PDA

Voir la version complète : Proposition du Conseil Général de la Vienne



nunus
07-10-2008, 09:57
Bonjour à tous,

je viens tout récemment de rencontrer le Vice Président du Conseil Général de la Vienne qui avait une proposition intéressante à me soumettre et qui nous concernent tous:

Face au problème de démographie médicale de certains cantons ruraux du département de la Vienne (notamment mais aussi un peu partout en France), le Conseil Général se devait de trouver des mesures pour inciter les jeunes médecins à venir s'installer dans ces zones "sous-médicalisées".

Première mesure, qui ne fera pas l'objet de mon post ici: les maisons pluridisciplinaires de santé, regroupant divers professionnels de la santé (médecin, dentiste, kiné, infirmiers,...). Enfin, tout le monde se souvient de ses cours de SHS,... Sur ce point les choses avancent doucement mais surement, et plusieurs maisons de santé devrait bientôt voir le jour dans notre région

Deuxième mesure, et c'est là que ça devient intéressant, le Conseil Général serait près à accorder des subventions aux étudiants (à partir de la D2) qui s'engageraient à s'installer dans l'une de ces zones du Département pendant un certain temps (ils proposent 6 à 7 ans))

Et les choses semblent bien avancées, et pourraient être mise en place dès le 1er Janvier, si ensemble (étudiants et Conseillers) nous arrivions à définir les termes de ce "contrat". Ils attendent beaucoup de notre avis.

Ils proposent 400€ mensuels pour la D2 et la D3, puis 600€ mensuels à partir de la D4 jusqu'à la fin de l'internat. Plus 400€ annuel pour les frais de déplacements lorsque l'étudiant sera amenés à faire des stages et/ou remplacement.

Voilà, j'ai fais à peu près le tour,je trouve cette proposition intéressante, mais j'aimerai un maximum d'avis, qu'en pensez vous? Y a ils des personnes qui seraient intéressés par cette offre? Les termes de cet engagement vous semblent ils correct?

Merci d'avance pour vos réponses...

mouk
07-10-2008, 12:14
mon avis: je trouve cette proposition vraiment interessante....
avoir des problèmes de financement de ces études est très génant sur le point de vue notamment du moral et de la gestion de celles-ci...
et m'installer dans la région ne me pose aucun problème, mais des questions restent en suspens:
si à l'ENC, il ne reste plus de place dans la région parce que notre classement ne nous le permet pas, que se passera t-il?

Loulou 86
07-10-2008, 12:20
6-7 ans ca fait long... 3-5 ans?
Et evidemment je suppose que ca ne conernerait que les medecins generalistes?

fouf
07-10-2008, 12:38
Je trouve ca assez interessant même si moi en D3, je n'arrive pas trop à ma projeter dans le post internat (tout dépend des aléa de la vie... même si au final, je veux faire MG en campagne pas le pb c'est quel département....)

Il ne t'a pas par hasard évoqué les déplacements pour un hypothétique stage en MG en campagne (meilleur moyen a mon avis d'inciter les jeunes à aller en campagne c'est encore de leur faire découvrir...)
Oui je sais je suis un peu bcp idée fixe....

chouchart
07-10-2008, 12:46
Pour le moment, depuis qques années toutes les places de medecine Generale a Poitiers ne sont pas prise (genre 80-90 places prises sur 120/an)

Loulou je pense effectivement que cela ne concerne que les MG !!

c'est 6-7 ans sans decider où l'on va, mais des aides financiaires permettant de penser que aux etudes et pas à renflouer son compte bancaire pour pouvoir bouffer.

En tout cas c mieux que les propositions du departement de l'allier qui ne subventionne que a partir de l'internat (le moment où l'on peut sortir la tete de l'eau...)

nunus
08-10-2008, 08:41
Pour répondre aux qqs questions posées, tout d'abord oui cette offre ne tiens que pour ceux qui veulent être MG.

Ce n'est pas n'importe où que vous serez envoyé si vous vous engagez, il y a une liste bien précise de cantons définie par le Conseil Général. Si vous le souhaitez je vous fait passer cette liste dans les prochains jours.

Pour l'instant, 6 à 7 ans c'est ce que propose le CG général, mais effectivement ça semble un peu long et pourrait tenter de faire tendre ça plus vers 4 à 6 ans.

Sinon, pour le fait qu'il puisse ne plus y avoir de place de MG dans la région, je crois que chouchart à très bien répondu à la question...

wromin's
09-10-2008, 20:49
autres questions (je sais que je peux passer pour un chieur...mais après tout je le suis et je l'assume!):

1) j'ose espérer que les sommes que le CG 86 nous accorde s'ajoutent au salaire de base...sinon c'est pas très intéressant!

2) le département 86 prévoit-il un nombre limité d'étudiants à qui accorder ces aides? et comment être candidat à ces aides? comment être accepté?parce que si toute la fac en fait la demande, ça risque de poser problème...
NB: ne pensez pas que j'ai peur qu'il y ait des médecins à la campagne! bien au contraire. et je suis même volontaire. mais je veux simplement qu'on ait du boulot...il y a un juste milieu entre trop et pas assez de travail...faut y réfléchir et faudrait spolier les autres départements qui dépendent de notre fac...d'autant plus qu'en matière de démographie médicale ce sont le 79 et le 16 les plus mal lotis...

3) parce que je suis altruiste et que je pense aussi à nous(!): le nouvel interne en MG qui choisit poitiers alors qu'il a fait son externat à amiens et qui veut être à la campagne dans la Vienne (cas exceptionnel "qu'on ne trouve que dans la littérature"), il a quoi comme cadeau?
et pourra-t-il s'installer dans un canton où le CG 86 prévoit un médecin en cours de formation, en gros couper l'herbe sous le pied du poitevin (excusez-moi si je vous paraît lepéniste, c'est pas mon genre)... je sais pas si je suis clair: mais il y a-t-il de prévu un "plan d'occupation des sols"? si on impose à quelqu'un d'aller travailler à un endroit précis, il faut lui assuer qu'il aura du travail! on ne peut pas imposer à quelqu'un de ne pas pouvoir gagner sa vie...
certains diront que ça fait stalinien, que je remets en cause la liberté d'installation (voire la libre concurrence, le CAC 40 et tout ce qui ne tient pas la route)...oui et alors? qui est partant pour ne pas être sûr de gagner sa vie?

4) sachant que la fac de poitiers couvre 3 autres départements (dont la Charente qui, il me semble, est déjà allé chercher ses futurs médecins mais au stade d'interne), ne pourrait-on pas demander à ce que les règles y soient également les mêmes? en gros mettre d'accord les 4 conseils généraux. en ont ils tous les moyens? car contrairement au CG 86, les autres financent plus de projets dans moult domaines...
tout ça pour dire qu'il faut être ouvert à une négociation, voire la proposer, pour lutter contre les déserts médicaux dans notre région. montrons nous responsables et capables de faire progresser les choses à notre échelle.

5) que pense le CG 86 des fermetures des écoles et bureaux de postes dans nos campagnes car ces services sont quand-même utiles? en quoi considère-t-il que ce genre de politique est bénéfique dans la reconsidération du monde rural dont, je pense, la "réintroduction médicale" fait partie?

voilà j'arrête là, merci de m'avoir supporté!

nunus
14-10-2008, 10:18
Pour répondre à Wromin's (dsl que ce soit si tardif mais il y avait le WEI ce week end):
1/ Bien sur que les bourses accordées se rajouteront aux salaires d'externes.
Pour nous ôter nos salaires si on accepte? Je ne vois aucun problème la dessus.

2/ La question que tu soulève ici est intéressante, mais je ne pourrai pas te répondre car ce n'est clairement pas une chose à laquelle s'attend le CG.

Même si leur offre parait attractive, je m'étonnerai de voir une multitude d'externes se ruer dessus. Je pense qu'elle pourra persuader quelques personnes qui réfléchissent sur leur avenir. Cela dit effectivement, au cas où l'offre pourrait en attirer plus qu'il n'en fallait, il serait bien de savoir combien de personnes pourront avoir accès à cette offre. Je vais me renseigner la dessus.

Par contre tu demandes comment être candidat? Je répondrait que tout le monde peut poser sa candidature à partir du moment où il est externe et qu'il affiche clairement sa volonté d'exercer plus tard dans la campagne du département.

3/ Pour l'étudiant qui choisit Poitiers alors qu'il vient d'une autre fac de France, si ce choix ne c'est pas fait par défaut, il a (et il aura tjrs même une fois interne, parce que je le rapel la bourse cour jusqu'à la fin de l'internat!!) la possibilité de souscrire à cette offre, si sa volonté est d'exercer dans nos campagnes.

Pour ta seconde partie de question, en fait je préfère être honnête, je ne vois pas trop ou est ce que tu veux en venir? Si je comprends bien, tu te pose la question de savoir comment est ce que ça se passera si d'autres jeunes médecins viennent s'installer à un endroit où nous nous étions engagé de nous installer? Tu le dis toi même, on ne peut empêcher un jeune praticien de s'installer où il le souhaite, c'est la liberté d'installation, mais je pense qu'avant que tes inquiétudes ne se réalisent, notre société aura alors bien évoluée, car c'est loin d'être la cas pour le moment: nous manquons de médecins dans les campagnes!! Et ça risque plutot de s'empirer qu'autre chose.

4/ C'est vrai les département du 16 et du 79 sont d'autant plus touchés par ce pb que le 86. Et pour cela, c'est le Conseil Régional qui réfléchit à des solutions qui devraient etre similaires de celle du CG. J'ai posée cette question au CG, qui m'a répondu que les choses étaient moins avancées du coté du CR, mais ils sont en train d'y réfléchir. Je pense que si le CG venait à mettre rapidement ses mesures en place, il faudrait surement s'attendre a ce que les choses avancent au CR.

5/ C'est un point que je ne me suis pas privé d'aborder avec eux. Je leur ai fais comprendre que pour attirer des jeunes médecins là où il y en avait besoin dans le département, il fallait aussi que l'infrastructure le permette aussi. Or, comment convaincre un jeune médecin, qui tiens à avoir une vie de famille, de venir s'installer dans un lieu paumé où il n'y a ni creche, ni école, ni bureaux de poste,... Je leur ai constaté, mais ils n'y ont rien répondu...

wromin's
14-10-2008, 17:00
Si je comprends bien, tu te pose la question de savoir comment est ce que ça se passera si d'autres jeunes médecins viennent s'installer à un endroit où nous nous étions engagé de nous installer?

oui, c'est ça! et d'ailleurs comment on choisit cet endroit parmis les cantons désignés par le CG? les étudiants intéressés se mettent autour de la table et partagent le "gâteau"? ça fait situation de monopole, mais dès lors qu'on s'inquiète de l'égalité de l'offre de soins sur le territoire il faut réglementer pour sécuriser la situation de ceux qui se sont engagés à exercer en zone déficitaire, même si la liberté d'installation est rarement utiliseé pour se dévouer...

pour le CR, je sais qu'il finance des maisons de santé toutes neuves dans les zones déficitaires avec un loyer attractif pour les praticiens. mais je peux, et je vais d'ailleurs!, en parler de mon côté au vice-président.