Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 26
  1. #1
    Membre
    Inscription
    08-2007
    Ville
    Paris V - Descartes
    Année
    DFGSM 3 / "L3"
    Messages
    49

    Par défaut Biologie médicale : quelques questions

    Salut à tous !

    Bon, je me présente brièvement : je passe en 2e année de pharma après avoir réussi le concours primant et bien classé (5e sur 805).
    En gros, j'ai longtemps hésité entre pharma et médecine et je suis parti en pharma (ce qui à mon avis a été une erreur stratégique). Néanmoins, j'ai bien réussi et je m'intéresse aux différentes possibilités qui s'offrent à moi.

    Je ne suis pas du tout intéressé par l'officine ni par l'industrie : je souhaite faire l'internat en pharma pour essayer de décrocher la biologie médicale.

    J'ai donc quelques questions précises :
    - je voudrais savoir s'il existe des différences fondamentales en terme de formation pour les médecins et les pharmaciens biologistes : il est bien évident que le manque de clinique des pharmas est criant par rapport aux médecins, de même que la meilleure préparation des pharmas aux techniques de laboratoire. Ma question s'intéresse davantage au fait de savoir si ces différences respectives sont surmontables, à condition que l'on s'en donne les moyens ?

    - dans l'exercice hospitalier : les différentes spécialités sont-elles dans les faits , accessibles aux deux formations (des médecins en biochimie ? des pharmas en hématologie ?), sous réserve bien sûr que le niveau requis soit là.

    - pour un interne en biologie médicale, est-ce que le quotidien est aussi chiant et tranquille que l'on peut le lire dans certains posts, ou cela dépend-il de l'investissement de l'interne ? Je veux dire : finir à 16 heures c'est pas trop mon truc.

    - est-il possible de suivre des activités de recherche (M2 recherche); connaissez-vous des gens qui le font ? Dans ce cas, tous les domaines de recherche sont-ils accessibles aux deux formations (des pharmas en hémato par exemple) ?

    Pour finir, une question me concernant : sachant qu'il m'est possible de faire une année de médecine en conservant l'acquis de mon concours, et que seule une activité hospitalière m'intéresserait (pas la médecine générale); pensez-vous qu'il serait judicieux de présenter le concours de PCEM 1 (compte-tenu de mon 1er classement), juste pour finir médecin biologiste au lieu de pharmacien biologiste ?

    PS : Je précise que toutes les réponses qui consisteraient à alimenter la guéguerre pharmas/médecins, ou les réflexions du style pharmas = épiciers, ne m'intéressent pas. Si vous pouviez les éviter, ce serait sympa.

    Merci !

  2. #2
    Jeune Membre
    Inscription
    02-2007
    Âge
    33
    Ville
    Rennes
    Année
    Interne
    Messages
    19

    Par défaut Va au plus simple!

    Salut,
    Je suis interne de bio pharma en 6ème semestre et franchement je te conseillerai de ne pas te prendre la tête sur un 2ème concours si c'est vraiment bio que tu veux faire selon moi ça ne sert à rien de te retaper un concours même si tu sembles avoir des prédispositions pour ce genre d'épreuve.

    J'ai bien dit si c'est vraiment bio car il faut garder à l'esprit que, que ce soit en 5-6 ans de pharma ou en 6 ans de médecine, parfois les orientations évoluent. Pour ma part j'ai attaqué pharma en crachant sur l'officine et en pensant uniquement à l'industrie. En 4ème année je voulais uniquement faire bio et franchement si je ne l'avais pas eu, j'aurai pêtre finalement complètement changer de voie.

    Je vais répondre à ton post en répondant à plusieurs questions :

    1) Y'a t-il une différence de compétence entre un médecin bio et un pharma bio?
    A première vue non, certes l'externat ne s'oublie pas complètement mais le métier de biologiste s'apprend quasiment exclusivement au cours de cet internat de spécialité. De plus pour valider les stages obligatoires, il y a une bonne partie d'enseignement théorique (malgré la réforme de 2003) qui nivelle les compétences entre med (qui rattrapent leur retard en terme d'analytique) et pharma (qui acquierent des connaissances correctes en clinique... dans les disciplines en rapport avec la bio : hémato, infectio, endocrino par ex)

    2) Existe t-il une différence de débouché entre les pharmas bio et les med de bio?
    On pourrait être tenté de séparer la réponse en 2 parties :
    Pour aller dans le secteur libéral? Non c'est clair que non, la démographie actuelle des labos fait que les biologistes cherchent qq'un pour les soulager et leur permettre de partir (plus souvent) en vacances qu'ils s'appelent Jean Claude ou Michel, qu'il soit med, pharma, ILS S'EN FOUTENT!!! Je dirais même que certains (rares) préfèrent les pharmas bio pour une raison simple : les meds ont en général fait bio car ils n'aiment pas le contact avec le malade ainsi que les gestes, du coup les pharmas se révèlent fréquemment être de meilleurs préleveurs.
    Pour rester en milieu hospitalier?
    a) En CHG : à priori aucune importance, vu le nombre de départs à la retraite qui s'annonce
    b) En CHU : variable selon les disciplines. C'est sur qu'en parasito comme il y a fréquemment des consults, la préférence ira pour un med de même pour les secteurs hémostase des labos d'hémato. Ca c'est le côté historique car là encore vu le nombre de départs à la retraite et la fuite des biologistes vers le secteur libéral, bien souvent les patrons n'ont pas bcp le choix et il est aujourd'hui pas rare de voir des AHU, PH, MCU-PH pharmaciens dans les labos d'hémato ou de parasito. Le cas des PU-PH pharmaciens chef de service est encore assez rare mais l'intégration de la pharmacie au CHU va pêtre changer le done.
    D'une manière générale : si tu fais un cursus de qualité (DEA, Thèse de Sciences) et que tu es tout simplement bon (et mobile sur le plan géographique), tu trouveras toujours chaussure à ton pied.

    3) Y'a t'il une différence d'accès aux formations universitaires complémentaires entre les 2 appartenances?
    Certainement pas, ce qui compte c'est que tu sois biologiste. Tu pourras t'inscrire dans n'importe quel DEA, Thèse (désolé mais je ne manipule pas encore bien les nouvelles dénominations type M2...) si tu as l'appuis d'un chef de service.

    4) Les internes de bio sont ils des branleurs?
    Bien évidemment, ils arrivent à l'hosto à 11h, dorment sur une paillasse balancent des posts toute la journée sur les sites e-carabin et ANEPF avant d'aller jouer de 15h à 16h au baby de l'internat (avec les anesthésites et les radios). Plus sérieusement c'est sur que ce n'est pas le même rythme que la chir (en encore l'ophtalmo) ou la réa mais il y a encore une bonne partie de boulot théorique (avec présentation orales voire même "colles" dans certains labos) et certaines disciplines (hémato, bactério, parasito) exigent une formation pointue même pour le secteur libéral. Si tu as envie de bosser, tu trouveras toujours. De plus ne culpabilise pas car certains services cliniques sont aussi parfois désertés par les internes les après midi...

    5) Que se passe t-il si tu n'as pas bio à l'internat de pharma?
    C'est le risque les autres disciplines présentent il est vrai un raisonnement dignostico-biologique bcp plus limité et de ce côté là le cursus médecine t'offre des éventualités certainement plus intéressantes : anapath, radio, médecine nucléaire. Pour ma part si j'avais pas eu bio j'aurai certainement regretté de ne pas avoir fait médecine mais bon aujourd'hui j'ai 26 ans je termine mon internat dans un an, je commence à faire des remplas qui me plaisent (et sont bien payés), franchement je ne demande pas plus.

    Voilà je crois avoir été suffisament complet.
    Je dois y aller, je vais rendre un myelo et expliquer à un interne de MG qu'une pancytopénie ça peut être liée à une carence vitaminique (pas taper pas taper!) comme quoi le diagnostic et le dialogue n'est pas la propriéte des médecins bio...

  3. #3
    Membre Confirmé
    Inscription
    08-2006
    Âge
    33
    Ville
    Paris Lariboisière
    Année
    Interne
    Messages
    116

    Wink

    Citation Envoyé par Ti'mal Voir le message
    Salut,
    Je suis interne de bio pharma en 6ème semestre et franchement je te conseillerai de ne pas te prendre la tête sur un 2ème concours si c'est vraiment bio que tu veux faire selon moi ça ne sert à rien de te retaper un concours même si tu sembles avoir des prédispositions pour ce genre d'épreuve.

    J'ai bien dit si c'est vraiment bio car il faut garder à l'esprit que, que ce soit en 5-6 ans de pharma ou en 6 ans de médecine, parfois les orientations évoluent. Pour ma part j'ai attaqué pharma en crachant sur l'officine et en pensant uniquement à l'industrie. En 4ème année je voulais uniquement faire bio et franchement si je ne l'avais pas eu, j'aurai pêtre finalement complètement changer de voie.

    Je vais répondre à ton post en répondant à plusieurs questions :

    1) Y'a t-il une différence de compétence entre un médecin bio et un pharma bio?
    A première vue non, certes l'externat ne s'oublie pas complètement mais le métier de biologiste s'apprend quasiment exclusivement au cours de cet internat de spécialité. De plus pour valider les stages obligatoires, il y a une bonne partie d'enseignement théorique (malgré la réforme de 2003) qui nivelle les compétences entre med (qui rattrapent leur retard en terme d'analytique) et pharma (qui acquierent des connaissances correctes en clinique... dans les disciplines en rapport avec la bio : hémato, infectio, endocrino par ex)

    2) Existe t-il une différence de débouché entre les pharmas bio et les med de bio?
    On pourrait être tenté de séparer la réponse en 2 parties :
    Pour aller dans le secteur libéral? Non c'est clair que non, la démographie actuelle des labos fait que les biologistes cherchent qq'un pour les soulager et leur permettre de partir (plus souvent) en vacances qu'ils s'appelent Jean Claude ou Michel, qu'il soit med, pharma, ILS S'EN FOUTENT!!! Je dirais même que certains (rares) préfèrent les pharmas bio pour une raison simple : les meds ont en général fait bio car ils n'aiment pas le contact avec le malade ainsi que les gestes, du coup les pharmas se révèlent fréquemment être de meilleurs préleveurs.
    Pour rester en milieu hospitalier?
    a) En CHG : à priori aucune importance, vu le nombre de départs à la retraite qui s'annonce
    b) En CHU : variable selon les disciplines. C'est sur qu'en parasito comme il y a fréquemment des consults, la préférence ira pour un med de même pour les secteurs hémostase des labos d'hémato. Ca c'est le côté historique car là encore vu le nombre de départs à la retraite et la fuite des biologistes vers le secteur libéral, bien souvent les patrons n'ont pas bcp le choix et il est aujourd'hui pas rare de voir des AHU, PH, MCU-PH pharmaciens dans les labos d'hémato ou de parasito. Le cas des PU-PH pharmaciens chef de service est encore assez rare mais l'intégration de la pharmacie au CHU va pêtre changer le done.
    D'une manière générale : si tu fais un cursus de qualité (DEA, Thèse de Sciences) et que tu es tout simplement bon (et mobile sur le plan géographique), tu trouveras toujours chaussure à ton pied.

    3) Y'a t'il une différence d'accès aux formations universitaires complémentaires entre les 2 appartenances?
    Certainement pas, ce qui compte c'est que tu sois biologiste. Tu pourras t'inscrire dans n'importe quel DEA, Thèse (désolé mais je ne manipule pas encore bien les nouvelles dénominations type M2...) si tu as l'appuis d'un chef de service.

    4) Les internes de bio sont ils des branleurs?
    Bien évidemment, ils arrivent à l'hosto à 11h, dorment sur une paillasse balancent des posts toute la journée sur les sites e-carabin et ANEPF avant d'aller jouer de 15h à 16h au baby de l'internat (avec les anesthésites et les radios). Plus sérieusement c'est sur que ce n'est pas le même rythme que la chir (en encore l'ophtalmo) ou la réa mais il y a encore une bonne partie de boulot théorique (avec présentation orales voire même "colles" dans certains labos) et certaines disciplines (hémato, bactério, parasito) exigent une formation pointue même pour le secteur libéral. Si tu as envie de bosser, tu trouveras toujours. De plus ne culpabilise pas car certains services cliniques sont aussi parfois désertés par les internes les après midi...

    5) Que se passe t-il si tu n'as pas bio à l'internat de pharma?
    C'est le risque les autres disciplines présentent il est vrai un raisonnement dignostico-biologique bcp plus limité et de ce côté là le cursus médecine t'offre des éventualités certainement plus intéressantes : anapath, radio, médecine nucléaire. Pour ma part si j'avais pas eu bio j'aurai certainement regretté de ne pas avoir fait médecine mais bon aujourd'hui j'ai 26 ans je termine mon internat dans un an, je commence à faire des remplas qui me plaisent (et sont bien payés), franchement je ne demande pas plus.

    Voilà je crois avoir été suffisament complet.
    Je dois y aller, je vais rendre un myelo et expliquer à un interne de MG qu'une pancytopénie ça peut être liée à une carence vitaminique (pas taper pas taper!) comme quoi le diagnostic et le dialogue n'est pas la propriéte des médecins bio...
    Juste une petite remarque,

    il existe une différence claire entre médecin et pharmaciens, récente (janvier 2007) : droit de prescription et de consultation rendu aux médecins bio du privé, chacun en tirera les enseignements qu'il souhaite , avec ou sans mauvaise foi

  4. #4
    Jeune Membre
    Inscription
    02-2007
    Âge
    33
    Ville
    Rennes
    Année
    Interne
    Messages
    19

    Par défaut Exact

    La loi est effectivement passée en début d'année mais s'accompagnera de nombreux contrôles pour éviter les abus (du genre "je vous rajoute des examens qui sont faits dans mon labo").

    Après dans les faits est ce que ça va vraiment changer l'activité des médecins bio? Au dire du conseil de l'ordre des médecins : "Cette loi n’a pas pour objet de leur permettre d’exercer une deuxième activité, à côté de celle de médecins biologistes". L'objectif était de replacer sur le même pied d'égalité médecins bio hospitaliers et libéraux. Il m'est arrivé au cours d'un rempla de voir un bio "suggérer" une analyse supplémentaire à un médecin généraliste et de la rajouter sur l'ordonnance avec la mention "après accord du prescripteur"...

    Franchement je suis pas sur que ça va révolutioner l'activite quotidienne du médecin bio. A voir...

  5. #5
    Membre Confirmé
    Inscription
    08-2006
    Âge
    33
    Ville
    Paris Lariboisière
    Année
    Interne
    Messages
    116

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ti'mal Voir le message
    La loi est effectivement passée en début d'année mais s'accompagnera de nombreux contrôles pour éviter les abus (du genre "je vous rajoute des examens qui sont faits dans mon labo").

    Après dans les faits est ce que ça va vraiment changer l'activité des médecins bio? Au dire du conseil de l'ordre des médecins : "Cette loi n’a pas pour objet de leur permettre d’exercer une deuxième activité, à côté de celle de médecins biologistes". L'objectif était de replacer sur le même pied d'égalité médecins bio hospitaliers et libéraux. Il m'est arrivé au cours d'un rempla de voir un bio "suggérer" une analyse supplémentaire à un médecin généraliste et de la rajouter sur l'ordonnance avec la mention "après accord du prescripteur"...

    Franchement je suis pas sur que ça va révolutioner l'activite quotidienne du médecin bio. A voir...
    Bah c'est sur que les vieux médecins biologistes s'en serviront moins , mais pour en etre, je peux vous dire que les jeunes biologistes comptent bien s'en servir notamment pour orienter et developper les bilans ( ex : recherche etiologie anémie , ou cytolyse hépatique etc... ) et donc bien en auto-prescription puisque le but est aussi de diminuer les consultations inutiles chez le medecins ge...
    De plus le droit de consultation permettra au medecin biologiste de recevoir le patient pour orientation d'un bilan demandé avant les analyses , ou au rendu des resultats lorsque ceux-ci sont l'objet d'une interpretation ou encore dans d'autres cadres, c'est déjà le cas dans un labo que je connais tenu par des jeunes bio qui se sont empressés de commander leur ordonnancier...
    ca marche et ca valorise le médecin biologiste qui s'implique du coup bcp plus et dont la démarche devient plus intelligente grace à cela donc fort à parier que cela revolutionnera la biologie libérale dans les années à venir au fur et à mesure du depart en retraite de "la vieille école"

  6. #6
    Membre
    Inscription
    08-2007
    Ville
    Paris V - Descartes
    Année
    DFGSM 3 / "L3"
    Messages
    49

    Par défaut Mais encore ...

    Merci de vos réponses très précises !

    Je voudrais juste compléter mes quelques questions :
    - quelles sont les activités de recherche que mènent un biologiste hospitalier (ayant un statut de chercheur) ? Je veux dire : s'agit-il de la mise au point de nouvelles méthodes de diagnostic ? ou de travaux plus fondamentaux ?

    J'ai aussi eu la chance de rencontrer le WE dernier un biologiste hospitalier (chef du service de biochimie dans un CHG, pharmacien biologiste).
    Selon lui, l'exercice libéral de la biologie médicale est soumis à de profondes mutations : par exemple, les petites structures vont tendre à disparaître au profit de labos plus importants réunissant des biologistes spécialisés (et non plus polyvalents), mais complémentaires par leur formation.
    Il m'a également cité l'exemple d'un labo dirigé par un pharma et un médecin : c'est un des plus bel exemple de réussite !

    En gros, dans ce contexte de rapprochement des biologistes, ne pensez-vous pas que le fait de venir de deux formations complémentaires puissent être un gros atout pour la profession ? ou au contraire cela risque-t-il de voir émerger des structures dirigés par des pharmas bio et d'autres par des médecins bio ?

    Enfin, une question plus pour les médecins bio : pourquoi avoir choisi cette spé ?

    Merci !

  7. #7
    Jeune Membre
    Inscription
    02-2007
    Âge
    33
    Ville
    Rennes
    Année
    Interne
    Messages
    19

    Par défaut

    Comme tu le vois Bioman et moi même sommes plutot renseignés sur la biologie libérale. Pour la recherche les domaines sont très vastes et les travaux souvent fondamentaux.

    Pour ce qui est de la coexistence med/pharma c'est de toute évidence un atout et la coopération se passe normalement que ce soit à l'hopital ou dans le privé. On arrivera pas selon moi à des structures dirigées par des médecins bio vs pharmas car le mélange s'effectue depuis l'internat et les recrutements dans les labos se font progressivement et comme je l'ai dit plus haut, les directeurs de labos veulent qq'un pour les soulager peu importe son "appartenance". De plus si on envisageait des structures "clivées", sachant qu'il y a 3 fois plus de bio pharmas que med, les meds se feraient vite phagocytés.

    Pour Bioman qu'entends tu par "recevoir le patient pour orientation d'un bilan demandé avant les analyses?". Quant à l'évolution révolutionnaire des médecins bio prescripteurs, on verra bien dans qqes années mais vu comment la sécu tire à boulets rouges sur la bio et qu'elle a annoncé qu'elle serait très vigilante sur les autoprescritpions des biologistes, ça m'étonnerait que la prescription devienne un acte répété dans le quotidien du medecin bio...

  8. #8
    Membre Confirmé
    Inscription
    08-2006
    Âge
    33
    Ville
    Paris Lariboisière
    Année
    Interne
    Messages
    116

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ti'mal Voir le message
    Comme tu le vois Bioman et moi même sommes plutot renseignés sur la biologie libérale. Pour la recherche les domaines sont très vastes et les travaux souvent fondamentaux.

    Pour ce qui est de la coexistence med/pharma c'est de toute évidence un atout et la coopération se passe normalement que ce soit à l'hopital ou dans le privé. On arrivera pas selon moi à des structures dirigées par des médecins bio vs pharmas car le mélange s'effectue depuis l'internat et les recrutements dans les labos se font progressivement et comme je l'ai dit plus haut, les directeurs de labos veulent qq'un pour les soulager peu importe son "appartenance". De plus si on envisageait des structures "clivées", sachant qu'il y a 3 fois plus de bio pharmas que med, les meds se feraient vite phagocytés.

    Pour Bioman qu'entends tu par "recevoir le patient pour orientation d'un bilan demandé avant les analyses?". Quant à l'évolution révolutionnaire des médecins bio prescripteurs, on verra bien dans qqes années mais vu comment la sécu tire à boulets rouges sur la bio et qu'elle a annoncé qu'elle serait très vigilante sur les autoprescritpions des biologistes, ça m'étonnerait que la prescription devienne un acte répété dans le quotidien du medecin bio...
    salut,

    j'ai moi meme contacté le conseil de l'ordre qui m'a confirmé que le droit de prescription et de consultation servirait aussi à diminuer le déficit de la sécu:

    je m'explique: il evitera les allers retours yoyo entre labo et generaliste pour correction, approfondissement ou controle de bilans dans de nombreux cas et donc ameliorera la qualité du service rendu au patient tout en diminuant les dépenses .

    recevoir le patient pour orientation d'un bilan demandé avant les analyses?"

    notamment pour les prescriptions des generalistes qui ont un role difficile de depistage et ne peuvent maitriser l'ensemble de la pathologie ainsi dans bien dans cas l'intervention d'une consultation biologique ciblera le probleme et permettre d'orienter au mieux les analyses quant necessaire (tca allongé et ce genre de problèmes fréquents ), sans parler des consultations dans le cadre d'une spécialisation du biologiste ( hemostase, bacterio etc... ) comme à l'hopital...

  9. #9
    Jeune Membre
    Inscription
    01-2011
    Âge
    34
    Ville
    Lyon Est
    Année
    Pharmacie
    Messages
    1

    Par défaut Re : Biologie médicale : quelques questions

    bonjour, pouvez vous me dire quel et le salaire d'un pharmacien hospitalier et d'un biologiste hospitalier merci!!!!!

  10. #10
    Myélomane Avatar de sterne
    Inscription
    07-2009
    Âge
    30
    Année
    DES 4
    Messages
    603

    Par défaut Re : Biologie médicale : quelques questions

    Ben celui d'un praticien hospitalier lambda. La grille des salaires devrait pas être trop difficile à trouver sur le net.

  11. #11
    Jeune Membre
    Inscription
    02-2011
    Âge
    28
    Messages
    2

    Par défaut Re : Va au plus simple!

    Citation Envoyé par Ti'mal Voir le message

    4) Les internes de bio sont ils des branleurs?
    Bien évidemment, ils arrivent à l'hosto à 11h, dorment sur une paillasse balancent des posts toute la journée sur les sites e-carabin et ANEPF avant d'aller jouer de 15h à 16h au baby de l'internat (avec les anesthésites et les radios). Plus sérieusement c'est sur que ce n'est pas le même rythme que la chir (en encore l'ophtalmo) ou la réa mais il y a encore une bonne partie de boulot théorique (avec présentation orales voire même "colles" dans certains labos) et certaines disciplines (hémato, bactério, parasito) exigent une formation pointue même pour le secteur libéral. Si tu as envie de bosser, tu trouveras toujours. De plus ne culpabilise pas car certains services cliniques sont aussi parfois désertés par les internes les après midi...
    Ti'mal,
    je suis personellement en D4 et, j'ai pu me rendre compte, au cours des 5 dernières années, que la "relation médecin/malade", ce n'était pas pour moi... je me suis donc naturellement retourné vers des spécialités dites "sans patient": bio, anapath, et radio... J'ai biensûr, et comme beaucoup, rapidemement éliminé radio..
    Je me pose donc de nombreuses questions quand à la nature des 2 autres spé (bio et anapath). Je me retourne donc vers toi (qui m'a l'air plutôt bien placé pour me répondre):

    1) que fait VRAIMENT un médecin biologiste (si j'ai bien compris, qu'on vienne de pharma ou de médecine, c'est le même job'), qu'il soit interne, praticien en CHG/CHU ou dans un labo de ville? En gros, ça fait quoi un bio pendant le journée??

    2) tu nous parles aussi de "bon salaire", mais c'est combien réellement ce "bon salaire" (et je compte sur toi pour ne pas être vague) en fonction du milieu dans lequel on travaille???

    3) j'ai aussi entendu parler de cette tendance qu'ont les petits labos de ville de devenir simple points de prélèvements pour un gros centre analyseur.. celà signifie-t-il que les possibilités de monter son propre labo vont disparaitre? les bio deviendront-ils tous des salariés sans réelle opportunité d'évolution professionelle??

    Voilà une petite selection de mes nombreuses questions sans réponses...
    et merci à tous ceux qui me répondront..

  12. #12
    Membre Confirmé Avatar de bennysings
    Inscription
    05-2010
    Âge
    32
    Année
    Médecin
    Messages
    108

    Par défaut Re : Va au plus simple!

    Citation Envoyé par nickylarson Voir le message
    J'ai biensûr, et comme beaucoup, rapidemement éliminé radio..
    Je ne comprends pas le "bien sur"...

  13. #13
    Jeune Membre
    Inscription
    02-2011
    Âge
    28
    Messages
    2

    Par défaut Re : Biologie médicale : quelques questions

    "biensur", simplement parce que la radio, c'est:
    -vite pris..
    -fort demandé..
    -réservé aux meilleurs..
    Je pense juste que je n'aurais pas l'occasion de choisir cette spécialité.. ..ce n'était pas une critique!

  14. #14
    Membre Confirmé
    Inscription
    08-2009
    Âge
    29
    Ville
    Rennes
    Messages
    113

    Smile Re : Biologie médicale : quelques questions

    Un bio dans la journée peux faire beaucoup de choses différentes:
    - Il vérifie que les automates fonctionnent correctement, sont bien calibrés...
    - Il participe aussi à l'activité technique: lecture de lames en hémato, diagnostic bactériologique...
    - Beaucoup de validation des résultats qui peuvent être aberrants, interprétation des résultats en relation avec le clinicien. Notre rôle est aussi d'expliquer au clinicien quelles sont les démarches biologiques à suivre en fonction du contexte et les démarches thérapeutiques en fonction des résultats.
    Tu peux aussi prescrire des examens bio complémentaire si tu le juge nécessaire, toujours en accord avec le clinicien.
    - Dans les labo privé, activité de prélèvements: sanguins, génitaux, peau...
    Certains peuvent être réalisés par une infirmière ou un technicien dans le labo, mais d'autres doivent obligatoirement être fait par un bio.
    -Dans les CHU, tu peux aussi participer à la recherche médicale.
    -Gestion du labo, avec gestion du matériel, des automates...
    -Gestion de l'entreprise si tu es titulaire du LABM. Car généralement, dans un labo moyen, tu emplois une dixaine de personnes quand même, tu dois tout gérer...

  15. #15
    Jeune Membre
    Inscription
    09-2009
    Année
    DES 1
    Messages
    22

    Par défaut Re : Biologie médicale : quelques questions

    Je suis en 1er semestre de bio, globalement à ce que j'ai pu voir jusque maintenant, en milieu hospitalier le travail consiste :
    - validation de résultats, appel aux cliniciens pour donner des résultats, demander des informations ou avertir de résultats inquiétants etc...
    - résoudre les problèmes et répondre au questions des techniciens de labo, genre "j'ai tel prélèvements qu'est ce que je dois faire", "je ne suis pas sure de ce que je vois sur la lame", "on n'a plus assez de tel matériel qu'est ce qu'on fait" etc.. comme tout cadre qui doit gérer les problèmes de son équipe
    - bon nombre de réunions pour améliorer les performances du service, changer des procédures, changer de matériel/fournisseurs, mettre au point des modes opératoires de manip etc...
    - répondre aux cliniciens qui appellent souvent pour des infos sur des examens à faire etc...
    - des cours à donner aux étudiants, tant fac qu'internes du service

    Je ne sais pas si j'ai oublié des choses...

    POur ce qui est du libéral, c'est moins stimulant intellectuellement car on voit forcément moins de choses "atypiques", je pense que ça se résume par valider les résultats, contacter les médecins prescripteurs, répondre aux questions, gérer les stocks et matériel du labo, qualité+++ (on a des compte à rendre sur le plan fiabilité et conformité des examens réalisés), prélever des patients...

    Pour l'instant je ne vais pas dire que je regrette mon choix mais je me pose tout de même des questions, à savoir que je ne suis pas passionnée par ce que je fais en ce moment, et je suis déçue de voir à quel point l'internat est scolaire en bio, avec des colles sur des cours qu'on nous donne toutes les semaines...

  16. #16
    Membre
    Inscription
    07-2010
    Ville
    Strasbourg
    Année
    DCEM 4
    Messages
    43

    Par défaut Re : Biologie médicale : quelques questions

    Exactement même état d'esprit que mizele .
    J'ai des jours sans...avec beaucoup d'interrogations ...
    Trop chiant d'avoir des tests toutes les semaines...
    La biomédicale est un nouveau monde que je découvre chaque jour..trop différent de ce qu'on à appris pendant l'externat.

  17. #17
    Membre Confirmé Avatar de bennysings
    Inscription
    05-2010
    Âge
    32
    Année
    Médecin
    Messages
    108

    Par défaut Re : Biologie médicale : quelques questions

    Citation Envoyé par Mizele Voir le message

    Pour ce qui est du libéral (...) qualité+++
    Oui, et je rajouterai même qualité +++++++++

    Ca va devenir un truc vraiment important dans le privé (enfin aussi dans le public mais bon...), dans le sens chronophage.

  18. #18
    Membre Confirmé Avatar de Miralf
    Inscription
    04-2005
    Âge
    32
    Ville
    Nantes
    Année
    Médecin
    Messages
    1 946

    Par défaut Re : Va au plus simple!

    Citation Envoyé par nickylarson Voir le message
    Ti'mal,
    je suis personellement en D4 et, j'ai pu me rendre compte, au cours des 5 dernières années, que la "relation médecin/malade", ce n'était pas pour moi... je me suis donc naturellement retourné vers des spécialités dites "sans patient": bio, anapath, et radio... J'ai biensûr, et comme beaucoup, rapidemement éliminé radio..
    Je me pose donc de nombreuses questions quand à la nature des 2 autres spé (bio et anapath). Je me retourne donc vers toi (qui m'a l'air plutôt bien placé pour me répondre):

    1) que fait VRAIMENT un médecin biologiste (si j'ai bien compris, qu'on vienne de pharma ou de médecine, c'est le même job'), qu'il soit interne, praticien en CHG/CHU ou dans un labo de ville? En gros, ça fait quoi un bio pendant le journée??

    2) tu nous parles aussi de "bon salaire", mais c'est combien réellement ce "bon salaire" (et je compte sur toi pour ne pas être vague) en fonction du milieu dans lequel on travaille???

    3) j'ai aussi entendu parler de cette tendance qu'ont les petits labos de ville de devenir simple points de prélèvements pour un gros centre analyseur.. celà signifie-t-il que les possibilités de monter son propre labo vont disparaitre? les bio deviendront-ils tous des salariés sans réelle opportunité d'évolution professionelle??

    Voilà une petite selection de mes nombreuses questions sans réponses...
    et merci à tous ceux qui me répondront..
    salut

    1/effectivement med ou pharma idem, sauf que certains postes requiert plus l'un que l'autre (ex : à l'EFS ils ne prennent que des medecins)
    tu te charges d'analyser les "gros" truc (pas les NFS par ex ca c'est le technicien) toi tu vois les LCR, etc...
    tu valides aussi le boulot des techniciens, si une NFS te parait hors cardre, tu la relis etc..
    en ville tu as en plus une activité pas top mais qui existe : le prelevement car tous les labos n'ont pas une IDE à plein temps loin de là... sinon gestion qualité, verification des machines etc... qques reunions avec les medecins de spé mais cela reste un boulot technique, tu seras loin de la clinique sauf si tu trouves un job type "hemostasien" ou encore à l'EFS par ex

    2/ bon salaire, je trouve bof mais je suis ophtalmo disons maxi 5000 euros par mois pour un salarié plein temps qui bosse bcp

    3/ clairement à terme, soit tu empruntes 5 millions pour ton labo, soit tu seras salariés sauf petite ville un peu perdue, cela se regroupe ++
    "Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais je ne suis pas sûr de ce que j'affirme en ce qui concerne l'Univers".
    A. Einstein

  19. #19
    Jeune Membre
    Inscription
    06-2011
    Ville
    Strasbourg
    Année
    Médecin
    Messages
    1

    Par défaut Re : Biologie médicale : quelques questions

    Salut à tous,
    pour une étunde je cherche des informations sur les Laboratoires biologie medical.
    1. Existe les chaînes de laboratoire????
    2. Et qui sont les possessifs???

    vous pouvez m'aider?????
    MERCI

  20. #20
    Membre Confirmé Avatar de bennysings
    Inscription
    05-2010
    Âge
    32
    Année
    Médecin
    Messages
    108

    Par défaut Re : Biologie médicale : quelques questions

    Bonjour,

    c'est très bien de faire une étude sur les labo de biologie médicale. Tu pourrais nous en dire plus... Dans quelle cadre fais-tu cette étude ? Et quels sont tes objectifs ?

    Perso, je suis interne, en 3e année d'internat de bio med, je vais essayer de t'aiguiller du mieux que je peux.

    En ce qui concerne les chaînes, oui elles existent, via des montages financiers assez complexes, et c'est bien tout le problème. A titre d'exemple, je peux "citer" n*vescia, labc*... Elles contournent une loi qui n'est pas très claire, la loi murcef, qui permettrai à des investisseurs sans formation médicale ou pharmaceutique, encore moins de formation spécifique à la biologie médicale de détenir une majorité de part dans des sociétés participant à la gestion des sociétés gérant elles-mêmes les LBM.

    Je ne sais pas quelles sont tes connaissances dans ce domaine, donc j'espère ne pas être "simpliste" dans mes explications (ou à l'inverse pas assez clair).

    Si tu veux d'autres infos n'hésite pas à me relancer, je serai ravi de t'aider. Sinon tu peux aussi consulter le blog du syndicat des jeunes biologistes, le SJBM..

    A plus !

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. biologie, une spécialité médicale?
    Par Cobalt dans le forum Après Le Concours, La Vie d'Interne !
    Réponses: 5
    Dernier message: 27-06-2011, 10:46
  2. Quelques questions en imagerie médicale
    Par dr marwa dans le forum Forum d'entre aide
    Réponses: 13
    Dernier message: 14-12-2010, 11:00
  3. Biologie Médicale 2009
    Par Kezaar dans le forum Biologie Médicale
    Réponses: 12
    Dernier message: 29-09-2009, 13:40
  4. Biologie médicale 2008 !!
    Par larryyoung dans le forum Biologie Médicale
    Réponses: 5
    Dernier message: 14-08-2008, 22:15
  5. Thèse Biologie médicale
    Par bioman dans le forum Thèse et Mémoire
    Réponses: 0
    Dernier message: 29-06-2008, 10:35

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •