PDA

Voir la version complète : Soirées étudiantes et préfecture



Tibal
02-07-2003, 12:47
Salut à tous...

Un pavé dans la mare est en train de noyer les gentils canards organisateurs de soirées à bordeaux.

Les assos étudiantes ont reçu ici un courrier de la préfecture expliquant que le taux de mortalité chez les jeunes lié à l'alcool est inadmissible. Or, Mr le président ayant fait la lutte contre l'insécurité routière son cheval de bataille de campagne électorale, le préfet nous informe que nous sommes dans l'illégalité concernant l'organisation de nos soirées et QU'iL FAUT QUE CA CHANGE. Après quelques feuilles d'annexes sur la legislation des débits de boisson, il nous a convié gentiment à une réunion à la préfecture.

Cette réunion avait convoqué des milliards de personnes : responsables d'écoles et de facs, responsables d'assos étudiantes, lobby des cafetiers et gérants de boite de nuit... Le tout agrémenté des responsables préfectoraux délégués aux finances&impots, à la gendarmerie, aux douanes, à la police... tout le ramdam quoi.

Le préfet a été présent 30 minutes au milieu d'une réunion de plus de 2h. Et il nous a chié dessus. Etant pressé, il n'écoutait pas ce qu'on pouvait lui répondre : vous vendez plus d'alcool que les cafetiers, vous tuez les gens (mais son diagramme montrant les morts par soir de la semaine montrait que les morts c'était à partir du vendredi, donc pas nous. De plus, avec le projet Label Vie de la préfecture qui nous subventionne pour payer une partie des navettes+softs gratuits+premiers secours+alcootests on a un suivi auprès de la police qui recherche toujours d'où sort le gars bourré qui vient d'être contrôlé ou d'avoir un accident==>bilan nul, jamais rien après nos soirées.), cela va changer, on va rajouter des contrôles.

Merci la répression...

On s'est vite rendu compte que le préfet n'avait aucune idée de ce que nous faisions : l'asso de premiers secours à laquelle nous faisons appel était là, a expliqué ses services, et le préfet de répondre "pourquoi vous n'en faites pas autant ?"... Bref il nous a rapidement montré qu'il avait les couilles dans un étau serré d'un côté par la politique gouvernementale visant à réduire la mortalité chez les jeunes et de l'autre côté par les cafetiers qui voient là une concurrence déloyale.

Bref une réunion avec trop d'intervenants où personne n'avait finalement le temps de parler. Les délégués de la préfecture à la sécurité routière, avec lesquels nous travaillons dans le cadre du projet label vie (et qui auraient pu nous faire anticiper ce problème, mais la repression et l'humilition publique est tellement plus fun...) nous ont proposé une réunion avec eux + les responsables des 10 assos présentes (sur 150 convoquées, les seules venues étant celles bossant avec le label vie et donc concernées par la prévention...)... Sans nouvelle je les ai rappelé...ils ne m'ont jamais contacté.

Peu de temps après les exams, la télé locale a organisé un débat sur alcool+drogue+soirées+repression = combien de temps pourra t on encore faire la fete ? Le nombre d'intervenant était limité mais cette fois ci c'est le temps de l'émission qui nous a empéché de trop parler. On a laché ce qu'on avait dire au commissaire présent en essayant d'arrêter la désinformation qu'il pratiquait. Il a alors changé de sujet et nous avons pu expliquer tous les moyens de prévention développés dans nos soirées. Ce qui a surpris pas mal de gens car les boites n'ont pas ces moyens et que les étudiants d'il y a quelques années n'en faisaient pas autant.

Pour l"instant, on attend la réunion préfecture-label vie qui a lieu tous les ans pour en reparler. Mais le préfet a été clair : les contrôles vont augmenter.

Ma plus grande peur est de ne pas pouvoir imposer aux boites des soirées comme nous les aimons au tarif où nous les aimons (quel intéret de se faire chier à organiser une soirée pour payer 8€ l'alcool fort ?)...

D'où l'intérêt de ce post, pour savoir comment ça se passe chez vous : vous négociez avec les boites ? vous gérez le bar ? Est-ce que chez vous aussi la préfecture tape du poing ??

five
02-07-2003, 13:05
Chez nous, le maire était il y encore peu Mister Gilles de Robien, l'actuel ministre des transports qui déclare la guerre à l'alcool, aux cheveux cassants et aux pointes sèches (ah non, ça c'et kate moss) mais à ce que je sache nous n'avons eu aucun problème avec la préfecture... mais c'est clair que ça devient de plus en plus cher de se bourrer la gueule, on va finir au mister cocktail + oasis + champomy...

Bioniq
05-07-2003, 01:37
nous non plus a montpeul on a eu aucun pb avec la prefecture......
par contre les boites oui, et les soirées alcool au large sont dure à négocier

grotony
05-07-2003, 19:18
En ce qui nous concerne à Nice on a jamais eu de problèmes alors que le concept de capitaine de soirée n'est pas du tout mais alors pas du tout développé chez nous! Heureusement les gentils du nouveau bureau (moi et quelques autres en l occurence!) et notre chère LN (instigatrice du projet) allons mettre en place ce système et tenter de l'étendre à toutes les manifestations etudiantes nicoises mais ca c une autre histoire car l'inertie nicoise est immense!

vince (creuzal)
14-07-2003, 19:16
nous a dijon
c simple il nous ont suprimé une salle de 1000 personnes et une de 3500personnes
a cause de boite des allentours qui etait jalouses et cette putes nous invite avenir faire des soirées medecine mais moa je dis qu'il aille se faire enc....
mais maintenant on est dans une boite pas trop conne et on a des navette de 23h15 a 5h00 fermeture de la boite

fasol
21-07-2003, 08:29
Ici à Lyon, grande bataille contre les boites de nuits (bcp de fermetures administratives) mais encore rien contre les soirées!!!

emy
21-07-2003, 12:07
A Nancy, en boite on gère les entrées et il y a des tarifs préférentiels sur les boissons.
On fait aussi des soirées à l'assoc, et les gens trop blindés restent dormir sur les canapés.
Pour le gala, on a des navettes, la croix rouge et l'opération capitaine de soirée.

pelletier
05-02-2004, 19:15
le mieux , c'est encore d'avoir un copain qui bosse à la préf' et qui puisse tater un peu le terrain sur les dossier chauds du moment... car si on est en ligne de mire, les services de l'état vont s'apitoyer sur ce cas précis alors que d'autres (bars, boites, lieux louches) font ce qu'ils veulent grace à leur lobby... l'idéal étant encore d'essayer d'instaurer un semblant de dialogue avec cette bureaucratie, lorsque c'est possible...

Sven
06-02-2004, 13:31
du nouveau ds notre superbe ville de vieux de droite qu'est Bordeaux!!!
à part notre maire qui va finir en tôle, notre cher préfet, non content de nous les hacher menu avec sa politique, a décidé que les bars devaient désormais fermer à 1h du mat, et les boîtes à 4h...
c'est la merde, non pas que j'aime particulièrement aller en boîte, mais pour les soirées étudiantes, sans alcool fort (dont l'abus est déconseillé!) et avec des boites qui ferment à 4h, on va vraiment dans le mur...
putain de ville de vieux réacs!!! merde!!!

sven, dégouté...

Beetle
06-02-2004, 17:59
Ah voui ?? :roll: je fais y repenser à 2 fois alors avant de me décider à venir passer mon internat à Bordal alors ... :lol: :wink:

grotony
14-02-2004, 21:05
Ben venez à nos soirées àNice alors! C'est jusqu'à 5h et c nous qui géront les bars et les entrées! La prochaine le 3 Mars. Thème: Mexico!Si vous voulez venir dites le moi sur le forum de Nice. Merci!

Anonymous
14-02-2004, 21:24
Et puis, n'oubliez surtout pas de venir à la soirée Pitié/St Antoine le 17/02. Y a pas de problème pour nous, on fait la fête dans une boite: la Loco. Et c'est open-bar!!!

grotony
14-02-2004, 21:54
Beuh je suis en revision de partiels :cry: