF, ISNIH, ISNAR-IMG)
- Certains syndicats de spécialité : MG, gynéco,…
- La Direction de l’Hospitalisions et de l’Organisation de la santé (la DHOS)
- Le cabinet de la Ministre de la Santé
- L’Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé
- Le président de la conférence des doyens
- Le président de la Commission pédagogique nationale des études médicales


(Rappel des positions de l’ANEMF défendues durant la réunion : Autant de postes que de candidats, et une répartition initiale des postes à 50% de MG et 50% d’autres spécialités)

Ps : Isnih et isnar-img défendent une répartition des postes pourvus à 50-50

Date de parution de la répartition des postes

La répartition officielle des postes d’interne paraitra au journal officiel entre les épreuves des ECN et les résultats, ceci pour éliminer un des deux biais de l’ouverture des postes d’internes(l’absentéisme aux ECN et l’invalidation du DCEM) en attendant de connaitre le nombre effectif de D4 présents aux épreuves.
L’objectif du gouvernement est de prévoir une ouverture des postes la plus proche possible de la réalité de l’amphi de garnison.

% de postes MG/autre spé

Le ministère a réaffirmé sa volonté d’aboutir à 50% de postes de MG pourvus à l’issue de l’amphi de garnison. (l’an dernier en 2007 : répartition des postes à 53% postes de MG, 47% d’autres spé et après l’amphi de garnison : 49% de postes de MG et 51% d’autres spé pourvus.)

Nombre de postes : la polémique

Pour arriver à un 50-50% le ministère à deux solutions :
- Ouvrir autant de postes de candidats
- Ouvrir moins de postes que de candidats pour anticiper les redoublements (450 invalidations l’an dernier soit 8,9% des candidats) et réduire le nombre de postes restant vacants (= taux d’inadéquation)

Sensible à nos arguments, énoncés lors des précédents RDV, le ministère a commencé par présenter une répartition avec un nombre de postes égal au nombre d’étudiants présents aux ECN . Mais conscient de la réalité des invalidations et toujours avec l’objectif d’arriver in fine à une parité MG/autre spé, le ministère signerait donc une répartition initiale de 54% MG et 46% d’autres spé.
L’estimation du nombres de candidats aux ENC, donc du nombre de postes à ouvrir (dans l’hypothèse : autant de poste que de candidats) est la suivante : 5884 candidats se sont inscrits aux ECN, soit une projection de 5572 candidats (si taux d’absentéisme similaire aux autres années (5,3%)

Les doyens ont demandés , pour permettre une meilleure lisibilité, de ne pas ouvrir un nombre de postes égal au nombre de candidats et ainsi réduire un taux d’inadéquation qui leur semble inacceptable au vue des réalités démographiques « car on sait que les postes « en trop » qui resteront vacants au vue des redoublements, seront des postes de MG dans des zones déjà déficitaires (Tours, Limoges, Reims,…) ».

Nous avons rappeler l’effet anxiogène de l’anticipation des redoublements, les problèmes que ça engendre sur le site de pré-choix Céline (ajouts de postes fictifs pour faire tourner la procédure), et rappeler qu’une répartition des postes plus cohérentes sur le territoire prenant en compte en plus des besoins de la population, les capacités de formations et les effectifs des D4 éviterait à certaines villes l’image négative d’un taux d’affectation faible. ( ouvrir plus de postes de MG à Tours que d’étudiants en D4 tourangeaux ne peut en effet que induire des postes vacants !)

Le ministère a déclaré partir sur une estimation du taux d’invalidation du DCEM à 8,5% (8,9% des candidats l’an dernier en 2007), ramenant leur estimation de postes pourvus à l’amphi de garnison à 5100 (dont d’après leurs objectif 2550 postes de MG et 2550 postes d’autres spé)

Nous avons insisté sur la spécificité des ECN 2008 (les derniers épreuves à ne pas avoir de sujet de LCA !) et donc demandé à ce que cette estimation soit largement revu à la baisse (et prévoir ainsi plus de postes de spé).

Le ministère n’a pu trancher à l’issue de la réunion, nous restons en contact avec la DHOS en charge de ce dossier pour vous tenir au courant des avancés.

Répartition régionale

Les régions ont toutes fait remonter leurs demandes de postes d’interne pour 2008, mais le ministère n’a pas encore homogénéiser ces demandes. Nous n’avons pas eu plus d’information.

Répartition entre les filières

La encore, nous n’avons eu que très peu d’info, la répartition des postes n’étant pas encore définie :

Il semblerait tout de même qu’on arrive à :
- une augmentation du pourcentage des postes de spé med,
- une hausse moindre du pourcentage des postes spé chir,
- peu d’augmentation pour l’anesthésie-réa, la gynéco obstétrique et médicale, la pédiatrie, la psychiatrie.
- la santé publique, la médecine du travail et la biologie médical étant actuellement en cours de réforme, le ministère pense plus prudent d’attendre la réforme et donc de ne pas ou peu augmenter les postes en 2008 pour ces trois disciplines.


Voilà, c’est un peu maigre comme information. Nous ferons notre possible pour vous tenir informer des suites.