PDA

Voir la version complète : Dentaire et Médecine, expérience personnelle



Steph92
01-12-2010, 18:19
Bonjour,

Ayant fait les deux filières successivement, j'ai fait une petite synthèse des avantages et inconvénients réels/supposés de médecine et odontologie, selon mon expérience personnelle.

1. Avantage supposé des études dentaires:
"C'est moins long et plus facile".

===>Réalite:
Pour la durée des études:
les études effectives (apprentissage des cours et examens validant ou pas cet apprentissage, sans rémunération ou presque) sont de même durée: 6 ans.
Ensuite, petit avantage de dentaire: l'internat n'est pas obligatoire et on connaît un métier que l'on peut exercer immédiatement, alors qu'on ne connaît pas du tout le métier qu'on va exercer en médecine (on va l'apprendre pendant l'internat).

Pour la facilité:
P2 beaucoup plus facile en médecine
D1 beaucoup plus facile en médecine
D2 plus difficile en médecine
D3 plus difficile en médecine (ECN à préparer)
T1/D4 beaucoup plus difficile en médecine (ECN à préparer)

2. Avantage supposé du métier de dentiste
"Ca gagne à mort".

====> Réalité:
En libéral, à part de rares spécialités qui sont moins rentables que la chirurgie dentaire, toutes les autres affichent des revenus supérieurs (les chiffres se trouvent facilement).
En salarié, les places de chirurgien-dentiste sont très rares, donc pas de comparaison possible (98% de libéral en dentaire).

3. Avantage supposé du métier de dentiste:
"Les pathologies à traiter ne sont jamais graves, donc c'est plus cool, moins stressant"

===> Réalité:
Beaucoup de spécialités médicales ou chirurgicales traitent des pathologies avec un pronostic vital non directement mis en jeu (dermato, ophtalmo, chir esthétique...), il est donc possible de les choisir (les spé les moins lourdes ont d'ailleurs beaucoup de succès à l'ENC...)
Pour comparer avec les spé chir, les patients sont généralement traités sous AG pour les actes techniquement difficiles, sauf exception style endartériectomie carotidienne.
En chirurgie dentaire, le patient est éveillé, il n'y a pas d'anesthésiste pour gérer la douleur, tout est géré par le praticien, le patient bouge, manifeste son mécontentement, les actes sont souvent techniquement, manuellement, difficiles (traitements endodontiques, implantologie) car l'accès est très mauvais et les organes traités très petits. Tout cela engendre un stress presque uniquement spécifique au chirurgien-dentiste puisque 100% de ses actes se font dans ces conditions.
Il est important de comprendre que le stress d'un métier ne vient pas uniquement de la responsabilité qu'on peut avoir sur la vie ou la mort du patient qu'on traite, il y a de nombreux motifs de stress dans un métier.

4. Avantage supposé du métier de chirurgien-dentiste:
"Il n'y a pas de garde"

====>Réalité:
C'est vrai (ou presque: il y a deux astreintes par an le dimanche matin) et vrai pour d'autres spécialités médicales...

5. Avantage supposé du métier de dentiste: "On a beaucoup de temps libre".

=====> Réalité:
On a le temps libre qu'on souhaite s'accorder, comme dans beaucoup de spécialités, et on a un revenu correspondant à son temps de travail... Le reste est un cliché entretenu par certains dentistes qui font de la merde et se dégage un revenu normal en trois jours par semaine, chose également possible dans d'autres spécialités.

6. Inconvénient supposé du métier et des études de chirurgien-dentiste:
"Etre dans la bouche des gens toute la journée c'est "dégueulasse", ça pue! "

====> Réalité:
Il y a largement plus "dégueulasse" en médecine: visite le matin dans une chambre qui pue la merde (venant de la poche de colostomie, du pot de chambre posé sur la table de nuit du patient...) ou la pisse, coloscopie, ECBC, ulcères de jambe, vomi, méléna, AVP, toucher rectal, évacuation de fécalome, infections génitales, prolapsus génital, cancer ORL etc..etc..., il y en a pour tous les goûts.
Il y a des spécialités "propres" (cardio, ophtalmo...), mais on aura vu, senti et touché toutes les merveilles citées ci-dessus pendant l'externat.

7.Inconvénient supposé du métier de chirurgien-dentiste:
"C'est pas varié, on fait des caries toute la journée"

====>Réalité:

En ce qui concerne les études (de la P2 à la D3), médecine donne indéniablement beaucoup plus de connaissances médicales générales, les cours de cardio ou de sémio en dentaire laissent ceux que ça aurait pu intéresser sur leur faim.
En ce qui concerne le métier, à part généraliste, une spécialité est par définition...spécialisée.

On touche ici au seul avantage du métier de chirurgien-dentiste sur n'importe quelle autre spécialité: la gestion du cas clinique de A à Z, faisant intervenir des connaissances en radiologie, en anatomie, en anesthésiologie, en pharmacologie, en biomécanique, en biologie cellulaire, en histologie, en pathologies générales, en chirurgie des tissus mous et osseux, en esthétique, en psychologie...etc...
Reconstruire de manière globale la cavité buccale d'un malade fait en effet intervenir des paramètres très nombreux, le challenge intellectuel et manuel consistant à tenir compte de tous ces paramètres pour obtenir un résultat satisfaisant à long terme pour le patient est éminemment difficile à relever, mais passionnant et très méconnu du grand public et surtout des étudiants de L1.

Exemple de cas traité par implants:
http://www.youtube.com/user/alapexuniquement#p/u/11/jPe9UyuBwds

8/ Inconvénient méconnu et spécifique du métier de chirurgien-dentiste: 80% de ses traitements ne sont pas remboursés.

C'est le gros gros problème, les chirurgiens-dentistes ayant des syndicats majoritaires vendus à la sécu et au gouvernement, beaucoup moins agressifs que les syndicats de médecins, ils ont concédé à une absence de prise en charge des actes représentant la majorité de leurs revenus: actes prothétiques, actes de parodontologie, actes de prophylaxie, actes de chirurgie muco-gingivale et implantaire et beaucoup d'autres. Ceci a été fait en échange de la liberté d'honoraires sur ces actes (comme les médecins secteur 2), seul moyen à l'époque de maintenir le revenu moyen de cette profession, équivalent aujourd'hui à celui des médecins généralistes.
Cette situation a largement contribué à faire croire que les chirurgiens-dentistes sont très riches, mais c'est uniquement cette absence de remboursement qui rend en apparence ces actes "chers" aux yeux du grand public.
Cette situation est très très très difficile à gérer au quotidien pour les praticiens qui sont face à des patients qui n'ont pas les moyens de se soigner, ils doivent "vendre" leurs traitements, parler d'argent, faire des facilités de paiement, gérer les mutuelles, etc...
Le sentiment d'injustice éprouvé par le patient est renvoyé au praticien, souvent avec violence, le praticien éprouve une certaine "culpabilité" .
Le corollaire est que le praticien a une obligation de résultat effective (même si elle n'est pas légale pour tous les actes) , il recommence son traitement, en cas d'échec, sans rémunération. C'est encore très spécifique au dentaire...
Tout cela engendre un stress intense difficilement supportable (et difficilement envisageable pour quelqu'un qui ne le vit pas) sans une vie personnelle parfaitement harmonieuse.


En conclusion, pour avoir déjà lu les motifs de choix entre médecine et dentaire sur quelques forums, les raisons avancées tiennent plus du cliché, du fantasme, de l'imaginaire collectif que d'une analyse objective.

D'où les déconvenues de certains, par exemple des étudiants en médecine n'ayant pas envisagé de mettre leur doigt dans l'anus d'un malade pour évacuer un fécalome ou des dentistes confrontés à une la dure réalité d'une convention sécu les faisant passer aux yeux du Français moyen pour un salaud profitant du malheur des gens.

Voilà, si certains ont aussi la double compétence et veulent donner leur vision personnnelle, il est certain que cela pourra aider de nombreux étudiants qui hésitent entre dentaire et médecine, les deux ayant la vocation commune d'aider son prochain, mais avec quelques "détails" asses méconnus les différenciant, "détails" masqués en général par les a priori sur l'une ou l'autre des filières et l'un ou l'autre des métiers...

C-Cristalline
01-12-2010, 18:38
Globalement je suis plutôt daccord sauf sur un point :
Pour un même volume horaire un dentiste gagne bien mieux sa vie qu'un MG !

Marc.Houle
01-12-2010, 19:01
Merci bien d'avoir pri le temps de faire cette synthèse, très bien décrite.

Raphale
08-05-2011, 13:23
Merci beaucoup pour ce post Steph ! :)