PDA

Voir la version complète : [purpan] conf ECN, la cata



Cool Pig
29-01-2010, 08:18
Salut,

Perso, j'était très content des confs de la fac, et j'ai toujours soutenu l'idée selon laquelle elles étaient suffisantes, avantageuses par le fait qu'elles soient faites par nos profs, etc etc, mais je commence à me poser la question de conseiller plutôt les conf privées aujourd'hui....

Depuis environ décembre on va dire, le nombre de conf annulée est réellement non négligeable. C'est éventuellement possible de faire une liste pour les énumérer, bien que franchement j'ai pas que ça à faire.

Exemple, cette semaine, mardi annulé, jeudi conf urgences avec 1 seul cas clinique. L'enseignante préparatrice m'a répondu qu'on lui avait transmis le message de ne préparer qu'un seul cas. Bon.

Donc voilà, est-il possible d'envisager le sujet à nouveau en conseil, la fac fait-elle exprès pour nous orienter vers les confs privées, etc etc colère désespoir de perdre du temps pour rien.

Wounder
29-01-2010, 14:21
Je suis désolée pour toi mon cochon chouette, mais ça me fait sourire : je repense à toi quand l'an dernier tu étais scandalisé par l'absentéisme des D4 en conf... ! C'est dans mon cas par lassitude pour ce genre d'évènement. Je faisais une conf par semaine en conf privée et la deuxième à la fac (je pensais que la mixité des enseignements pouvait être un bon compromis), mais quand après les exams tu te déplaces à Purpan pour la conf et tu découvres qu'elle est annulée une fois sur deux, c'est écoeurant !

pikou
29-04-2010, 14:43
Je mets à jour un peu ce post, à la vue de ce qu'il s'est passé ces derniers jours :

La question à se poser, c'est pourquoi les étudiants se tournent de plus en plus vers les cours privés?

Parce que comme en P1 y'a un concours et qu'on a peur d'en avoir moins que les autres?

Non, en P1 y'a tout une mythologie autour de cette année, les cours privés font des campagnes massives de désinformation, les étudiants quittent le domicile familial et papa/maman ont peur de laisser leur protégé livré à lui même dans cette "jungle".

Quand t'es externe ça n'a rien à voir. T'es grand, tu sais faire la part des choses, tu te connais mieux, et tu sais te fixer des objectifs et te donner les moyens de les atteindre. Les cours privés sont beaucoup moins présents médiatiquement.

Alors si c'est pas comme en P1, c'est à cause de quoi?
Le niveau des ECN est de plus en plus relevé, et il apparait clair que bosser tout seul dans son coin sur ses livres ne suffit pas. Il faut donc un complément de préparation (comme en P1 finalement).

En P1 on a le choix entre le Tutorat et les cours privés. Aujourd'hui les deux se valent. Pourquoi? Parce que le Tutorat fait preuve d'autant de professionnalisme qu'un cours privé : les colles sont assurées toutes les semaines, les évènements sont connues longtemps à l'avance, et une communication efficace est faite autour de tout ça.

Lors de l'externat, on a le choix entre les confs de la fac et les conf privées. Et aujourd'hui, il faut bien le reconnaitre, les deux ne se valent pas. (et ça me fait vraiment mal de dire ça, ceux qui me connaissent pourront en témoigner...)
Le problème principal vient de l'organisation. (et de l'implication des enseignants parfois) On ne peut pas faire déplacer des étudiants à l'hopital purpan pour finalement (liste non exhaustive) :

- Ne pas venir +++++
- Donner des sujets d'un livre que tout le monde à déjà fait plusieurs fois
- Refaire les mêmes cas déjà proposés les années d'avant
- Ne pas imprimer suffisamment de sujets ou de correction pour tout le monde.


De telles pratiques ne se voient pas en conf privées! Et c'est de là principalement que viennent les différences de niveau entre les deux options.

A l'heure d'aujourd'hui, ceux qui comme moi ont décidé de faire confiance à leur faculté, et de travailler en accord avec leurs principes d'égalité des chances, ceux là se sentent lésés, et finiront eux aussi par déserter, à regrets, les confs et les CCB organisés par la la fac.

Après je suis conscient qu'il s'installe petit à petit un cercle vicieux entre la diminution de la qualité de la préparation aux ECN et la participation des étudiants, ce qui n'encourage pas les profs à en faire plus. Le tout étant entretenu par la profonde discordance entre le discours des enseignants responsables et la réalité des faits. Je fais référence à ça (http://www.e-carabin.net/showthread.php?t=79558)

Mais soyons clairs : la solution ne peut venir que des professeurs, dont l'implication et le travail doit être soutenue (et c'est déjà le cas) par les représentants étudiants. Si les confs sont bien, les étudiants y iront, c'est de la logique mathématique.

Quand on prépare un concours, on ne se prive pas de ce qui nous fait gagner des places. Par contre, on élimine sans le moindre remord ce qui nous en fait perdre. Traverser la ville à une heure de pointe pour rien en fait partie.

Ritaline
05-05-2010, 08:28
Réunion prévue à ce propos le 26 mai avec le Doyen, en espérant la présence du Pr Chauveau et Carrié.

D'ici là nous allons reprendre tout ce qui s'est dit sur le forum à ce propos, trier les questionnaires d'éval des confs (et lister toutes les confs annulées depuis le début de l'année !)

donc si vous avez des choses à rajouter n'hésitez pas. On vous tient au courant

Cool Pig
05-05-2010, 16:12
Je me suis rendu compte qu'on nous avait fait les conf de santé publique et de médecine de travail en D4, alors que c'est enseigné en D2.
Ce serait bien d'avoir ces confs en D3.

Ensuite, On a eu une seule conf d'urgence, et cette conf ne comprenait qu'un cas clinique. Une seconde est prévue bientôt, mais un peu plus serait cool.

Ensuite, la LCA, mais je crois que tout le monde connait le problème:
- de la répétition des sujets
- de l'absence récidivante des enseignants (la conf de hier de LCA a à nouveau été annulée, alors qu'il s'agissait d'un énième report, CONF HYPER ATTENDUE PUISQUE QUE PR PATTAK NOUS AVAIT PROMIS UNE SÉANCE MÉTHODOLOGIQUE DE RÉPONSE AUX QUESTIONS DE LCA QU'ON ATTEND DÉSESPÉRÉMENT)

pikou
14-09-2010, 21:10
Bon, petit pétage de plomb du soir :

Ce soir conf de gynéco, 2 cas cliniques faisables en 30 min tout compris. Sur deux sujets déjà durement éprouvés en conf et en partiel (Kc sein et Kc endomètre)
On attend la conférencière 1h
Les cas datent d'il y a au moins 5 ans (les questions sont en rapport avec des traitements et des examens qui ne se pratiquent plus en 1ere intention).
Evidemment il y a des questions hors programme.
La correction est donc vous vous en doutez, obsolète.

Donc, à la fin de la conférence, je vais voir la conférencière pour avoir un peu plus d'informations sur le pourquoi de ces cas cliniques :
« en fait c'est la secrétaire universitaire qui sélectionne les cas... »

Voilà, tout est dit.

En complément, sur le tour de conférence d'été, plusieurs fois les mêmes items traités, aucun cas d'obstétrique, une bonne partie du programme de gynécologie qui est passé à l'as.

Pour finir, mon ressenti sur ce que nous disent les profs à propos de l'implication des étudiants en conférence, c'est que les étudiants qui décident de se déplacer et de faire confiance à la faculté sont directement pénalisés par le laxisme de certaines équipes pédagogiques. Il semblerait que l'universitaire ne soit plus pour certains qu'une corvée dont on doit s'acquitter, et quand les étudiants s'en plaignent, il est bien plus facile de leur en attribuer la responsabilité.

on est entré dans un cercle vicieux : les équipes d'enseignants les moins investis poussent les étudiants à déserter les conférences et à se tourner vers les cours privés, il y a de moins en moins de monde en conférence, les professeurs motivés qui s'investissent le prennent mal et c'est la qualité globale de la préparation aux ecn qui se dégrade petit à petit.
Et c'est évidemment ceux qui ne peuvent/veulent pas s'inscrire en cours privés qui en payent les conséquences.