PDA

Voir la version complète : Faire médecine mais avec une base d'études de sciences humaines



tatoula
03-12-2009, 12:11
Bonjour,

Je cherche des infos ou des témoignages de personnes ayant soit fait médecine en France mais sans faire d'études médicales ni trop scientifiques (il y a des légendes comme quoi quelques passerelles existeraient pour des personnes ayant fait des thèses en rapport avec la santé mais qui viennent de Philo par exemple) ou
qui sont parties faire des études de médecine à l'étranger avec un diplôme de Haut niveau genre bac+5 ou thèse mais pas forcément scientifiques et qui sont rentrés en 3,4,5eme année de médecine comme c'est possible dans certaines écoles en Angleterre.

Connaissez-vous d'autres pays où il est possible de faire comme en Angleterre?

Merci pour vos réponses

Tatiana

ps Si vous êtes anthropologue et médecin vos témoignages m'intéressent tout particulièrement

yanns
03-12-2009, 13:37
Ce qui est sur, c'est qu'une thèse en anthropologie ne te donnera aucune équivalence pour médecine (c'est assez logique d'ailleurs).

tatoula
03-12-2009, 17:38
Oui je sais bien surtout en France. Mais je me demande s'il y a d'autres pays qui offre les mêmes possibilités qu'en Angleterre. Et si c'est envisageable en France même dans une 10zaine d'années et si oui dans quelle mesure. Enfin ça m'étonnerait...
Par ailleurs je sais qu'il y a des médecins-anthropologues, mais la plupart ont commencé par médecine. Je me demandais comment faire l'inverse sans refaire tout le cursus. Mission impossible...

Sid
12-12-2009, 18:33
Ben en même temps le cursus est réfléchi, et il comporte des enseignements indispensables, qu'ils soient destinés à être utilisés directement, ou qu'ils soient simplement des prérequis.

Il est donc logique que les passerelles ne permettent l'accès en cours de cursus qu'à des filières qu'il ont une partie de l'enseignement en commun.

Je doute que les pauvres 200h (à la louche) de sciences humaines et sociales de la P1 soient un argument suffisant pour faire sauter une année ou deux à un sociologue.