Affichage des résultats 1 à 9 sur 9
  1. #1
    Membre
    Inscription
    07-2006
    Année
    Médecin
    Messages
    47

    Par défaut Témoignage d'un jeune médecin du travail

    Beaucoup d'entre vous se pose des questions sur la médecine du travail. Je vais essayer de vous eclairer un peu...

    Comme je considère la médecine du travail comme une spécialité médicale, je me permets de publier cette discussion ici meme.

    Je suis jeune médecin du travail diplomé depuis novembre 05. Je ne souhaitais pas m'engager dans cette spécialité initialement. C'est mon classement et mon peu d'interet pour les autres spécialités qui m'étaient proposés que je me suis dit "pourquoi pas".

    Je n'étais également personnellement pas attirer du tout par le milieu hospitalier ou les relations humaines manquent cruellement de franchise, notamment entre confreres...

    Pour résumer, dans le désordre :

    Les avantages :
    - médecine salariée : pas de frais d'installation, pas de frais de fonctionnement, pas de gestion comptable...
    - installation aisée dans toutes ou presques les régions compte tenu des effectifs deficitaires au sein des services interentreprises au contraire de l'hopital. Mobilité géographique aisée
    - les horaires : variables selon les services. Personnellement, j'ai un contrat 35h avec modulation horaire. Je récupere mes heures supplémentaires comme je veux, quand je veux. Pas de garde, pas d'astreinte. Tous les we. Une vie de famille concervée
    - le salaire (en net): inférieur à celui d'un PH, mais pas tant que ca : 3600 euros en debut de carriere, 4000 apres 10 ans, 4500 apres 15 ans. Plus élevé dans des services autonomes d'entreprises
    - un travail interressant : 2/3 du temps consacré aux visites médicales (on garde une activité clinique et donc le contact avec les gens), 1/3 à la présence dans l'entreprise pour réaliser des etudes de postes, des études ergonomiques. Ca c'est vraiment le bon coté du boulot : aller en entreprise, faire des mesures de bruit, d'ambiances lumineuses, des recherches toxicologiques... C'est tres différents de ce que l'on nous apprend dans les cours à la fac, mais c'est ca qui fait le piment de ce travail.
    - un travail utile : on se sent rapidement indispensable tant la tache est grande... bref le médecin du travail a un role majeur dans l'amélioration des conditions de travail des salariés,
    - une spécialité moins stressante : moins de responsabilité que dans la plupart d'autres spécialité, ce qui n'empeche pas la conscience professionnelle...

    Les inconvénients :
    - une réputation non justifiée
    - des conditions de travail et relationnelles variables selon les services et la politiques des directeurs
    - des salaires peu evolutifs apres 15 ans de carrieres (personnellement ma grille de salaire est différentes de celle du Cisme : je suis augmenté tous les ans ou tous les deux ans jusqu'a ma retraite pour atteindre 5500 euros en fin de carriere)
    - les contacts avec l'entreprise et les employeurs sont parfois un peu rudes. On est pas toujours les bienvenus
    - parfois un peu trop de paperasse à mon gout.

    En résumé, j'ai l'impression depuis un peu moins d'un an de faire un métier intéressant et enrichissant, utile, correctement payé, qui me laisse du temps pour mes loisirs et ma vie familiale. C'est un métier vivant avec du contact. Vous vous lasserer bien plus vite, à mon avis, du négatoscope, des tubes à essai, des statistiques ou bien des verrues plantaires.

    Pour ceux qui veulent en savoir plus : samuelvincent23@yahoo.fr

  2. #2
    Membre Confirmé Avatar de zeclarr
    Inscription
    03-2005
    Âge
    35
    Ville
    Paris VI - Pitié S.-St Antoine
    Année
    Médecin
    Messages
    927

    Par défaut

    Meme si je n'en ai quasiment aucune expérience en dehors des visites médicales ou j'ai du aller comme patient, je pense que la médecine du travail fait parti de ces spécialités qui peuvent etre très intéressantes, dès lors que l'on recherche à faire de la médecine autrement. Pendant nos études, nous sommes formaté à l'idée qu'un médecin, c'est celui qui recoit un malade, dans son cabinet mais surtout à l'hopital, qui pose un diagnostic et propose un traitement. Mais la médecine, ca peut etre autre chose. La médecine du travail, la biologie médicale, la santé publique, sont autant d'autres façons de travailler dans le domaine médical, en tant que médecin, sans avoir à subir la hierarchie hospitalière ou la vie médicale classique.

  3. #3
    Membre Confirmé Avatar de Miralf
    Inscription
    04-2005
    Âge
    33
    Ville
    Nantes
    Année
    Médecin
    Messages
    1 967

    Par défaut

    entierement d'accord (comme d'hab) avec zeclarr... je pense que cela fait partie des spés qui ont un interet de "niche" certes mais un réel interet (pour preuve l'ophtalmo moi je trouve que c'est une excellente niche )
    "Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais je ne suis pas sûr de ce que j'affirme en ce qui concerne l'Univers".
    A. Einstein

  4. #4
    Membre Confirmé Avatar de Guillaum
    Inscription
    02-2005
    Âge
    32
    Ville
    Nancy
    Année
    DES 5
    Messages
    1 860

    Par défaut

    Citation Envoyé par zeclarr
    Pendant nos études, nous sommes formaté à l'idée qu'un médecin, c'est celui qui recoit un malade, dans son cabinet mais surtout à l'hopital, qui pose un diagnostic et propose un traitement.
    D'ou l'interet de reformes qui pourraient ouvrir des stages chez le MT, a l'image du stage chez le praticien (qui tarde vraiment a se mettre en place)
    Comment creer un interet sans connaitre une specialité ?

    Par contre, sans faire mon ecdeco, le salaire, meme si c'est pour 35h, je trouve que c'est pas top...
    Combien peut on faire d'heures sup et combien cela rapporte t'il ?
    We can be heroes
    Référent orthopédie Nancy
    VP association des internes de spécialité de Nancy

  5. #5
    Membre
    Inscription
    07-2006
    Ville
    Paris V
    Année
    DCEM 4
    Messages
    55

    Par défaut

    C'est vrai qu'après 10 ans d'études, le salaire laisse un peu à désirer. Après faut voir ce que l'on souhaite privilégier... Et c'est vrai qu'il est dommage qu'on ait pas accès à toutes les spés proposées dans les stages histoire de se faire une idée avant de se lancer... que ce soit MT, SP, MG (+/- Bio) = pas de stages disponibles. Après on nous demande de choisir sans avoir pu se faire une idée.

  6. #6
    Membre
    Inscription
    07-2006
    Année
    Médecin
    Messages
    47

    Par défaut

    Le salaire pas top? Vous etes un peu durs...
    4000 euros net par mois au bout quelques années puis 4500 avec un peu d'ancienneté, je trouve personnellement ca tout a fait correct et suffisant pour vivre tres confortablement.
    Suite au depart d'un collegue, je fais quelques heures suppléméntaires me permettant de toucher 500 euros de plus actuellement, mais cela est temporaire.

    La médecine du travail est certes une des spécialités les moins rénumératrices. Je pense pas cependant que notre salaire soit ci éloigné que ca de beaucoup de spécialités et notamment des PH (500 à 1000 euros de moins maxi à priori). Par ailleurs, vous pouvez gagner plus en travaillant directement pour des grandes entreprises plutot que pour des services interentreprises.

    A combien estimez-vous un salaire correct pour vos 10 ans d'étude? 6000 euros? Plus? Pour un salaire de cadre supérieur, je crois que la médecine n'est plus la bonne voie depuis de nombreuses années. Mieux vaut faire une carriere commerciale ou de management.

    Pour 35 heures par semaine, 5 semaines de congé payés + 25 jours environ de RTT par an (soit potentiellement 4 à 5 semaines de vancances en plus), je ne me plains pas. Je ne refuserais pas évidemment de gagner plus. Je trouverais bien moyen de dépenser tout l'argent que l'on me donnerait. J'aime aussi les belles voitures, les gadgets technologiques en tout genre, les voyages ...

    Je dis tout ca sans amerture. Il est vrai cependant que mon épouse gagne également correctement sa vie en étant médecin généraliste remplacant (2500 à 3000 euros net par mois), que nous n'habitons pas une des régions les plus cher sur le plan immobilier. Je me considere comme plutot privilégié.

    Par ailleurs, le probleme de la médecine du travail, est en effet sa méconnaissance de la part des étudiants en médecine liée à l'absence souvent de stage et de formation au cours des études. Il s'agit en effet d'un mode d'exercice tres différent de la médecine de soin et qui mériterait d'etre mieux connue des étudiants.
    Dernière modification par isel ; 03-08-2006 à 09:47.

  7. #7
    Membre Confirmé
    Inscription
    06-2004
    Âge
    29
    Ville
    Paris VI - Pitié S.-St Antoine
    Année
    DES 4
    Messages
    2 537

    Par défaut

    merci pour ce témoignage ça m'a permis de me faire une petite idée sur cette spécialité, somme toute assez dénigrée pendant nos études....

    j'ai une autre petite question : quand un employé passe une visite médicale avec un MT, ya pas une pression sur le médecin ensuite pour qu'il dise à mi mot que tel patient est par exemple drogué, l'autre psychotique... j'aurais peur de cette pression (si elle existe?) et de perdre mon intégrité à force

    sinon question salaire, je trouve ça vraiment pas mal pour des horaires de bureau, enfin jveux dire, apparemment, pas trop d'imprévu dans le travail on peut s'en tenir à ses horaires


    comment se déroule l'internat : y a t il des stages cliniques, comme un IMG ? des stages en santé publique ?

  8. #8
    Membre
    Inscription
    07-2006
    Année
    Médecin
    Messages
    47

    Par défaut

    Pour répondre aux différentes questions qui m’ont été posées par mail ou sur le forum :


    Comment se déroule la formation ? Il s’agit de 8 semestres répartis en deux :
    - 4 semestres de stages cliniques (pneumo, rhumato, dermato…). Le choix est plus ou moins libres en fonctions des facultés et des profs. Vous participez en général aux différentes astreintes et gardes du service. Cela n’est pas vrai cependant dans toutes les facs (pas de garde sur Reims par exemple).
    - 4 semestres de stages « pratiques » : services de pathologies professionnelles universitaires, inspection du travail, services interentreprises ou d’entreprise.
    A cela s’ajoute des journées de formations interrégionales tous les deux à trois mois. Parfois intéressantes, souvent barbantes, elles sont cependant nécessaires à la formation.
    A cela s’ajoute selon moi, l’obtention indispensable d’un DU d’ergonomie appliquée ou de toxicologie industrielle.
    Vous pouvez également vous orienter vers une carrière universitaire et poursuivre un clinicat. Les postes ne manquent pas.

    Qui emploi et rémunère le médecin du travail ? Trois solutions :
    - l’hôpital si vous avez décidé de suivre une carrière universitaire au sein d’un service de pathologies professionnelles (statut PH),
    - un service autonome d’entreprise pour les grosses entreprises (plus de 2000 salariés) avec des salaires équivalent voire supérieurs à ceux d’un PH à ma connaissance ; les places sont cependant limitées et plutôt prisées. L’entreprise peut être un hôpital, mais dans ce cas le médecin du travail n’a pas de statut PH et son salaire est plus faible que ceux observer dans le privé,
    - un service interentreprise : c’est une association de droit privé créée par la réunion de plusieurs petits employeurs. C’est l’association qui te rémunère directement et non les entreprises qui ne versent qu’une cotisation à l’association pour lui assurer son fonctionnement.


    Le métier est-il « redondant » ? Oui parfois, mais cela n’est pas spécifique à cette spécialité. Il m’arrive de me lasser parfois au bout de la 20e personne vue en visite systématique. Je pense pas que d’autres spécialités puissent se targuer de ne pas être redondantes surtout quant tu as une activité principale de consultation. Quand tu vois une personne toute les 15-20 minutes, tu finis par saturer à la fin de la journée. Heureusement, l’intérêt de la médecine du travail est d’offrir la possibilité de faire autre chose que des consultations toute la semaine grâce au tiers temps (visite d’entreprise, étude de poste…) et aux journées de formations en nombre non négligeable.

    Les rapports humains sont-ils différents que ceux de la médecine de soin ? Non, pas tant que ça. Ce n’est pas une relation de soin, mais cela reste une relation médecin-patient, même si le patient n’est pas malade. On en retire peut être moins de gratification qu’en médecine de soin et cela peu destabilisé un peu au début. Il arrive parfois que certain patient ne soit pas très coopératif, mais cela est plutôt rare, voir exceptionnel. Quant aux relations avec les employeurs, elles sont variables, parfois très cordiales et constructives, parfois très méfiantes, rarement hostiles. Pour ce qui est du secret médical, tu peux subir quelques pressions de la part des employeurs et responsables d’entreprise. Mais il suffit de leur rappeler la règle et cela ne pose pas trop de souci dans la très grande majorité des cas. Cela demande cependant de rester vigilant sur ce point pour obtenir une confiance maximale des salariés qui n’ont aucune obligation de te livrer leurs antécédents s’ils ne le souhaitent pas.

  9. #9
    Membre
    Inscription
    08-2004
    Âge
    33
    Ville
    Montpellier
    Année
    Interne
    Messages
    52

    Par défaut toxicologie

    si je peux juste rajouter un mot en passant

    (bon bah perso je suis en neuro à Montpeul donc rien àv oir actuellement)

    Si je me trompe pas, c aussi la spé dans laquelle on acquiert une compétence dans un domaine complètement oublié de nos études: la toxicologie, quelle soit industrielle, médicamenteuse, ou environnementale.

    Par exemple, le centre anti-poison de Paris est géré par des médecins du travail! (j'avais du faire une centaine de gardes là-bas! )

    C vraiment un point qui m'avait fait hésiter au moment du choix!

Discussions similaires

  1. Salaire d'un médecin du travail
    Par le mulet dans le forum Médecine du Travail
    Réponses: 70
    Dernier message: 15-07-2014, 13:04
  2. recherch d'un témoignage d'un interne en cardio
    Par mlikia dans le forum Spécialités Médicales
    Réponses: 6
    Dernier message: 27-08-2009, 13:42
  3. [SP] le vrai travail d'un médecin SP...
    Par Zdrey dans le forum Santé publique
    Réponses: 121
    Dernier message: 23-11-2007, 13:26
  4. Bourse Jeune Médecin
    Par TomTom des Beatles dans le forum Le Forum des Externes et Internes
    Réponses: 3
    Dernier message: 21-09-2006, 19:08
  5. Témoignage d'un jeune médecin du travail
    Par isel dans le forum Médecine du Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 04-08-2006, 23:02

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •